Dégustation vins de Savoie : des cépages originaux à découvrir !

Comme chaque année, une sélection des meilleurs vignerons savoyards est venue présenter à Paris les plus belles cuvées de leurs montagnes. Avec iDealwine, partez à la découverte de ces vins trop méconnus et vendus le plus souvent à des prix angéliques…

Tous les domaines présents à cette présentation de novembre dernier (qui se déroulait au restaurant Les Noces de Jeannette) revendiquent une viticulture bio ou biodynamique, ce qui n’est pas un mince exploit dans les conditions souvent délicates d’une viticulture sous des altitudes et des climats plutôt exigeants … Voici la sélection iDealwine des domaines et des cuvées qui nous ont le plus séduits (dans un ensemble de très bon niveau, il faut bien l’avouer !).

Domaine Giachino

Ce domaine est à cheval sur les appellations Apremont et Abymes, tout près de Chambéry. Les vignes se situent au pied du mont Granier, sur le relief chaotique à dominante argilo-calcaire issu de l’effondrement spectaculaire d’une partie de cette montagne en 1248 (causant la mort de dizaines de milliers de personnes !). Le cépage dominant est la jacquère qui donne des vins vifs et frais, peu alcoolisés et à boire jeunes.

Montfarina 2010 : un vin de l’appellation Abymes, même s’il ne la revendique pas. Un fruit d’une netteté et d’une pureté dignes du bleu limpide des ciels hivernaux des Alpes par beau temps ! Belle tension sur une finale florale avec de belles touches d’agrume. Très joli vin d’apéritif ou de fruits de mer.

Primitif 2010 : un vin qui ne titre que 9 degrés mais qui n’a rien de faible ! Un joli jus de raisin très pur et très naturel, on a l’impression de croquer le fruit. Floral et cristallin, de l’eau de roche. Désaltérant.

Domaine Gilles Berlioz

Gilles Berlioz (avec son épouse Christine) conduit son petit domaine de Chignin (à peine plus de 3 hectares) en bio puis en biodynamie depuis quelques années. Il travaille ses vignes comme un jardin et se contente de rendements ridicules par rapport à la plupart de ses collègues. Résultat, des vins hors normes qui peuvent soutenir la comparaison avec des cuvées huppées du nord de la vallée du Rhône (le cépage bergeron local est l’équivalent de la roussanne du Rhône).

Jaja – Chignin 2010 : cette cuvée issue de jacquère (d’où le nom de Jaja) est un vin qui transcende totalement son cépage, bon mais en général relativement simple. On a affaire ici à un vin assez dense, une matière bien mûre d’un fruité délicieux, avec des notes de mangue et une finale superbement minérale. Un bel accord prévisible avec des poissons en sauce légèrement crémée.

Les Fripons – Chignin-Bergeron 2010 : il s’agit d’une sélection parcellaire de bergeron, à côté du château de Chignin. Un vin d’une très belle densité, matière riche mais sans excès, qui reste équilibrée, sensation de raisin bien mûr. Notes épicées et d’abricot. Un vin large mais pas lourd.

Les Filles – Chignin-Bergeron 2010 : ces filles là n’ont rien de mannequins anorexiques ! On est plutôt dans le Rubens. Matière aux formes plantureuses, léger sucre résiduel (vraiment léger) mais le vin reste parfaitement équilibré. On est sur des notes de pêche jaune, de fruits confits, de pain d’épice. L’équilibre vient de la belle fraicheur minérale qui rend digeste la puissance de ce vin. Une bouteille pour grande gastronomie, de plats riches et goûteux de viandes blanches ou de volailles rôties (chapon farci).

Domaine de Belluard

Ce domaine de 11 ha est situé sur la commune d’Ayse en Haute-Savoie. Sa particularité est d’être planté à 95% du cépage gringet, ce qui représente tout simplement la moitié des surfaces totales consacrée à ce cépage dans le monde ! Un magnifique terroir de coteaux très pentus orientés plein sud à une altitude moyenne de 450 m, cultivés en biodynamie (certification en cours).

