Enchères Collection Particulière | Vente exceptionnelle de grands vins nature

Vente encheres vins nature

La Collection Particulière proposée aux enchères constitue une grande première chez iDealwine et probablement une première mondiale. En effet, cette vente propose le choix le plus incroyable et exceptionnel en matière de vins nature, parfaitement conservés et souvent proposés dans des millésimes prêts à boire et en magnum. L’offre ne comporte que la fine fleur des vins naturels, qu’il s’agisse des domaines historiques et déjà renommés ou de signatures ultra pointues, des stars de demain. Le seul point commun est la rareté et la difficulté d’accès de ces vins. Du jamais vu !

Le propriétaire de cette collection est un grand amateur de vins naturels, un œnophile pointu avec qui, chez iDealwine, nous avons toujours un immense plaisir à discuter car nous savons d’avance que nous allons en apprendre des montagnes sur le sujet et, surtout, découvrir des vins délicieux que nous ne connaissions pas encore. Nous devons bien l’avouer, c’est le genre d’amateur qui force l’humilité et nous rappelle à quel point la découverte du vin est infinie et le vignoble rempli de trésors qui n’attendent que d’être découverts.

Ce grand passionné se sépare aujourd’hui d’une partie de sa cave pour des raisons familiales et c’est pour lui, vous l’imaginez bien, un véritable déchirement. « Je ne suis pas un collectionneur ni un investisseur, j’ai véritablement constitué cette cave avec l’intention d’en déguster les vins. C’est d’ailleurs pour cela que la plupart des références sont unitaires ou en deux ou trois exemplaires : j’achète généralement mes vins par trois afin de les déguster à trois périodes différentes de leur vie : une bouteille jeune, une à moyen terme et une à très long terme. Je n’ai choisi que des vins nature de garde, c’est une cave que je ne pourrai plus jamais reconstituer car bon nombre de ces vins sont désormais introuvables. », nous explique-t-il. Mais il se console en s’estimant heureux si ses vins peuvent faire le bonheur d’autres amateurs.

La conservation : une cave naturelle I-D-É-A-L-E

Cela va de soi, lorsqu’on est un amoureux du vin et qu’on se constitue une cave, on en prend le plus grand soin, tel un trésor. Dans le cas présent, tous les vins ont été conservés dans une cave troglodyte parfaite dans la partie nord du pays, dans les meilleures conditions, sans jamais en bouger… La température est stable toute l’année, environ 11°C et l’humidité supérieure à 90%, ce qui l’a conduit à protéger chaque étiquette en filmant les bouteilles. Tous les vins sont en provenance quasi-directe des domaines puisqu’ils ont été essentiellement acquis auprès de cavistes allocataires de ces domaines rares et recherchés.

Le choix exclusif des vins nature

Vous vous en rendrez rapidement compte, cette cave est composée d’une écrasante majorité de vins nature ou assimilés. Pourquoi une telle radicalité ? Il ne s’agit absolument pas d’un effet de mode et notre œnophile est au contraire l’un des plus grands spécialistes des vins naturels et ce, de très longue date. « J’ai commencé à m’intéresser au vin dans les années 1990, d’abord en suivant les conseils des guides comme la RVF, puis très rapidement, du fait de rencontres, je me suis intéressé aux vins nature. J’ai été guidé par les précurseurs en la matière, par certains fondateurs de la revue Le Rouge et le Blanc notamment. Ce sont eux qui m’ont initié et fait découvrir les meilleurs vins nature. J’ai ensuite fréquenté très assidûment les salons de dégustation de vin nature tels que la Remise avec tous les vins naturels du sud de la France, les Angevins qui donne le meilleur panorama des naturels angevins, Vinicircus ou les Affranchis. Mon goût, ma curiosité et l’extraordinaire diversité des bons vins naturels m’ont conduit à découvrir, boire et acheter les vins de très nombreux domaines. J’ai également participé durant plusieurs années à des dégustations thématique de vins chez certains cavistes, où l’on trouvait à l’époque l’élite des vins naturels (Overnoy, Richard Leroy, JM Stephan…). Bien sûr, cela ne s’est pas fait d’un coup, le passage quasi-exclusif aux vins nature s’est effectué progressivement, sur presque 15 ans », nous raconte-t-il. On comprend donc le parcours initiatique et l’orientation vers les vins naturels, mais concrètement, ce qui a fait basculer totalement et irrémédiablement cet amateur dans le 100% naturels, c’est justement son expérience et le fait qu’il n’arrivait plus à boire des vins conventionnels. « Aujourd’hui, je consomme à 99% des vins naturels. Mon corps s’est totalement déshabitué aux additifs et je ne les supporte plus. Au contraire, je plébiscite les vins naturels pour leur côté bienfaisant. Quand vous les dégustez, cela fait du bien ! C’est bon pour le corps et pour l’esprit. A la dégustation évidemment, je les trouve supérieurs aux vins conventionnels : les vins naturels réussis sont infiniment plus complexes et savoureux que les vins avec additifs. Aujourd’hui je ne supporte plus les autres vins que ce soit physiquement ou gustativement », poursuit-il.

