EDONYS : bienvenue à la première chaîne TV du vin !

jmpeyronnetC’est le buzz du moment : la naissance d’une chaîne câblée sur le vin et sa culture, Edonys. Jean-Michel Peyronnet, ancien rédacteur en chef de la RVI Revue Vinicole Internationale) et nouvellement en charge de l’éditorial, nous dit tout de ce projet dont tous les amateurs rêvaient secrètement…

Jean-Michel, comment est né ce projet de chaîne autour du vin et à qui s’adresse-t-il ?

Edonys est née de la volonté de professionnels de l’audiovisuel qui ont eu l’idée il y a douze ans de créer une chaîne internationale dédiée aux produits de la vigne. Ils se sont ensuite entourés de spécialistes du vin comme Laurent Vuillaume, ex-RVF, ou Emmanuel Delmas, sommelier bien connu des internautes !*. Cela n’a pas été simple à mettre en place et la société Média-Place Partners n’a vu le jour qu’au printemps 2009. Elle a par ailleurs l’ambition de créer des chaînes thématiques culturelles autour du développement durable, des arts et des spectacles. Edonys dispose d’un financement de 2,5 millions d’euros ; le tour de table est en cours. Mais avec 35 000 abonnés payants (6,30 euros par mois, soit le prix d’une bonne revue…), nous devrions atteindre l’équilibre. Nous nous adressons aux amateurs, en particulier aux nouveaux consommateurs qui sont curieux du vin et sans a priori, mais également aux professionnels, qui y trouveront des focus économiques ; une émission hebdomadaire, plus technique, leur sera consacrée.

Ce n’est pas si simple que cela de monter un tel projet en France… D’ailleurs Edonys va émettre du Luxembourg n’est-ce pas ?

Effectivement, nous avons rencontré le CSA ; les contraintes imposées sont trop restrictives : impossibilité de citer les marques ou les producteurs, impossible aussi de filmer des dégustations. Edonys s’inscrit dans la découverte, des terroirs comme des hommes qui font le vin et à ce titre, nous ne pouvons nous contenter de reportages « généralistes ». C’est pourquoi nous avons opté pour le Luxembourg, un pays qui s’est montré plus ouvert à notre projet…

Concrètement, quel type de programmes pourra-t-on voir sur Edonys ?

La chaîne diffusera 24h/24, dans toute l’Europe francophone, avec 40 heures par mois de programmes exclusifs. Nous aborderons le vin dans toutes ses dimensions : culturelle, historique, marketing, avec des rencontres de vignerons, jeune garde comme « anciens » qui ont tant à transmettre. L’idée est aussi d’être les dépositaires de cette mémoire, de recueillir le témoignage de producteurs illustres pour transmettre leur savoir aux jeunes générations et surtout préserver toute cette connaissance !

On pourra donc non seulement comprendre mais aussi apprendre en somme ?

Bien sûr. Edonys veut décomplexer l’approche du vin, le rendre concret. Des dégustations « interactives » seront organisées : chacun pourra déguster un vin acheté auparavant, en présence d’experts, et échanger par mail ou SMS. Des jeux de télé-réalité sont également envisagés. Nous allons sortir des sentiers battus, allier le ludique au pédagogique.

Propos recueillis par Véronique Raisin.

En savoir plus : www.edonys.tv

* www.sommelier-vins.com

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Le déclassement des Hauts de Pontet (second vin de Pontet-Canet) : du rôle parfois navrant des AOC

C’est un événement à Pauillac. Le second vin du Château Pontet-Canet, les Hauts de Pontet, vient de se voir retirer l’appellation Pauillac par Qualisud, l’organisme indépendant chargé de contrôler et ...

Accords mets et vins : quels vins (français !) emporter pour vos vacances en Norvège ou en Suède ?

Second épisode de notre saga estivale sur les accords mets et vins : quels vins français emmener avec soi quand on va déguster la cuisine nordique de la Norvège ou ...

Cheval Blanc : plus qu’un grand cru, une marque de luxe

Le propriétaire du château Cheval Blanc à Saint-Émilion et n°1 mondial du luxe, Bernard Arnault, souhaite créer une marque de luxe au nom de son mythique vin rouge, en commençant ...