Diaporama : les 20 enchères phares du trimestre

Bordeaux, Bourgogne, Rhône, vins étrangers ou alcools rares : retour, en photo sur les belles enchères enregistrées en vente on-line sur iDealwine au cours du 1er trimestre.

6 bouteilles Petrus 1986 : 6487€, soit 1081€ la bouteille

(Vendues le 9 janvier 2013)

Petrus
Ce lot de 6 bouteilles a été vendu 6487€ (soit 1081€ la bouteille, en hausse de 22% sur le prix de départ des enchères) en janvier 2013 à un professionnel français. Petrus continue à occuper une place à part dans le patrimoine viticole français… et dans les caves des amateurs ! Ce cru mythique de Pomerol constitue aussi une valeur sûre pour ceux qui l’achètent, sa valeur croît régulièrement avec les années.

3 bouteilles Château le Pin 2008 : 3420€, soit 1140€ la bouteille

(vendues le 9 janvier 2013)

6760

Le Pin, que l’on considère parfois comme le premier vin de garage du Bordelais, est très rarement présent dans les ventes aux enchères françaises, on le trouve plutôt dans les ventes anglo-saxonnes. Le lot a d’ailleurs été acquis par un professionnel anglais. Du fait de sa rareté, il compte aujourd’hui parmi les crus les plus recherchés de Pomerol dans les ventes aux enchères françaises.

6 bouteilles Château Angélus 2005 : 1629€, soit 271.50€ la bouteille

(13 février 2013)

6299

Conséquence de la promotion de Château Angélus au rang de 1er Grand Cru classé « A » lors du dernier remaniement, les prix de ce cru emblématique de Saint-Emilion s’envolent. A 271€ la bouteille, le 2005 s’inscrit en hausse de 29% sur son prix de sortie en primeur.

6 bouteilles Château Pavie 2003 : 1291€, soit 215€ la bouteille

(vendues le 13 février 2013)

6301

Château Pavie a également été promu 1er Grand Cru classé « A » lors de la révision du classement des vins de Saint-Emilion. Effet immédiat : une demande dopée pour ce vin adjugé 215€ la bouteille, en hausse de 30% sur la cote iDealwine du début de l’année 2013.

1 bouteille La Tâche GC 1923 : 3656€

(vendue le 13 février 2013)

4344

Plébiscités dans les ventes, les vins du domaine de la Romanée Conti atteignent aussi de belles enchères dans les vieux, voire très vieux millésime, à l’instar de ce grand cru La Tâche 1923, acquis par un professionnel français.

1 bt Musigny GC 1921 – Domaine Comte Georges de Vogüé : 2595€

(vendue le 13 mars 2013)

3366

Là encore, il faut voir dans cette belle enchère le prix de la rareté, mais aussi l’attrait qu’exercent actuellement les vieux, voire très vieux millésimes auprès des acheteurs. Le domaine de Vogüé figure dans le palmarès de tête des crus les de Bourgogne les plus recherchés, et ce dans le monde entier. Ce millésime de collection a été acquis par un professionnel français. Restera-t-il en France ?

2 bt Bonnes-Mares GC Vieilles vignes 1988 – Domaine Georges Roumier : 1651€, soit 826€ la bouteille

(vendues le 13 mars 2013)

3383

Le domaine Georges Roumier est depuis deux ans l’une des signatures les plus prisées (et les plus spéculatives) de la cote. Ces flacons de Bonnes-Mares, de plus en plus rares lorsque l’on s’enfonce dans la gamme de millésimes, ont connu ces derniers mois une évolution de cours en nette hausse. Le lot a été acquis par un professionnel anglais.

2 bouteilles Musigny GC 1985 – Jacques-Frédéric Mugnier : 1863€, soit 932€ la bouteille

(vendues le 9 janvier 2013)

2792

C’est l’une des tendances lourdes de ce trimestre : le prix des vins du domaine Mugnier explose dans les ventes aux enchères. La raison ? C’est du côté de la Chine qu’il faut se tourner pour trouver la réponse. Ce lot a d’ailleurs été acquis par un professionnel de Hong Kong. On note que la demande ne se cantonne pas à des millésimes récents, en témoigne le prix atteint par ce grand cru de 1985.

2 bouteilles Clos de Tart GC 1985 : 566€, soit 283€ la bouteille

(vendues le 13 février 2013)

4355

Clos de Tart est actuellement l’une des signatures qui montent, et que les amateurs asiatiques se disputent âprement. Ce grand cru monopole, ici proposé dans le millésime 1985, a été enlevé aux enchères par un professionnel de Singapour.

1 bouteille Chambolle-Musigny 1er Cru Les Amoureuses F. Magnien 2002 : 106€

(vendue le 9 janvier 2013)

3191

Le spectre des vins recherchés par les amateurs de pinot noir s’élargit de mois en mois. En témoigne ce Chambolle-Musigny 1er Cru Les Amoureuses 2002, acquis par un professionnel italien, en hausse de 159% sur le prix de départ des enchères.

