Domaine Weinbach en Alsace : trio de choc pour vins chics

parismatch
©Paris Match

Colette, Catherine et Laurence Faller. Trio de choc pour vins chics. Considérant que « le meilleur est juste assez bon », les trois femmes se sont engagées dans une quête de la perfection. Avec le succès que l’on sait.

Il y eut d’abord la mère, Colette, qui régna longtemps sur les 28 hectares d’un seul tenant (quasiment) sur la côte du Kaysersberg, dans le Haut-Rhin. Depuis 2005, le nom de ses filles figure sur les étiquettes. Une complémentarité sans faille, fondement de la famille Faller. Mais faisons un petit retour en arrière…

A l’origine était (et l’est toujours) le clos des Capucins, 5 hectares à l’abri des murs de l’ancien couvent des Capucins. Les moines y édifièrent le domaine en 1612, au pied de la colline du Schlossberg, dans la vallée du Kaysersberg. Il fut baptisé Weinbach, « ruisseau du vin », du nom du petit cours d’eau qui le traverse. Vendu comme bien national à la Révolution, le domaine est acheté par les frères Faller en 1898. Leur neveu Théo prit la suite. Grande figure politique locale – il fut à l’initiative de la reconnaissance de l’AOC Alsace – il oeuvra à développer la propriété. A sa mort en 1979, son épouse Colette et leurs filles Laurence et Catherine perpétuèrent le travail entrepris. Laurence, ingénieur chimiste et œnologue, a pris en charge la vinification quand sa sœur s’occupe de la commercialisation. Aujourd’hui les vins sont plus épurés que par le passé, encore plus cristallins et le domaine a acquis une réputation internationale (65% de la production part d’ailleurs à l’export). Acquérir ces nectars relève donc d’une gageure…

Un tiers du vignoble a été converti à la biodynamie en 1998. Une démarche étendue à l’ensemble du domaine depuis le millésime 2005. La diversité des terroirs du domaine est le secret de ses vins ; de nombreuses parcelles sont situées en coteaux, gage d’un bon drainage et des sols les plus adaptés. En outre les vignes bénéficient d’une situation exceptionnelle qui réunit toutes les caractéristiques géologiques et climatiques propres aux plus grands vins d’Alsace. La culture de la vigne est marquée par le respect de la nature et l’expression de chaque terroir. Les vendanges sont retardées jusqu’à maturité optimale, les sélections rigoureuses, les pressurages doux et progressifs, et les fermentations longues dans d’anciens foudres de chêne… Le domaine produit avec succès des cuvées génériques, mais il se distingue tout particulièrement sur les grandes cuvées qui portent les prénoms des membres de la famille, associées à chaque terroir.

Offre iDéale : retrouvez les vins du domaine Weinbach en vente actuellement sur iDealwine.

Domaine Weinbach

Gewurztraminer Réserve 2007
Grand classique
18,90€ TTC la bouteille (75cl)
88/100 WINE SPECTATOR
89/100 IWC – Stephen Tanzer

Gewurztraminer Cuvée Laurence 2007
L’un des « meilleurs vins d’Alsace et parmi les plus beaux du monde » (R. Parker)
26,00€ TTC la bouteille (75cl)
92/100 WINE SPECTATOR
91/100 IWC – Stephen Tanzer
16/20 BETTANE & DESSEAUVE

Riesling Grand Cru Schlossberg Cuvée Sainte-Catherine 2007
Cuvée rare
38,90€ TTC la bouteille (75cl)
91/100 WINE SPECTATOR
92/100 IWC – Stephen Tanzer
19/20 Bettane & Desseauve
17/20 Thierry Meyer (OenoAlsace)

Domaine Weinbach : ce qu’en dit la presse

GUIDE BETTANE&DESSEAUVE (4/5)

« Le domaine est installé au milieu des vignes du Clos des Capucins, et possède des parcelles dans tous les terroirs orientés sud en sortie de la vallée de la Weiss. L’adéquation du couple cépage-terroir est ici optimisée à la perfection pour créer une gamme homogène d’une grande précision. 2006 a bien entendu été géré avec brio, avec en particulier des grands gewurztraminers secs ou liquoreux, et 2007 se présente comme une très grande année tant sur les granits du Schlossberg que sur les terres plus calcaires de l’Altenbourg et du Furstentum. 2006 et 2007 ont produit des vins liquoreux d’anthologie, dont quelques rares et précieuses cuvées Quintessence ».

