Enchères Collection Particulière de vins naturels | Conseils et découvertes

Vin-nature-iDealwine-encheresSi vous êtes attirés par les vins naturels mais que vous n’êtes pas encore un grand connaisseur, cet article dédié aux vins nature les plus pointus et méconnus de la vente aux enchères Collection Particulière en cours est fait pour vous. Vous y trouverez tous nos conseils de découvertes des domaines qui seront peut-être les stars nature de demain…

Comme nous vous le disions dans le précédant article consacré aux enchères de vins nature en cours, absolument hors-normes, la richesse de l’offre et surtout son positionnement très pointu sur de nombreuses références nous ont obligé à mener des recherches sur de nombreux domaines que nous ne connaissions pas. Voici un petit extrait des vignerons qui nous ont le plus inspirés, que ce soit par nos lectures et par nos échanges avec le vendeur, qui n’a pas hésité à nous prodiguer de précieux conseils d’achats.

Dégustation d’un échantillon de vins nature de cette Collection Particulière

Notre équipe achat et expertise qui s’est rendue dans la cave pour procéder à la récupération des bouteilles a eu la chance d’être extrêmement bien accueillie par le vendeur, profitant d’une superbe dégustation d’un échantillon représentatif de sa cave, des vins pour lui emblématiques. Antoine, Geoffrey, Tanguy et Raphaël sont revenus avec des étoiles dans les yeux et de nombreuses idées d’achat…

« ‘Les vins natures peuvent vieillir et ils se bonifient après plusieurs années en cave’. C’est cette affirmation que notre collectionneur a eu la générosité de nous prouver en ponctuant l’enlèvement de ses vins par des dégustations d’exception. Nous avons donc eu la chance de goûter une partie des vins de cette cave unique aux conditions de conservations parfaites (noir complet, humidité et température naturelle autour de 10-11°C). Nous avons commencé par le Rhône sud et le travail exceptionnel d’Eric Pfifferling au Domaine de l’Anglore avec sa cuvée Pierres Chaudes dans le millésime 2010, un vin velouté aux arômes de griottes et aux tanins d’une finesse gourmande. Nous sommes ensuite partis à Saint-Julien, avec le domaine du Jaugaret 2007, rareté nature à Bordeaux, un vin d’une sève incroyable. Notre tour de France nature a continué avec un Arbois Pupillin de Pierre Overnoy dans le millésime 2011. Un vin sans comparaison possible, infusé de fruits rouge et doté d’une vivacité remarquable, un vin vivant exceptionnel. Pour finir avec un vin de Touraine de Patrick Corbineau et sa cuvée Epicières 2009, un cabernet franc gourmand et digeste digne des plus grands vins ligériens.« , nous raconte Raphaël, notre responsable du Développement commercial. Et on peut vous dire que le reste de l’équipe est verte de jalousie ! 😉

Les domaines sur la ligne de crête des vins naturels : nos conseils de domaines à découvrir

Il faut bien le confesser, à côté des grandes références nature connues et ultra-recherchées comme Overnoy, l’Anglore, Ganevat, Allemand…, nous nous sommes retrouvés face à de nombreux vins dont nous n’avions parfois même jamais entendu parler. Il a donc fallu enquêter et apprendre. Heureusement, notre vendeur spécialiste des vins nature nous a largement aiguillés et orientés sur les meilleures pépites ultrapointues de sa cave. Voici un petit aperçu des découvertes qui nous ont le plus fait envie.

En Bourgogne

En Bourgogne, le Domaine de la Cras est un beau projet viticole porté par la ville de Dijon qui a acquis en 2013 cette propriété viticole de 160 hectares, située tout près de la ville. Les vignes sont classées en AOC Bourgogne. C’est Marc Soyard qui a été choisi par la ville pour gérer ce domaine avec une entière liberté du moment qu’il optait pour la démarche bio et qu’il acceptait d’ouvrir le domaine au public pour des visites éducatives. Cet ancien du domaine Bizot (Vosne-Romanée) s’est assez naturellement orienté vers la bio, avec des pratiques biodynamiques et des vinifications nature. Et en glanant quelques commentaires de dégustations sur le Net et auprès de notre spécialiste, on ne doute pas que c’est délicieux. Un jeune domaine assurément prometteur.