Le grand intérêt de ce passionné et de sa cave tient également dans la durée : nous avons affaire à quelqu’un qui a beaucoup de recul sur le vin nature, qui en déguste depuis de nombreuses années et qui connaît parfaitement les meilleurs domaines français et étrangers. Il s’agit clairement d’une cave qui s’est constituée très progressivement et sur le long terme, alimentée par l’expérience, la quête de connaissances et la réflexion. Il a par exemple observé que contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les bons vins nature sont des vins de garde, qui gagnent énormément en complexité en vieillissant (dans de bonnes conditions de stockage évidemment), il conseille de les boire après au moins cinq ans de garde. « C’est comme pour les grands vins conventionnels : les grands vins naturels se bonifient avec le temps, mais c’est encore plus vrai pour les vins nature puisqu’ils se stabilisent et développent une complexité étonnante. L’optimum de dégustation se situe souvent entre 5 et 15 ans pour ces vins lorsqu’ils sont parfaitement conservés. L’Anglore en est le parfait exemple : après quelques années de garde, le temps gomme l’expression de la macération carbonique et la primeur et l’intensité du fruité, pour aller vers une complexité aromatique plus importante, des matières veloutées et une grande profondeur. »

La sélection : le fleuron des vins naturels

Il vous suffira de parcourir quelques instants les vins proposés dans cette vente pour vous rendre compte de la qualité et l’exigence de l’offre. Lorsqu’on lui demande ce qui a guidé ses choix, il nous explique qu’il s’attachait à respecter deux critères principaux : « avoir des vignerons qui sont de grands vinificateurs, constants dans la qualité de leurs différentes cuvées et d’un millésime sur l’autre, et qu’il s’agisse de vins de garde. J’ai aussi toujours veillé à rester éclectique, à ne m’enfermer dans aucune région ou aucun style : ma cave offre une grande diversité de vins qui correspond à la grande diversité des occasions possibles de les déguster. »

Cette cave est unique au monde à plusieurs titres. Elle propose tout d’abord la fine fleur des vins naturels, ceux que les amateurs et bars à vin ou restaurants spécialisés s’arrachent : les domaines nature historiques et emblématiques, à l’image d’Overnoy, Ganevat, Clos Rougeard, Selosse, Ulysse Collin, Yvon Métras, Prieuré-Roch, Thierry Allemand, Jean-Michel Stephan, Giuseppe Rinaldi… Mais elle propose également ce qu’il se fait de mieux au sein de ce que peut appeler la « deuxième vague », particulièrement tendance et recherchée depuis quelques années, tels que les domaines l’Anglore, le domaine des Miroirs, Clos des Grillons, Bénetière, Souhaut, Bernaudeau, domaine du Collier, Cédric Bouchard, Pacalet, Clos du Rouge-Gorge, Clos des Grillons, Gramenon, Labet, La Porte Saint-Jean, Domaine de Jaugaret, Chartogne-Taillet… Enfin, et c’est assez rare pour être souligné, elle présente également une superbe palette de ce que l’on pourrait appeler la troisième génération – celle de demain : des domaines encore confidentiels et pointus, « souvent de jeunes vignerons qui ont bénéficié de l’expérience des pionniers et de leur transmission de connaissance, et qui n’hésitent pas à aller encore plus loin. L’entraide qui existe souvent dans le milieu des vins nature permet que bien souvent de jeunes vignerons nature atteignent un niveau qualitatif impressionnant, proche de celui des domaines historiques les plus reconnus. » C’est par exemple le cas de domaines comme la maison en Belles Lies et les domaines de la Cras et Dandelion en Bourgogne (Côte de Beaune), ou en Champagne, les domaine Aurélien Lurquin, Brochet et Rupert-Leroy ; La Grapperie, Marula, Jérôme Lenoir et Corbineau dans la Loire ; le domaine des Murmures dans le Jura ; le domaine Pedres-Blanques dans le Roussillon… Ces signatures souvent méconnues, « sur la ligne de crête des vins nature« , comme le dit notre amateur, feront l’objet d’un article à part entière dans les prochains jours.

