Deux cuvées à découvrir au domaine Jean-Baptiste Sénat, dans le Minervois

Domaine Jean-Baptiste Sénat : une équipe

 

La vente privée spéciale Languedoc met à l’honneur actuellement le domaine Jean-Baptiste Sénat, dans le Minervois. Les amateurs de vins digestes et faciles à boire malgré leur densité vont adorer les rouges très naturels du domaine Jean-Baptiste Sénat, dans le Minervois. Une cuvée de pur délice, La Nine, au fruité explosif, et un très grand vin, à la fois dense et fin, Le Bois des Merveilles.

 

 

Le bâtiment du domaine Jean-Baptiste Sénat et ses vins

 

Jean-Baptiste Sénat, vigneron talentueux et perfectionniste, la sensibilité à fleur de peau, ne cesse de se remettre en question pour progresser. Il exploite 15 hectares dans la partie centrale du Minervois, qui n’est pas la plus chaude, mais la plus sèche. Le style des vins recherche la buvabilité et la finesse. Arbalète et Coquelicots, inspirée de Guns and Roses, est une entrée de gamme destinée aux copains. La Nine est un métissage de vignes jeunes et de vieux carignans issus d’un patchwork de terroirs. Mais Où Est Donc Ornicar mixe des cinsaults et des grenaches qui ont trouvé en 2011 leur terrain de jeu. Le domaine progresse et pourra prétendre à un classement supérieur prochainement.

 

 

Ce qu’en disent les guides

Guide RVF des meilleurs vins de France 2013 – 1/3

 

Jean-Baptiste Sénat : le propriétaire du domaineVigneron et vinificateur doué, Jean-Baptiste Sénat s’est, en 1996, installé avec son épouse Charlotte au domaine familial, avec l’ambition de le reprendre sérieusement en main (culture totale). Modèle pour les jeunes vignerons de la région, le couple Sénat fait partie de cette jeune génération qui donne au Languedoc ses lettres de noblesse grâce à des vins de gourmandise (Arbalète et Coquelicots ou La Nine) et des cuvées d’artisanat d’art (Mais Où Est Donc Ornicar, Le Bois des Merveilles). Les grenaches, conduits sur de petits rendements et s’exprimant tout en finesse dans le vin, ainsi que d’énergiques mourvèdres, constituent les fondamentaux du domaine. Nous suivrons avec attention l’arrivée d’un nouveau blanc fort prometteur.

 

Robert Parker

L'équipe des vendangeurs du Domaine Jean-Baptiste SénatJean-Baptiste Senat’s 15 immaculately-tended, geologically-complex, wind-exposed hectares around Trausse in western Minervois are devoted entirely to black grapes – predominantly head-pruned Grenache, Carignan, and Mourvedre, along with a bit of Syrah near the boundary of the appellation. Even the Mourvedre vines here are three decades old, this having been one of the sectors of Minervois penetrated by a surprisingly early awareness of that grape’s potential. « West of the village it’s too cool for it to ripen, » notes Senat, « and anyway in the garrigue it’s too dry. On the plain the soil is too rich and you get Mourvedre with huge bunches. The sole place where it succeeds is in one sticky clay-rich sector near the village. The big problem in the Languedoc is that the different cepages get planted and treated analogously with famous growing regions, so you have people trying to make Bandol from their Mourvedre; Grenache as it if were Chateauneuf; and Hermitage out of Syrah, which I believe is daft. But unfortunately, we lack an historical reference point. Our ancestors cannot tell us how to approach the task of rendering great Languedoc wines. » Whatever is lacking, the passionately quality-conscious and candidly self-critical Senat seems well on his way to remedying by means of imagination, experimentation, and hard work. « I’m interested in capturing more than the sucrosity of fruit, » he explains. « I also look for a positive vegetal dimension, for bitter elements, and for digestabilite and freshness, (to) capture nuance and achieve an arbitrage between ripeness and freshness. » It would be hard to more succinctly characterize the profoundly and distinctively delicious results he is achieving. Senat opined that the dry, hot 2001 and 2003 vintages served as excellent training for how to achieve these ideals in 2009. But there is no question that 2008 and 2010 are better-suited to his aesthetic ideals, and in addition to the wines on which I was able to offer notes below, the as yet unassembled lots that will for the most part inform his 2010 Le Bois des Merveilles cuvee were riveting and mouthwatering. By the way, Senat likes his wines to kick into malo-lactic transformation on the heels – or even before the completion – of alcoholic fermentation. They appear to need little encouragement in that regard, and it’s hard to argue with the results. Besides having a chance to visit his vineyards and absorb considerable lore in the process, I was able to taste wines going back to Senat’s 1996 arrival at Trausse (where his ancestors were not vignerons) after having grown up and trained academically in Paris but then gotten the urge to « work with his hands. »

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Primeurs 2017 AOC Margaux

Primeurs 2017 (2) : les coups de cœur de l’équipe iDealwine à Margaux

Notre équipe s’est longuement arrêtée au sein de l’appellation Margaux pour déguster les vins du millésime 2017. Voici leurs impressions.

Domaine Comando G, la quintessence du grenache et la renaissance de la Sierra de Gredos

Ce domaine affiche clairement son ambition de produire les meilleurs vins possibles à partir du grenache, en biodynamie et de faire renaître les terroirs de la Sierra de Gredos.

Enherbement inter-rangs Napa Valley

Pourquoi laisser l’herbe pousser entre les rangs de vignes ?

Une question qui se pose certainement à beaucoup d’entre vous lorsque vous vous promenez près des vignes. On vous explique.