Toujours en Bourgogne, on connaissait déjà le domaine En Belles Lies grâce au vendeur de cette cave qui l’avait déjà conseillé à une partie de notre équipe il y a quelques années, mais on voulait partager cette trouvaille avec vous. Fanny, Justine, Astrid et Guénola, avaient ainsi dégusté sur ses conseils la cuvée de maranges Amphore xx. Elles en gardent toutes un excellent souvenir, « un vin extrêmement fin et raffiné, offrant une texture parfaitement soyeuse et fluide. » Un domaine biodynamique et nature cultivé comme un jardin, que notre équipe vous recommande sincèrement.

Enfin, nous nous sommes aussi intéressés au tout jeune domaine Dandelion, situé en Hautes Côtes de Beaune. C’est la vigneronne Morgane Seuillot qui est la créatrice de ce microscopique domaine (2,5 hecatres). Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle fait les choses proprement, avec ni soufre ni aucun intrant utilisé. Il faut dire qu’elle est aidée par son ami Christian Knott (Domaine Chandon de Briailles). Il paraît que le fruité est sublime, le vin frais et élégant, ample, parfaitement équilibré. Et en prime, l’étiquette est particulièrement belle et élégante !

Dans le Jura

Dans le Jura, le domaine des Murmures fait déjà partie des « très grands » selon notre spécialiste des vins nature. Il s’agit là encore d’un domaine microscopique d’environ un hectare, propriété d’Emmanuel Lançon. Le nouveau diamant du Jura.

Dans la Loire

Les trouvailles sont nombreuses dans la Loire, mais attardons-nous sur trois d’entre elles. Tout d’abord La Grapperie, en Touraine (AOC Coteaux du Loir). Le jeune Renaud Guettier, ingénieur agronome, s’est installé à Bueil-en-Touraine en 2004 et cultive du chenin, du pineau d’Aunis, gamay, grolleau et côt. Des vins natures offrant de belles maturités, du fruité intense ainsi que beaucoup de minéralité.

Intéressez-vous aussi au domaine Gerard Marula, situé à Thizay vers Chinon. Ce vigneron qui a fait ses classes chez Jo Pithon livre depuis 2005 une toute petite production, mais haute en qualité.

Toujours en AOC Chinon (à Beaumont en Veron), ne manquez pas le domaine des Roches de Jérôme Lenoir. Il s’agit d’un micro-domaine de 3,5 hectares, plantées de vignes âgées en moyenne de 65 ans. Là encore la philosophie est de ne quasiment pas intervenir et de ne mettre que des doses homéopathiques de soufre.  Les élevages, longs, se font en grands fûts (anciens). De grands chinons de garde, particulièrement recherchés des amateurs.

Enfin, le domaine Corbineau, à Candes Saint-Martin (en AOC Touraine). Ce n’est pas vraiment un nouveau venu, mais un domaine qui discret qui mérite pourtant le détour avec des cabernets alliant puissance et fermeté à des matières incroyablement soyeuses.

En Champagne

Intéressons-nous désormais à trois champagnes de mouvance nature : les domaines Aurélien Lurquin, Brochet et Rupert-Leroy. Aurélien Lurquin fait partie de la jeune génération nature qui monte en Champagne également. Avec son petit vignoble d’un peu plus de deux hectares, il produit de superbes champagnes de terroir ainsi que de très grands coteaux champenois. Une production confidentielle quasi introuvable. Emmanuel Brochet livre lui aussi une micro-production, qui est aussi mono-cru (une parcelle de 2,5 hectares Le Mont Benoît) et de haut niveau. Pour les amateurs de champagnes francs et vineux. Pour finir, le domaine Rupert-Leroy est un peu plus connu. Situé sur la Côte des Bar, le vignoble s’étend sur 4 hectares à Essoyes où le jeune couple Bénédicte Ruppert et Emmanuel Leroy produisent des champagnes biodynamiques et naturels reconnus.