Cette vente aux enchères est aussi exceptionnelle parce qu’en plus de proposer le choix le plus incroyable de vins naturels, elle offre également une grande diversité de millésimes, avec notamment un grand nombre de vins matures, prêts à boire. Notre amateur confirme que c’était l’un des fils conducteurs de ses achats : « Je n’ai acheté que vins nature de garde, aucun vin de soif. L’objet de ces vins était de vieillir harmonieusement en cave. » Des vins comme le fleurie 2009 d’Yvon Métras, le saumur-champigny Les Poyeux 2010 du Clos Rougeard, le vosne-romanée Vieilles Vignes 2006 du domaine Bizot, le barolo Brunate-San Reserva 2005 du domaine Giuseppe Rinaldi ou le vin jaune 1999 de Pierre Overnoy-Houillon sont quelques exemples de vins parfaitement prêts à boire. On trouvera d’ailleurs plusieurs verticales dans cette vente (complètes ou non) avec le domaine l’Anglore, Overnoy ou le Clos Fantine.

Enfin, la troisième caractéristique intéressante de cette vente est la profusion des grands formats avec de nombreux magnums, par exemple du domaine Bénetière, les chablis de de Moor ou certaines cuvées de Ganevat. « C’est idéal pour le vieillissement et bien sûr pour la convivialité. Surtout que, puisqu’il s’agit de très bons vins nature, on les boit très facilement… et il en faut plus !« .

Cerise sur le gâteau, si le niveau qualitatif est extraordinairement élevé, la gamme de prix est très large et unique pour des vins qui ne sont plus dans le commerce.

Maintenant que vous en savez plus sur cet amateur, sa cave et ses vins, nous vous conseillons vivement d’éplucher soigneusement et scrupuleusement cette vente aux enchères qui regorge de grands vins et de pépites naturelles. Mais on vous prévient, cela fait longtemps qu’on attend cette vente chez iDealwine et nous sommes nombreux parmi l’équipe à convoiter certains de ces lots… 😉 Heureusement que le choix est vaste !

Accéder aux catalogues de la vente

 

23/10/2019 – 11H00 : CP – Etranger 1972-2018 23/10/2019 – 11H30 : CP – Divers France 1944-2018 23/10/2019 – 12H00 : CP – Alsace Jura 1989-2018 23/10/2019 – 12H30 : CP – Champagne 1995-2016 23/10/2019 – 13H00 : CP – Loire 1990-2018 – Rouge 23/10/2019 – 13H30 : CP – Loire 1983-2017 – Blanc 23/10/2019 – 14H00 : CP – Rhône 2000-2018 23/10/2019 – 14H30 : CP – Bourgogne 2002-2018 – Blanc 23/10/2019 – 15H00 : CP – Bourgogne 2001-2017 – Rouge

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Nouveautes vin la cave iDealwine

La Cave d’iDealwine regorge de nouveautés !

Au creux de l’hiver, toutes les raisons sont bonnes pour mitonner de bons petits plats et les accompagner des dernières découvertes chinées sur iDealwine. Tour d’horizon de nos incontournables.

Trophées du vin: Aubert de Villaine et Pierre Cheval, sacrés hommes de l’année

Jeudi dernier, lors de sa traditionnelle soirée de début d’année, la Revue du Vin de France (RVF) a récompensé un bel aréopage de personnalités du vin. Parmi les lauréats, Aubert ...

A suivre : le domaine de l’Olivette

Depuis deux siècles, c'est une même famille, les Dumoutier, qui veille sur ce domaine phare de l'appellation Bandol et la jolie bastide de la fin 18e nichée au cœur des ...