Du vin made in London ?

London Cru

London Cru c’est la nouvelle winery londonnienne. Du vin fabriqué au cœur de la capitale britannique à partir de grappes exclusivement françaises.

Ce projet est né du partenariat entre Cliff Roberson (fondateur du  site e-marchand Roberson Wine) et l’investisseur Will Tomlinson de London Cru.

Le vin sera élaboré dans une ancienne distillerie de gin dans le quartier d’Earls Court.

Deux spécialistes s’occupent de la vinification : Gavin Monery, maitre de chai et Mark Andrew, étudiant en Master of Wine.

Les raisins sont français. La première récolte – des raisins de Bordeaux, du Languedoc et du Roussillon arrivera en septembre. Le trajet depuis les vignes françaises jusqu’aux barriques d’Earls Court prendra 36 heures.

La winery urbaine proposera dès novembre des visites, des dégustations, des cours, des vinifications personnalisées, comme dans un vrai vignoble … mais à la ville !

Le but est de promouvoir le « Made in London » explique Gavin Monery : «Avec tant de gens talentueux créant des bières et des spiritueux de classe mondiale à Londres, nous avons pensé qu’il était temps de faire la même chose avec le vin. Ce  tout nouveau concept s’intègre parfaitement dans la scène vinicole prospère de la ville. »

On a hâte de voir le résultat de cet assemblage franco-britannique !

Pour en savoir plus, consultez le site: http://www.londoncru.co.uk/

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

A lire également sur le Blog d’iDealwine :

Les étés très chauds donnent de bons millésimes. Vrai ou faux ?

Un orage aux conséquences catastrophiques pour la Côte de Beaune

Oenotourisme : les animations estivales du mois d’août

Millésime 2013 : où en est le vignoble au début de l’été ?

Oenotourisme : les animations estivales du mois d’août

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Interview BFM | Les effets du Covid-19 sur la vente de grands crus

A l’issue des premières semaines de confinement, Angélique analyse les effets de la crise sanitaire sur les échanges de vin.

Yves Gangloff 2005

Belles enchères : Guigal, Jamet, Gangloff, Rostaing font honneur à Côte-Rôtie

L’appellation Côte-Rôtie est décidément une mine de trésors, auxquels les amateurs portent un intérêt qui place ses grandes syrahs au ...

Le « Jugement de Paris » : le jour où les vins californiens firent de l’ombre aux grands crus français

Le 24 mai 1976 avait lieu une dégustation à l’aveugle qui, bien que peu relayée à l’époque, contribua à changer la donne sur le marché mondial du vin. Retour sur ...