Deux envoyées spéciales d’iDealwine au Salon du chocolat

Jeanne Bourgain et Marianne Fisch, les envoyées spéciales iDealwine au salon du chocolat

 

Le Salon du chocolat vient de s’ouvrir au Parc des expositions de la porte de Versailles à Paris. Et iDealwine a eu la chance de découvrir ce salon en avant-première puisque le vin y tient une place grandissante. Suivez les tribulations des deux envoyées spéciales d’iDealwine, Marianne Fisch et Jeanne Bourgain.

 

 

 

La gourmandise est un vilain défaut… peut-être ! Mais pour aller au Salon du chocolat, mieux vaut ne pas trop s’encombrer de ce dicton si l’on ne veut pas s’accabler de remords. Chocolats aussi divers que délicieux, de tous les pays, à tous les parfums, pour tous les âges… Voilà ce qui attend les deux reporters gourmandes d’iDealwine, Marianne et Jeanne.

 

Marianne devant une Renault Tweezy en macarons

Mais pourquoi iDealwine s’est-il rendu sur le salon du chocolat ? Parce que le vin y tient une place de plus en plus importante avec, en guest star, les vins du Roussillon des appellations Rivesaltes Grenat et Maury, l’accord parfait avec les chocolats. Mais est-ce vraiment le cas ? iDealwine est parti à la rencontre des chocolatiers pour leur demander leur avis avec, entre temps, découvertes et coups de cœur.

Rivesaltes grenat servi à l'entrée du salon

A peine entrées dans le salon, voilà qu’un verre de rivesaltes grenat 2011 nous est tendu. « C’est l’accord parfait avec le chocolat noir » nous dit-on. Jusque-là tout va bien, c’est aussi ce qu’on nous a appris, vins doux naturels et chocolat font bon ménage. Mais chez iDealwine, on ne croit que ce qu’on boit, c’est parti pour la dégustation.

Pour tester ce fameux accord mets et vins, nous partons en quête de chocolat. Premier stand à en distribuer, Cémoi et ses célèbres oursons en chocolat et à la guimauve. Retour en enfance, ça fond dans la bouche mais c’est sucré. Trop sucré même pour aller avec notre rivesaltes. Qu’à cela ne tienne, que boit-on chez Cémoi avec des oursons en chocolat ? Du champagne ! Ou en tous cas un vin blanc sec et pétillant pour ouvrir les papilles… Loin d’être convaincues par l’idée, on réalise que les oursons, c’est pour les (grands ?) enfants et qu’un verre de lait reste sans doute la meilleure combinaison…

Tout le monde craque pour un ourson en chocolat

En route vers des chocolats plus sérieux, et pour ce qui est des chocolats noirs, ils s’accordent parfaitement avec les vins doux naturels. On l’a bien vérifié !

Les chocolats noirs de chez Pierre Marcolini

En continuant nos tribulations gourmandes, nous tombons sur un prodige mondial du chocolat. Pierre Marcolini est belge et il est considéré comme le meilleur chocolatier au monde. Son secret ? Trouver les meilleures fèves de cacao dans les meilleures fermes des meilleurs terroirs aux quatre coins de la planète et traiter le produit avec respect et dans la tradition. Immédiatement, ça nous a fait penser au vin où tout est question de terroir, d’arômes et de tradition. D’ailleurs, sur ses tablettes de chocolat, Pierre Marcolini mentionne « grand cru » et le nom de la ferme où sont récoltées les cosses de cacao. Et à la dégustation, on note parfaitement toutes les nuances entre chaque chocolat et la spécificité des arômes que chacun dégage, comme pour un grand vin. On décide de l’interviewer pour en savoir encore plus. Lorsqu’on lui demande quelle différence entre un bon et mauvais chocolatier, il nous répond qu’elle est la même qu’entre un bon et un mauvais vigneron et que là n’est pas la question. La vraie question c’est : parmi les grands chocolats, lequel je préfère ? Et ça, c’est une question de goût : « C’est comme choisir entre un Petrus et un Lafite, c’est très difficile, tout est une question de goût, de sensibilité au terroir ». A la question des accords mets et vin, une fois de plus le terroir prime. Un chocolat de Madagascar « se mariera parfaitement avec un superbe bourgogne, bien tassé », un chocolat du Mexique ira avec « un très bon vin liquoreux qui se termine sur une petite pointe d’acidité comme il en existe en Italie par exemple ». En somme, les dégustations vins et chocolats sont extrêmement riches.

Jeanne Bourgain et Pierre Marcolini, meilleur chocolatier au monde

Après avoir quitté ce génie, voilà qu’à gauche, le stand des vins du Roussillon nous accueille. A la dégustation, deux maurys 2011 dont un vieilles vignes et deux rivesaltes grenat 2010 et 2011. Ces derniers sont des vins jeunes et contrastent énormément avec les vieux vins doux naturels aux robes tuilées que nous avions déjà eu l’occasion de goûter. Un verre à la main, nous continuons notre découverte du salon et voilà que des chocolats japonais nous sont proposés. Des chocolats au saké vraiment délicieux qui feront totalement craquer Marianne ! Le chocolatier nous demande en outre ce que nous buvons et nous lui proposons de goûter. A la dégustation, il aime et assure que ça se marierait parfaitement avec ses chocolats. Un adepte de plus des accords vin doux naturel et chocolat.

