Dégustation : quand les vins de Savoie font escale à Paris

 

Vignoble Savoie

 

Comme tous les ans à la même époque, les meilleurs vignerons savoyards sont venus présenter leurs vins à Paris L’occasion de confirmer que ce vignoble est une mine de bonnes affaires !

Ceux qui pensent encore que les vins de Savoie ne sont que des petits blancs acidulés qui vont bien avec la raclette n’ont sans doute pas pris le temps d’explorer ce vignoble plus qu’intéressant par la qualité de ses vins, l’originalité de ses cépages et ses prix le plus souvent extrêmement raisonnables.

La dégustation organisée lundi 12 novembre par les Pétavins (association des vignerons de Savoie en bio ou biodynamie) au restaurant Le Paul Bert à Paris a été une nouvelle fois l’occasion de s’enthousiasmer pour plusieurs vins remarquables.

Domaine Giachino

Sans aucun doute la palme du rapport plaisir/prix ! La plupart des vins se situent en effet entre 8 et 10 euros. Tous les blancs présentent un profil pur et frais, joliment fruité, à l’équilibre parfait et à l’alcool très peu élevé avec un coefficient de buvabilité particulièrement élevé ! Dans cette gamme très homogène, les blancs paraissent un petit cran au-dessus des rouges (gamay, mondeuse, persan) avec en particulier un Apremont 2011 doté d’une jolie matière assez dense avec de délicieuses notes gourmandes de fruits blancs et une belle finale fraiche et dynamique, puis une nouvelle cuvée, Marius et Simone, une jacquère longuement macérée (10 jours), longue et très fruitée, peu acide mais pas molle, un très beau vin pour la table (poissons de rivière à la crème) et la Roussette 2011 où le cépage évite la lourdeur qui est facilement un de ses excès et qui reste ici tendue et minérale tout en conservant son aromatique complexe. Enfin, pour finir, un petit pétillant qui donne le sourire, le Giac’Bulles (bien meilleur et moins banal que le Red Bull !), une gourmandise de grand enfant, un vin léger et aérien malgré ses 35 g de sucre, et qui lave en douceur tous les palais fatigués en fin de soirée. Où qu’on peut aussi consommer sur des desserts peu sucrés.

Domaine Belluard

Un domaine qui doit cultiver à lui seul près des trois quarts du cépage gringet (typiquement savoyard) du monde entier ! C’est ici le cépage quasi unique et tous les vins sont remarquables. Le Ayse Brut est une méthode traditionnelle (à la champenoise donc) bien meilleure que beaucoup de vins d’appellations beaucoup, beaucoup plus prestigieuses… Un effervescent dynamique en bouche, joli fruit, très rafraichissant, facile à boire. La cuvée Mont Blanc 2009 est un Ayse effervescent millésimé non dosé d’une belle densité en bouche, notes de craie, très minéral, beaucoup de personnalité, qu’on imagine aisément à table sur des huîtres et des fruits de mer. La cuvée Les Alpes 2001 est marquée par de superbes arômes floraux (fleurs blanches). La bouche offre des notes de fruits blancs, magnifique longueur très fruitée, acidité assez basse mais sans mollesse, très facile à boire. En haut de la gamme, la cuvée Le Feu 2011 est un grand blanc tout simplement. Vibrant, énergique, superbe tension minérale, un vin un rien strict, très étiré, élancé, qui finit sur de très agréables aromes d’un beau végétal bien mûr.

Domaine Louis Magnin

Ce domaine qui vient de faire l’objet d’une Vente Privée sur iDealwine présente à cette occasion une vaste gamme en rouge comme en blanc d’un très haut niveau d’ensemble. Le Chignin-Bergeron 2009 générique est un très joli vin aux notes un peu exotiques, belle matière ronde mais sans excès, bien équilibrée par une finale fraiche et dynamique. Confirmation aussi pour le Chignin-Bergeron Grand Orgue 2008 et la Roussette de Savoie 2010 qui étaient dans notre Vente Privée. Deux très jolis vins pleins d’arômes, riches et équilibrés, un vrai régal ! En rouge, La Brova 2008 est une très jolie mondeuse très fraiche, tendue, bouche dynamique, très équilibrée.