En Auvergne

Ici, vous devez absolument découvrir deux micro-domaines exceptionnels et à la production quasi-introuvable : Aurélien Lefort et Daniel Sage. Deux domaines à propos desquels notre vendeur amoureux des vins naturels s’est montré dithyrambique, louant leur grande liberté dans le style et la manière de faire le vin et leur absence totale de soufre.

Dans le Roussillon

Ici, jetez un œil au domaine Pedres-Blanques, à Banyuls (AOC Collioure). Vous savez, il s’agit de ce domaine qui a fait parler de lui il y a quelques mois car ses propriétaires, le jeune couple de Japonais Rié et Hirofumi Shoji risquait l’expulsion du territoire car ils ne pouvaient pas justifier du revenu minimal fixé par la loi. Outre l’histoire médiatique, ce domaine était déjà connu des grands amateurs pour la qualité de ses vins bio et naturels. Les prix demeurent raisonnables pour le moment.

Dans le Rhône

Pour finir, nous souhaitions vous présenter brièvement un autre domaine tenu par un talentueux japonais : le domaine Ooka, en AOC Cornas. Hirotake Ooka est parvenu en très peu de temps à atteindre un niveau exemplaire avec des vins parfaitement équilibrés, frais et de belle longueur. Ce domaine n’existe malheureusement plus puisque la famille Ooka est retournée au Japon pour y créer un autre domaine.

A Bordeaux

A Bordeaux, on ne vous apprend rien, les vins naturels ne sont pas légion… On y trouve cependant à côté de domaines connus comme le château Le Puy, le domaine du Joguaret à Saint-Julien, un tout petit vignoble d’un peu plus d’un hectare, tenu par Jean-François Fillastre, un septuagénaire. Comme quoi, le vin nature n’est pas un phénomène aussi récent qu’on pourrait le croire !

 

Impossible de vous parler de tout tant cette vente de vins nature est une caverne au trésor. On vous laisse explorer. Très bonnes enchères !

Accéder aux catalogues de la vente

23/10/2019 – 11H00 : CP – Etranger 1972-2018 23/10/2019 – 11H30 : CP – Divers France 1944-2018 23/10/2019 – 12H00 : CP – Alsace Jura 1989-2018 23/10/2019 – 12H30 : CP – Champagne 1995-2016 23/10/2019 – 13H00 : CP – Loire 1990-2018 – Rouge 23/10/2019 – 13H30 : CP – Loire 1983-2017 – Blanc 23/10/2019 – 14H00 : CP – Rhône 2000-2018 23/10/2019 – 14H30 : CP – Bourgogne 2002-2018 – Blanc 23/10/2019 – 15H00 : CP – Bourgogne 2001-2017 – Rouge

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

NOUVEAU : la cote des vins s’enrichit des prix de sortie en primeur

Plus que jamais indispensable, la cote iDealwine … Non contente de vous proposer plus de 3 millions de cotations de grands crus actualisées chaque semaine pour vous permettre de suivre ...

Offre iDéale : les belles cuvées de la famille Perrin à Beaucastel

Installés à Courthézon depuis le 16e siècle, les Perrin comptent parmi les quelques grands vinificateurs du Rhône Sud. Rares sont ceux qui atteignent de tels sommets de perfection, notamment sur ...

Jean-Michel Laporte nouveau directeur du Château Talbot

Château Talbot, 4e cru classé de Saint-Julien, a un nouveau directeur, l'ingénieur agronome Jean-Michel Laporte, ancien des établissements Moueix (Petrus) et de La Conseillante, qui vient succéder à Jean-Pierre Marty.