Domaine Guillot-Broux, un pionnier du bio et de la qualité dans le Mâconnais

Pancarte domaineLe domaine Guillot-Broux a été certifié en bio dès 1991, bien avant toutes les modes. Il produit des blancs fruités et minéraux et des rouges offrant une magnifique finesse de texture. A découvrir sans faute !

 

Le domaine, né dans les années 1970, compte aujourd’hui 17 hectares répartis sur les communes de Cruzille, Grévilly et Chardonnay, trois villages de l’appellation Mâcon. L’essentiel des parcelles est orienté à l’est sur des sols argilo-calcaires et se répartissent entre chardonnay (à peu près la moitié des surfaces), pinot noir (25%) et gamay (25%).

Le domaine est certifié en agriculture bio depuis 1991. En fait, dès 1954, les grands-parents, Pierre et Jeannine Guillot, créaient le premier domaine viticole biologique de Bourgogne. Par philosophie et suite à des rencontres, comme Max Léglise, directeur de l’INRA et auteur de plusieurs livres sur le sujet, André Birre ou Jules Chauvet, ils se lancèrent seuls dans l’aventure des vins biologiques et des vins nature.

Mais il faudra attendre 1991 pour voir l’agriculture biologique officiellement reconnue par l’Etat français, 2005 pour que l’on puisse utiliser le logo AB sur les bouteilles, et 2012 pour que la notion vin biologique soit acceptée par l’Europe !

Les rendements sont limités entre 30 et 55 hl/ha, selon les années et les cépages et une densité de plantation élevée accroît la concurrence entre les pieds et apporte de la concentration aux jus. Les vendanges sont faites manuellement et le tri des raisins est effectué à la vigne avant de les acheminer acheminé vers la cuverie. Les trois cépages du domaine sont vinifiés de façons différentes, selon la nature des terroirs, du millésime et de l’âge des vignes, sans levurage, et l’emploi du soufre et de la chaptalisation est limité au strict minimum. Les vins revendiquant un terroir particulier sont élevés en fûts de chêne, les autres en cuve.

A noter que le domaine est le « héros » d’une bande dessinée parue mi 2014 sous le titre « Un grand bourgogne oublié » dont nous avions longuement parlé dans notre blog. Voir ici.

Ce qu’en disent les guides

Le Guide RVF des meilleurs Vins de France (1*/3)
Créé en 1978 par Jean-Gérard Guillot, dit « Minet », tragiquement disparu en 2008, le domaine Guillot-Broux, en biodynamie, est aujourd’hui l’une des adresses les plus sûres de la région. Grâce à un patrimoine de vieilles vignes parfaitement tenues, le style des vins, résolument classique, s’appuyant sur de beaux raisins bien mûrs et évitant tout effet de style ou d’élevage, nous ravit par son côté immédiat et sincère. Ludovic et Patrice perpétuent l’œuvre de leur père, dans le même esprit.
Les vins : la cuvée Les Combettes libère des arômes vanillés et lactés. Les Genièvrières affiche un bon niveau de maturité, l’équilibre est bon mais le fruit est un peu mat. Il faudra être attentif à son évolution. Les Perrières nous livre une version délicieuse du terroir de la côte mâconnaise. En rouge, le mâcon-cruzille Beaumont montre une belle franchise de fruit, le vin est gouleyant et harmonieux. Et le bourgogne La Myotte révèle un joli pinot, juste et bien fait. Cette belle bouche, peu extraite, et ce côté « noyau » lui donnent une belle envergure.
16/20 Mâcon-Cruzille Les Perrières 2012
14,5/20 Mâcon-Chardonnay Les Combettes 2012
15/20 Bourgogne La Myotte 2012

Le Guide Bettane & Desseauve des vins (2*/5)
Un des pionniers du bio dans la région, ce domaine familial fondé à la fin des années 1970 compte aujourd’hui 17 hectares, avec pour originalité la moitié plantée en cépages rouges, à parité entre pinot et gamay, faisant référence pour tout le Mâconnais dans cette couleur. Les blancs ne sont pas en reste, avec des terroirs conférant une acidité et une minéralité de compétition, justement valorisées par une vinification patiente. Les amateurs s’en régaleront.
Les vins : Dans le millésime 2012, La Myotte reste exceptionnelle de race dans le registre du pinot fin, de demi corps. En blancs de Cruzille, on trouve le charme et le crémeux propres aux Genevrières et l’éclat minéral des Perrières.
16,5/20 Mâcon-Cruzille Les Perrières 2012 (Coup de cœur)
Une immédiateté dans la subtilité qui ne lasse pas, avec des notes de fleurs de vignes et un côté beaunois qui rappelle le style Ferret. Toujours cette minéralité en bouche qui caractérise le domaine et en surplus un équilibre et une précision de compétition.
14,5/20 Mâcon-Chardonnay Les Combettes 2012
15/20 Bourgogne La Myotte 2012

Robert Parker
92/100 Mâcon-Cruzille Les Perrières 2011 The wondrous 2011 Macon-Cruzilles Les Perrieres comes from 40-year-old vines grown on oolitic limestone with shallow soils. It spends 18 months in oak barrel (10% new) with no fining or filtration. It has an intriguing bouquet with pressed yellow flowers, lemon curd and minerals that are delineated and complex, drawing you in to its charms. The palate is fresh and harmonious on the entry: hints of orange zest and peach with a well-defined, tense, complex finish with grilled walnut lingering on the aftertaste. Excellent. 

Accédez aux vins du domaine Guillot-Broux actuellement en vente

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

La vente à prix fixe est ouverte : 4000 lots à saisir avant le 6 septembre !

De belles opportunités jalonnent les sept catalogues de la vente à prix fixe en cours sur iDealwine. Au total, plus de 4000 lots, parmi lesquels vous retrouverez une large sélection ...

Achat direct : un véritable trésor de 20 000 grands vins

Cette vente généraliste en achat direct est la plus importante jamais proposée sur iDealwine puisqu'elle comprend 20 000 flacons, et non des moindres ! Dans cette caverne d’Ali Baba, les ...

la-Commanderie-Pomerol

Un couple de Hong Kong achète le Château La Commanderie à Pomerol

Les investissements asiatiques se poursuivent dans le Bordelais et c’est une seconde propriété de l’appellation Pomerol, la première étant le Château de Viaud acheté par le groupe COFCO en 2011 ...