Domaine Gilles Berlioz

Lui aussi était dans notre récente Vente Privée. Et les vins dégustés ce jour-là vont sans doute nous inciter à recommencer ! Les cuvées spéciales (parcellaires) du “simple” Chignin, font par exemple monter le cépage jacquère à des sommets qu’il n’a pas souvent l’occasion d’atteindre… Le Jaja 2011 est à la fois d’une densité, d’une facilité à boire et d’une complexité rarement rencontrées sur ce cépage. Superbe ! Et le pire c’est que l’autre parcellaire de Chignin, Chez L’Odette 2011 monte encore plus haut ! Un délice de raisin mûr, matière dense magnifiquement équilibrée par une tension minérale, longueur fruitée. On en redemande ! Les deux cuvées parcellaires de Chignin-Bergeron, Les Fripons 2011 et Les Filles 2011 restent sur les mêmes sommets. Tout en rondeur sans la moindre lourdeur, d’une pureté et d’une définition de fruit remarquables, finement aromatiques (fruits jaunes, abricot, mirabelle), ce sont des vins à la fois dotés d’une grande personnalité tout en restant d’une facilité déconcertante à boire ! Bravo !

Domaine du Prieuré Saint-Christophe

Il ne se vexera certainement pas si on qualifie Michel Grisard d’ancêtre de la bio en Savoie. Ce vigneron érudit et terriblement sympathique travaille depuis longtemps son domaine en bio et il est certainement, sans l’avoir vraiment cherché, une sorte de leader local avec un petit côté patriarche. Comme chaque année, il présente ici une verticale de ses superbes rouges de mondeuse en version “Tradition” ou en version “Prestige”. Des vins qui, dégustés à l’aveugle au milieu d’appellations plus huppées, en surprendraient certainement plus d’un. D’autant qu’ils n’ont rien de révolutionnaire ces rouges : un fruit mûr même dans les années pas faciles, des tannins présents (la mondeuse…) mais pas envahissants, une fraicheur fruitée en finale, rien d’ostentatoire, rien de clinquant, mais de beaux rouges solides qui prennent toute leur dimension à table, sur de belles viandes rouges saignantes ou en sauce. Parmi toutes ces cuvées et ces millésimes, notons Tradition 2009, belle maturité de matière, arômes fruités (fruits rouges), tannins frais, finale sur un beau végétal mûr et Prestige 2009, tannins bien fondus, notes de confiture de fraise, matière paradoxalement légèrement moins dense que le Tradition du même millésime. Le Tradition 2005 est déjà un peu plus “assagi”, belle évolution, tannins fondus, toucher de bouche très délicat, buvabilité maximale ! Enfin le Prestige 1997 démontre magnifiquement la capacité de vieillissement de ces vins avec ses jolis tannins fondus, son toucher de bouche soyeux et sa matière goûteuse (myrtille, baies sauvages, cassis pas lourd).

Avec d’aussi jolis vins, la Savoie est une région qui va prendre très vite une vraie place dans les caves des amateurs. Qu’on se le dise !

Dégustation : quand les vins de Savoie montent à Paris

 

Consulter les prix des vins

Consulter les ventes de vin en cours sur iDealwine

En savoir plus sur les règles de la dégustation

A lire également dans le Blog iDealwine :

 

Dégustation : le salon Biodyvin à Paris

Dégustation : le millésime 2010 des bordeaux de l’Union des Grands Crus

Dégustation : à la découverte des vins de Nouvelle-Zélande

Dégustation : double verticale de Mazis-Chambertin et de Clos de la Roche

Dégustation : 12 vins chiliens de pur cépage carménère

Dégustation : quelques vins picorés au Salon de la RVF

 

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • Wink Lorch

    Joli article sur les très belles domaines de la Savoie…. Mais pourquoi vous avez un photo du Château-Chalon en Jura en haut??

    • iDealwine

      Effectivement, c’est une erreur, nous allons corriger, merci de nous l’avoir fait remarquer !
      La rédaction

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine Terrine de lotte aux crevettes

Une terrine de poisson noble est toujours un plat qui fait son petit effet et qu’on peut préparer la veille pour ne pas passer son temps en cuisine quand la ...

Recette de la semaine – Tajine de poulet aux olives et au citron confit

La cuisine un peu épicée, que ce soit d’Afrique du nord ou d’Asie, est souvent difficile à accorder avec un vin rouge. Les blancs sont bien plus adaptés, comme pour ...

Recette lapin au vin blanc

Recette de la semaine : lapin au vin blanc et aux champignons

Si le lapin se consomme plus souvent avec des vins rouges, il forme aussi de très bons accords avec les blancs, notamment pour cette recette de lapin au vin blanc. ...