En quatre ans, la surface du vignoble bio a triplé en France

ladybird and grapes

En 2014, les vignobles cultivés en bio devraient représenter plus de 8% du total du vignoble français, quatre fois plus qu’en 2010. Un peu plus coûteuse, mais avec un véritable impact sur le vin produit, la viticulture bio divise encore les producteurs et les régions viticoles.

Beaucoup de domaines pointent les bénéfices de raisins cultivés en bio sur la qualité des vins. L’expérience marquante du Château Pontet-Canet (en biodynamie depuis près de 10 ans) est l’exemple même des bénéfices qualitatifs que l’on peut percevoir dans de tels vins.

Cependant, il ne faut pas oublier les inconvénients (pour le vigneron) qu’apporte une culture bio : rendements plus faibles, risques accrus de maladies, plus de main d’œuvre nécessaire… D’autant que face aux maladies, toutes les régions ne sont pas à égalité. La région de Bordeaux, du fait de sa proximité avec l’océan, est beaucoup plus sensible au développement de maladies. Lutter contre celles-ci sans produits chimiques devient donc d’autant plus compliqué. Ceci explique peut-être les écarts de proportion de vignobles bio selon les régions ; arrivent en tête le Languedoc-Roussillon et la Provence.

Si les vignobles bio, c’est-à-dire qui ont une certification, représentent 8% du total du vignoble français, plus nombreux sont les domaines qui appliquent les préceptes mais ne demandent pas la certification. En effet, cette certification s’acquiert au bout de trois ans d’applications de toutes les normes. Toute intervention hors normes, même ponctuelle peut ensuite la compromettre. C’est pourquoi, de nombreux domaines, comme, par exemple à Bordeaux, le Château Phélan-Ségur, pratiquent une agriculture (très) raisonnée, sans chercher à devenir officiellement bio. L’objectif étant de garder la possibilité d’agir en cas d’urgence. En se souvenant que pour les consommateurs, seule la certification apporte une certitude…

Rechercher les vins en vente

Recherchez le prix d’un vin

En savoir plus sur la biodynamie

En savoir plus sur la vinification

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

 Thierry Germain l’homme (bio) dynamique de Saumur-Champigny

Poules, vaches et chevaux dans les vignes !

La biodynamie et le calendrier lunaire

Château Pontet-Canet sera en partie élevé en amphores !

Deux grands crus de Bordeaux passent au 100% bio

Château Falfas, pionnier de la biodynamie à Bordeaux : retenez bien ce nom

La biodynamie à l’œuvre dans le terroir du domaine de la vieille Julienne à Châteauneuf du Pape

La maison Roederer teste la biodynamie

Le domaine Drouhin Vaudon à Chablis : de grands chablis en biodynamie

Biodynamie à Bordeaux : une réunion au Château Pontet Canet

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Achat direct : à l’Est toute, en Alsace, Jura et Savoie

Voici une superbe vente thématique consacrée aux vignobles de l'Est de la France : Alsace, Jura et Savoie. De quoi ouvrir un peu nos horizons qui restent souvent très classiques ...

idealwine

E-commerce du vin, les chiffres de la filière

Selon le groupe Xerfi le e-commerce du vin a connu une croissance de 32% entre 2009 et 2013. Une activité qui a pesé 705 millions d’euros l’année dernière. En 2014 ...

Brèves de comptoir avec le Maître Sommelier Georges Lepré

Georges Lepré est un personnage à part dans l’univers du vin. Sommelier de haut vol, ses connaissances en matière d’œnologie sont exceptionnelles, et pourtant sa capacité à s’émouvoir devant un ...