2 Magnum Pommard 1er Cru Clos des Epeneaux 1985 – Comte Armand : 401€, soit 201€ la magnum

(vendus le 9 janvier 2013)

2793

Acquis par un professionnel de Hong Kong, ce lot acquis à un prix en hausse de 112% par rapport au prix de départ des enchères témoigne de l’attrait suscité par les grandes signatures bourguignonnes (Côte de Beaune comprise) auprès de la clientèle asiatique.

1 bouteille Clos Saint-Denis GC « Vieilles Vignes » 1983 – Domaine Dujac : 171€

(vendue le 9 janvier 2013)

2764

Le domaine Dujac connaît dans les ventes aux enchères une hausse de prix régulière, même pour les millésimes matures, comme ce 1983, acquis 171€ par un amateur français.

1 bt Meursault 1er Cru Les Perrières 2002 – Domaine Coche-Dury : 1002€

(vendue le 13 mars 2013)

2558

Les grands chardonnays de Bourgogne n’ont pas attendu le réveil de la Chine pour voir leurs prix exploser. Les vins du domaine Coche-Dury sont de longue date recherchés par les acheteurs du monde entier. Ce Meursault Perrières, proposé dans un millésime particulièrement réussi a été acquis par un professionnel luxembourgeois.

1 bouteille Côte-Rôtie La Turque E. Guigal 2005 : 401€

(vendue le 13 février 2013)

2178

Moins présents (en volume) dans les ventes aux enchères ces derniers mois, les vins de la vallée du Rhône s’adjugent à des niveaux de cours relativement stables. Cette côte-rôtie 2005 acquise par un amateur français doit pour une bonne part à sa note Parker (100/100) son succès aux enchères.

3 bouteilles Côte-Rôtie Cote Brune 2005 – Domaine Jamet : 543€, soit 181e la bouteille

(13 février 2013)

1716

Les vins de la vallée du Rhône actuellement recherchés dans les ventes aux enchères sont issus de domaines où la production est étroite, difficile à trouver. Le domaine Jamet en fait indéniablement partie. Ce lot a été acquis par un amateur français.

2 bt Châteauneuf-du-Pape 1989 – Château Rayas : 944€,soit 472€ la bouteille

(vendues le 13 mars 2013)

1716

Château Rayas occupe une place à part dans le cœur des amateurs de grands crus de la vallée du Rhône, et même au sein de Châteauneuf tout simplement. Rayas fait figure de valeur sûre, avec des prix en hausse constante depuis 10 ans. Ce 1989 a été acquis par un professionnel français.

1 Magnum Vega Sicilia Unico 1982 : 731€

(vendu le 9 janvier 2013)

532

Stars de longue date de la Ribera Del Duero, les vins de Vega Sicilia figurent parmi les vins espagnols les plus recherchés. Un amateur français n’a d’ailleurs pas hésité à débourser la somme de 731€ pour acquérir ce rare millésime 1982, en magnum.

1 bouteille Screaming Eagle 2009 – Napa Valley : 1415€

(vendue le 13 février 2013)

1010

Fini le temps où les vins étrangers étaient parfaitement ignorés des amateurs français ! Celui-ci (un particulier) n’a pas hésité à payer le prix fort pour ce flacon d’une grande rareté, issu à 87% de cabernet sauvignon.

1 flacon Bas Armagnac 1918 – F. Darroze ch.de la Brise (2.5L) : 885€

(vendu le 13 mars 2013)

16

Belle enchère pour ce flacon de Bas-Armagnac ! Les vieux alcools sont prisés d’une cible étroite d’amateurs, mais ceux-ci sont prêts à faire monter les enchères pour obtenir les lots convoités. Celui-ci a été acquis par un amateur français.

1 bouteille Rhum Trois Rivières (70cl) 1969 : 130€

(vendue le 9 janvier 2013)

135

Les ventes aux enchères recèlent toujours leur lot de flacons rares, un peu exceptionnels. Ce Rhum âgé d’un peu plus de 40 ans, acquis par un particulier français, a atteint la jolie somme de 130€.

En savoir plus sur la vente de vos vins à travers iDealwine

Recherchez la cote d’un vin

Consultez les ventes aux enchères de vin sur iDealwine

A lire également dans le Blog iDealwine :

Un palmarès des 100 vins les plus recherchés aux enchères sur iDealwine

Nos conseils pour bien choisir les vins que vous allez vendre

Un panorama de la demande internationale de grands crus dans les ventes aux enchères

iDealwine pour les nuls :

iDealwine pour les nuls : vendre mes vins avec iDealwine – Episode 1 – Préparer la vente de mes vins

iDealwine pour les nuls : vendre mes vins avec iDealwine – Episode 2 – Réussir la vente de mes vins

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Enchères d’avril | La valeur des icônes, Vega Sicilia, Mouton Rothschild, Comtes de Champagne

Retour sur les belles enchères d’avril où une myriade de collectors a affolé les enchères.

conseil 3 musts

Conseil d’achat : nos 3 musts du moment pour débuter votre cave

Nous avons choisi pour vous 3 vins à acquérir sans hésiter, ce sont des classiques, des incontournables. Ce trio qui fait partie de la gamme de nos Musts nous enchante... ...

Les dernières confidences de Robert Parker

Robert Parker a donné il y a une dizaine de jours une interview exclusive au journal britannique The Independant, où ...