Le Feu – Vin de Savoie 2010 : un superbe nez à la fois floral et sur le fruit frais mais bien mûr. La bouche est dans la lignée du nez, avec un superbe équilibre entre un raisin bien mûr et une matière étirée en finesse par une superbe tension minérale bien intégrée au vin. Finale sur une belle longueur fraiche. Un beau vin pour coquilles Saint-Jacques, langoustines et poissons nobles cuisinés sans chichi.

Mont Blanc – Vin de Savoie Ayse 2008 : un effervescent en méthode traditionnelle mais sans aucun dosage. Autant dire que cela nécessite d’avoir de très beaux raisins au départ. A l’aveugle, un vin déroutant car le cépage gringet est virtuellement inconnu… Nez floral, épicé et doux, sensation d’un vin demi-sec, ce qui n’est pas le cas en bouche. Elle est tendre mais sans sucre perceptible, sans doute grâce à une belle tension fraiche qui rend ce vin délicieusement désaltérant. Belles notes de mirabelles.

Domaine Louis Magnin

Ce domaine d’Arbin, dans la Combe de Savoie, est un peu la vedette locale, reconnu et très bien noté, à juste titre, dans les grands guides français du vin. Bien que ne disposant que de 8 hectares, Louis et Béatrice Magnin proposent un grand nombre de cuvées, tant en blanc qu’en rouge, déclinant presque tous les cépages régionaux.

Parmi la vaste palette proposée lors de cette dégustation nous avons particulièrement apprécié :

  1. en blanc : la simple Roussette 2010 (c’est aussi le nom du cépage), un joli vin de soif, assez riche quand même, mais très équilibré, à ouvrir sans se poser de question, et Grand Orgue 2008, un chignin-bergeron issu d’une sélection des meilleures parcelles du domaine sur la commune de Montmélian, une très jolie bouteille au vin étiré, tendu, sans aucune lourdeur, finissant sur de jolis amers frais et désaltérants
  2. en rouge : La Rouge 2008 (cépage mondeuse) possède un bel équilibre frais au fruité croquant, ce n’est pas un vin “énorme” mais il est facile à placer à table où sa fraicheur fera merveille et une autre cuvée de mondeuse “Tout un Monde” 2008 qui est un cran au-dessus en densité de vin, avec une sensation dynamique en bouche, un équilibre frais et mûr sur de belles notes épicées et mentholées.

Domaine du Prieuré Saint-Christophe

Ce domaine de Michel Grisard, le toujours enthousiaste doyen des vignerons bios savoyards propose une belle série de millésimes de mondeuses en deux versions, “Tradition” et “Prestige” (cette dernière étant une sélection des meilleures vignes).

Ces deux versions de mondeuse en millésime 2009 sont absolument splendides, des vins à la fois denses et tendus, puissants et élégants, d’un équilibre rare et qu’on sent taillés pour la garde. Le “Tradition” 2006 joue sur un registre un peu plus tendu, plus délicat, un très beau vin de repas, frais et digeste. Le “Tradition” 2005 évoque assez bien ce que pourrait devenir le 2009 après quatre années de garde. Le vin a un peu perdu son côté puissant, il reste dense, mais avec une vraie élégance de tannins. Et le 2004 “Prestige”, malgré un millésime plus difficile, sort remarquablement son épingle du jeu sur un registre plus en dentelle, mais sans faiblesse, avec une finale saline qui donne faim ! Une série vraiment remarquable qui mériterait d’être mieux connue !

Consultez les vins actuellement en vente sur iDealwine

Recherchez la cote d’un vin

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

La recette de la semaine : Gigot de sept heures

Même s’il n’est pas de Pauillac, l’agneau, et particulièrement le gigot, est un excellent compagnon de table des bordeaux rouges en général. Pour changer du classique gigot rôti voici une ...

Dos de cabillaud en écailles de pommes de terre de l’ile de Ré

Ces jours-ci personne n’a envie de passer des heures au fourneau. Donc allons-y pour des recettes simplissimes, de bons produits et un joli vin blanc de Bandol, de Chablis ou ...

Quels accords avec votre terrine de foie gras de Noël ?

Avec les huîtres et la volaille farcie, le foie gras est l’autre pilier des grands repas de Noël. On vous livre les meilleurs accords avec un foie gras mi cuit ...