Dernières enchères iDealwine : aucun répit durant l’été !

Armand Rousseau Chambertin iDealwineFrançais ou étranger, aucun vignoble n’est passé inaperçu durant l’été sur la plateforme d’iDealwine. Zoom sur les belles enchères du mois d’août qui ont notamment vu une verticale déclinant six bouteilles de chambertin signé Armand Rousseau (2001-2006) s’envoler à 13 011€ (+61%).

Les ventes aux enchères ne prennent pas de vacances durant l’été, sur iDealwine ! Vous étiez peut-être quelque part au soleil, à la montagne, ou en train d’explorer un pays lointain…. et pourtant, aucun de vous n’a lâché l’affaire, loin de là J. Il faut dire que même au cœur du mois d’août les belles bouteilles étaient nombreuses sur la plateforme, de celles que l’on ne laisse passer sous aucun prétexte. En tête de liste, la Bourgogne, bien sûr, avec une rare verticale composée de six millésimes successifs du grand cru de Chambertin, signés Armand Rousseau (2001-2006). Acquis par un enchérisseur italien, ce lot adjugé 13 011€ a littéralement fait exploser sa cote iDealwine habituelle (+61%).

Autre star de la Côte de Nuits, dont les prix n’en finissent pas de grimper : le fameux chambolle-musigny Les Amoureuses du domaine Roumier. Dans le mémorable millésime 2015 ce vin désormais culte a atteint – tenez-vous bien – 3 526€ (+21%) la bouteille le 16 août dernier.

A Bordeaux, les millésimes du siècle s’étaient manifestement donné rendez-vous chez iDealwine. Un château-cheval-blanc 1961 a ainsi été adjugé 1642€ (+12%) tandis qu’un mouton-rothschild 1986 établissait son cours à 730€. Tout aussi recherché, château-montrose 1990 est parti pour 482€ (+20%). 1990, qui s’est d’ailleurs affirmé au fil des ans comme l’un des grands millésimes de référence parmi les grands vins matures, voit régulièrement ses cours s’apprécier : château-latour atteint désormais 638€ (+11%), pichon-baron 266€ (+4%), léoville-poyferré 223€ (+7%) et figeac – décidément en forte progression – 227€ (+45%). Tout aussi recherchée, la récolte 1989 a donné lieu à une belle hausse de cours pour château-lynch-bages, vendu 324€ (+26%).

Dans la vallée du Rhône, les appellations du Nord sont plébiscitées. L’hermitage de Jean-Louis Chave, bien sûr, au tout premier chef (345€ pour un 2005, en rouge, +22%), mais aussi les côte-rôtie de René Rostaing (Côte Blonde 1999 : 365€, +11%) et plus encore la Côte Blonde La Garde du domaine Dervieux Thaize (1985 : 485€ +60%). Sans oublier l’un des phénomènes du moment, le domaine Gonon, dont les amateurs recherchent activement les saint-joseph (182€ le 2007, +32%). Au sud de la région, l’enthousiasme pour les vins d’Emmanuel Reynaud, propriétaire de Château Rayas, ne se dément pas : pour mettre la main sur la fameuse cuvée Pignan, issue d’une parcelle mitoyenne de Rayas (aux caractéristiques de sol distinctes), un amateur chinois a dû débourser 316€ (+30%). Le 2007 a atteint le même prix.

Dans les autres régions, les amateurs n’auraient laissé filer pour rien au monde la cuvée de blanc du domaine de la Grange des pères, si rare : dans le millésime 2009 elle a été adjugée 535€ (+47%). Les vins du domaine Ganevat, dans le Jura, poursuivent leur envolée : en magnum, la cuvée « Les vignes de mon père » 2006 a été acquise par un amateur américain pour la somme de 389€ (+7%). On note aussi, à Bandol, l’enchère de 158€ portée sur un magnum de la cuvée La Tourtine 2007 du domaine Tempier (+30%).

Terminons cette revue par les vignobles étrangers, et notamment ceux des Etats-Unis, auxquels les amateurs feraient bien de d’accorder une attention toute particulière. Alors que le dernier millésime d’Opus One est mis sur le marché ces jours-ci, signalons que les prix des années plus anciennes ne cessent de s’apprécier, à l’instar du 1982, remporté contre 207€ par un enchérisseur japonais (+59%) ou du 2000, vendu 255€e (+145%). Aux Etats-Unis toujours, signalons le joli résultat enregistré pour la cuvée haute couture produite par le domaine Colgin, au capital duquel le groupe LVMH a pris une participation majoritaire en mars 2018 . Dans le millésime 2009, une bouteille issue de la parcelle IX (plantée de cépages bordelais) a été adjugée 365€.

Consulter les derniers rapports des ventes aux enchères

Demander une estimation pour vendre votre cave
En savoir plus sur la revente de vin via iDealwine

Consultez toutes les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Revue des enchères de juillet : Rousseau, Mouton Rothschild, Cristal, Selosse, Dagueneau et Bonneau

TOP 50 : les vins les plus chers aux enchères (1er semestre 2018)

LOIRE : Le TOP 20 des vins les plus chers (1er semestre 2018)

Provence-Corse : le TOP 20 des vins les plus chers (1er semestre 2018)

Rhône : le TOP 20 des vins les plus chers aux enchères (1er semestre 2018)

Vins étrangers : Le TOP 20 des vins les plus chers (1er semestre 2018)

Languedoc-Roussillon : le TOP 20 des vins les plus chers

Beaujolais : le TOP 20 des vins les plus chers aux enchères (1er semestre 2018)

Champagne : le TOP 20 des champagnes les plus chers (1er semestre 2018)

SUD-OUEST : TOP 20 des vins les plus chers (1er semestre 2018)

BORDEAUX : TOP 20 des vins les plus chers aux enchères (1er semestre 2018)

BOURGOGNE : le TOP 20 des vins les plus chers (1er semestre 2018)

Alsace-Jura-Savoie : TOP 20 des vins les plus chers (1er semestre 2018)

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Hospices de Beaune 2015

Record de générosité à la vente des Hospices de Beaune

La 155e vente aux enchères des Hospices de Beaune, qui s’est déroulée le dimanche 15 novembre a battu son record de l’année précédente, avec un produit global de 11,347 millions ...

Dopés par l’attractivité de l’euro, les indices WineDex® d’iDealwine progressent de 2,23% en avril

Les indices WineDex® d’iDealwine ont enregistré en avril une belle performance, amplifiée par la faiblesse de l’euro. Le WineDex 100 progresse de 2,23%, qui doit beaucoup à la demande mondiale ...

Il faut toujours servir les blancs avant les rouges. Vrai ou faux ?

Tout le monde le sait, c’est évident : au cours d’un repas on commence toujours par servir les vins blancs et ...