Marianne Fisch et ses chocolatiers...Japonais !

Nous continuons notre chemin pavé de tentations et y cédons bien volontiers. Pralus, célèbre pour ses brioches à la praline en prépare sur place qu’il fait déguster chaudes, c’est encore meilleur. On attrapera aussi quelques morceaux de cookies, de pain d’épices et on salivera devant les nougats artisanaux. Et voilà qu’un stand nous surprend… Le stand foie gras du Relais Gourmet ! Ni une ni deux : « Mais pourquoi êtes-vous là » ? Tout simplement parce que foie gras et chocolat font bon ménage, comme en témoigne le toast foie gras sauce chocolat que l’on nous tend. On s’éloigne de la thématique du chocolat, mais nous sommes curieuses de connaitre l’accord idéal avec le foie gras selon ce producteur. Et à notre grande surprise, pas de vin sucré ! Barsac et sauternes sont à bannir. Dans le sud-ouest, le foie gras se déguste avec un bon vin rouge, idéalement de Bordeaux ou éventuellement un vin blanc sec. Il ne faut pas avoir de sucre dans la bouche pour vraiment goûter le foie gras, qui, soit dit en passant, est délicieux. D’ailleurs, je repartirai du salon sans chocolat, mais avec un bloc de foie gras ! Évident, non ?

Du foie gras au salon du chocolat avec le Relais Gourmand !

Autres stands intéressants, Bailey’s et Grand Marnier. Le Bailey’s se marie lui aussi avec le chocolat et nous faisons ensuite une pause crêpe chez Grand Marnier. Les crêpes sont délicieuses et trois magnifiques bouteilles nous interpellent : les bouteilles de dégustation de Grand Marnier, des cuvées d’âge différent qui permettent de découvrir que le Grand Marnier n’est pas qu’une liqueur de dessert.

Le Grand Marnier classique, incontournable des crêpes au salon du chocolat 2012

Tout en continuant notre ballade, nous tombons sur le stand du Mas Amiel, producteur de Maury. Indépendant du stand du Comité Interprofessionnel des Vins du Roussillon, le Mas Amiel propose cinq cuvées à la dégustation mais nous n’en goûterons que quatre : le vintage blanc 2009, le vintage 2010, le maury cuvée spéciale 10 ans d’âge et le maury ’80. C’est délicieux et le déroulement de la dégustation nous laisse découvrir des vins à chaque fois meilleurs. D’ailleurs, notre coup de cœur va directement à la cuvée haut de gamme ’80 dont la robe tuilée et le nez épicé et miellé nous a immédiatement séduites.

 Les vins du Mas Amiel au salon du chocolat 2012

Notre visite s’achève mais quelques bouteilles sorties attirent encore notre attention sur les stands. Sur le stand des macarons de Montmorillon, un champagne de producteur, chez Ferrero Rocher, on a choisi de servir le brut impérial de Moët tandis que chez Es Koyama, un autre chocolatier japonais, on a préféré le Taittinger blanc de blancs. C’est d’ailleurs sur ce dernier stand que nous finirons la soirée, dégustant un merveilleux macaron au chocolat et au thé vert, des chocolats au thé vert, le tout arrosé de champagne.

Marianne Fisch et Jeanne Bourgain au stand de Es Koyama au salon du chocolat 2012 pour iDealwine

Très loin d’être diététique, cette soirée nous aura au moins permis de découvrir un produit que l’on aime presque toujours sans souvent vraiment le connaitre. Quant à l’accord idéal, nous ne l’avons pas trouvé mais puisque chaque chocolat est unique, chaque accord le sera aussi !

Un salon terriblement gourmand pour petits et grands à visiter jusqu’au 4 novembre au Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris.

 

A lire également :

Quels vins servir avec le chocolat ?

Trouver l’Accord iDéal

En savoir plus sur la vinification des vins doux naturels

Retrouver les vins du Roussillon actuellement en vente sur iDealwine

 

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • LesChocolats

    Le salon au chocolat!
    Un de seul rendez vous de l’année que je ne loupe pas.
    Je me déplace même en province car j’adore ça.
    Le chocolat c’est ma passion.
    Belle article en tous cas 😉

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Weinbach - iDealwine

Une matinée au Domaine Weinbach

Direction l’Alsace, que l’on affectionne particulièrement, où règne ce domaine réputé pour ses méthodes biodynamiques et ses vins vibrants.

Grêle dans le Beaujolais : un point sur les dégâts

Alors que les orages et la grêle ont durement touché le Beaujolais la semaine dernière, nous avons eu envie de prendre des nouvelles de nos domaines partenaires dans cette région, ...

Les indices WineDex en hausse de 7,92% depuis début 2015

Portés par le succès des vins de Bourgogne, les indices vins d’iDealwine ont enregistré une performance de 7,92% au cours du premier semestre.