GUIDE VERT RVF DES MEILLEURS VINS DE FRANCE (***)

« Le domaine possède le clos des Capucins, lieu historique dont on trouve une trace écrite dès l’an 980. Théo Faller, homme politique et promoteur de l’AOC Alsace, l’avait rendu célèbre. Après sa mort en 1979, son épouse Colette s’est, elle aussi, passionnée pour le lieu et, grâce à son dynamisme communicatif, a propulsé les vins sur le devant de la scène mondiale dès le début des années 1980. Ses vins généreux, accessibles et séducteurs, associés à un accueil touchant, ont tiré vers le haut l’image du domaine et généralement celle de l’Alsace. Que faire de plus ? Tout en discrétion, sa fille Laurence a épuré le style des vins, converti une partie du domaine en biodynamie et réduit les sucres résiduels. S’affirmant comme l’une des meilleures vinificatrices au monde, elle réussit à capter la moindre nuance dans ses vins, qui brillent par leur cachet, leur précision de fruit et leur élégance de texture, dans un équilibre sidérant, du modeste sylvaner à la plus incroyable sélection de grains nobles. »

GUIDE GAULTMILLAU (4/4)

« Les vins de Colette Weinbach, Catherine et Laurence Faller nous ont une fois de plus enthousiasmés et il nous est impossible de parler ici de chaque cuvée. Les ombres au tableau sont toujours aussi inexistantes ! La seule constance est la finesse et la subtilité de vins toujours en éveil et lumineux. Les 2007 sont plus tendus et croquants qu’à l’accoutumée. Même le Muscat joue cette tension fraîche avec une très belle minéralité. Le Gewurztraminer cuvée Laurence garde cet esprit mais avec du fruit et beaucoup d’épices. Plus « orientaux » et confits, les 2006 s’affinent aujourd’hui. Les VT gardent un très bel équilibre sans recherche de puissance, grâce à des sucrosités fines et des amertumes magnifiques. Du grand art. »

Robert Parker

« The dynamic trio of Fallers continues to bottle some of France’s (hardly just Alsace’s) richest and most flamboyant wines. Beginning with 2005, all of their vineyards are being biodynamically farmed. Laurence Faller finds their 2005s in general “more focused and clear” (this was especially true of Riesling) despite their often prominent botrytis component, and the 2004s richer. I suppose it goes without saying, but one has to carefully scrutinize each Weinbach label, so numerous are the cuvees. And as wonderful as is the distinctiveness exhibited by the vast majority of wines here, even a geek like yours truly could be forgiven for asking whether somewhat fewer different bottlings might benefit consumers as well as journalists ! »

Cité parmi les meilleurs producteurs d’Alsace : exceptionnel *****

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Pierre Charlot

Pierre Charlot, « future star de la Champagne » selon le nouveau Guide Gault&Millau !

Gault&Millau vient de publier un “Guide Champagne 2014” dans lequel, on remarque la très belle entrée du domaine Charlot Père et Fils. Pierre Charlot y est même qualifié de « ...

la-Commanderie-Pomerol

Un couple de Hong Kong achète le Château La Commanderie à Pomerol

Les investissements asiatiques se poursuivent dans le Bordelais et c’est une seconde propriété de l’appellation Pomerol, la première étant le Château de Viaud acheté par le groupe COFCO en 2011 ...

Connaissez-vous le domaine Paul et Marie Jacqueson à Rully ?

Les rullys blancs et rouges de Marie et Paul Jacqueson, d’une franchise et d’un naturel évidents, figurent depuis longtemps à la carte du grand restaurant Lameloise . Ce multi étoilé ...