Dégustation : goûté et approuvé au Salon de la RVF

Photo salon RVF iDealwine

iDealwine était présent avec son stand au dernier Salon de la Revue du vin de France les 16 et 17 mai à Paris. On en a profité aussi pour déguster quelques vins proposés chez nos voisins…

Les producteurs de champagnes étaient particulièrement bien représentés dans les salles majestueuses du Palais Brongniart (la Bourse) qui abrite depuis huit ans au mois de mai le Salon de la RVF. La plupart des grandes maisons étaient présentes ainsi que de nombreux petits producteurs. Nous en avons donc profité pour vérifier que nous avions fait les bons choix pour notre vente spéciale Champagne en cours !

La nouvelle référence que nous avons choisie pour cette vente, Pol Roger, propose une gamme bien séduisante à la cohérence impressionnante, au style particulièrement fin et élégant, que ce soit dans le “simple” Brut Réserve (fruits mûrs et agrumes), la cuvée “Pure” (cristallin et précis), le Blanc de Blancs 2002 (puissant et salin), le Brut Rosé 2004 (fine amertume rafraîchissante) ou l’incomparable cuvée Winston Churchill 2000 (densité très élégante). Une priorité d’achat dans notre vente à prix fixe actuelle !

Chez Bollinger, une gamme toujours aussi impeccable. Special Cuvée reste la grande référence des non millésimés, toujours élégant, sapide, et bénéficiant d’un dosage qui se réduit au fil des ans. Le rosé est lui aussi un modèle de vinosité et de fraicheur. Quant à Grande Année 2004, il régale avec ses arômes de fruits secs et la classe indéniable de sa matière dense mais très abordable. Quelques privilégiés ont pu accéder à la cuvée R.D. 1988, nous en faisions partie : un très grand vin !

Enfin Jacquesson nous régale toujours autant avec sa cuvée n°737 (base 2009), d’une finesse tactile réjouissante au palais qui magnifie la densité discrète de ce champagne qui joue dans la cour des très grand sans atteindre des prix délirants.

Sans oublier les quatre champagnes que nous faisions déguster à nos visiteurs sur notre stand et qui ont été plébiscités, que ce soit Les Murgiers de Francis Boulard d’une délicate densité, Quinte Essence 2004 de Franck Pascal, impressionnant de matière sapide et très complexe, le Brut Réserve de chez De Sousa, vif fruité, plein d’énergie, idéal pour l’apéritif et le Rosé de Saignée de Fleury, un superbe vin de repas, riche et complexe.

Autre point fort de ce salon, une présence massive de producteurs de Bandol réunis au milieu de la splendide nef centrale du Palais Brongniart. On remarquait notamment, les domaines de La Tour du Bon, Tempier, La Bastide Blanche, du Gros Noré, Jean-Pierre Gaussen, La Suffrène, Laffran-Veyrolles et Château Pradeaux. A la dégustation, cette belle appellation trop peu reconnue par rapport à d’autres vignobles français, fait preuve d’une très belle homogénéité qualitative. Tous les rouges, rosés et (rares) blancs que nous avons goûtés sont d’un niveau remarquable. A commencer par le rouge 2011 du domaine Tempier (dense et de garde) et surtout le rosé 2013, un vrai vin, pas un rosé insipide et sans couleur ! Magnifique et délicieux ! Superbes vins aussi au domaine de La Tour du Bon avec un rosé 2013, frais, goûteux, facile mais avec suffisamment de matière pour tenir tête à tout un repas, un rouge 2010 suave, rond et fruité, presque facile à aborder pour un Bandol encore très jeune et une cuvée Saint-Ferréol 2011 stricte et droite, minérale, très puissante, à imaginer avec toute l’opulence et la générosité aromatique que cette bouteille offrira dans une dizaine d’années !

Enfin Château Pradeaux, cette institution de Bandol, aux vins sans concession aucune à la modernité, proposait un rosé 2013 très vineux, de gastronomie, et un rouge 2009 dense, tannique et puissant à laisser tranquillement vieillir pour surprendre ses amis d’ici cinq à six ans sur un gibier ou une belle viande rouge saignante…

Des vins (Tempier, Tour du Bon et Château Pradeaux) que vous retrouverez en vente à partir de la mi-juin avec bien d’autres vins de Provence et une superbe sélection de rosés sudistes (mais pas que…) sur iDealwine. Soyez attentifs !

Merci à tous les visiteurs du salon qui se sont arrêtés sur le stand d’iDealwine. Et, pour tous ceux qui ont participé aux dégustations des fameuses bouteilles « mystère », levons le voile sur les belles cuvées qui se cachaient sous la chaussette :

–      Vendredi à 12h30 : Hermitage blanc 2010 – Guigal

–      Vendredi à 16h30 : Toscane Il Carbonaione 2007

–      Samedi à 12h30 : Pouilly Fumé Buisson Renard 2009, domaine Didier Dagueneau

–      Samedi à 16h30 : Châteauneuf du Pape Vieilles vignes du domaine de Marcoux 2004

Nous vous donnons, bien sûr, rendez-vous au fil des mois sur iDealwine pour y retrouver toutes ces belles cuvées, aux enchères ou à prix fixe…

 Les vins de Champagne actuellement en vente

Les vins de Provence actuellement en vente

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

A lire dans le Blog iDealwine :

Dégustation : à quel niveau se situent les vins de 2013 en Champagne ?

Une journée de dégustation des primeurs 2013 à Bordeaux

Que doit-on vraiment penser du millésime 2013 à Bordeaux ? (26/02/2014)

Château Malescasse renonce à produire le millésime 2013 (07/02/2014)

Dégustation des vins clairs 2012 : le champagne sans les bulles !

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Les questions qui se posent après le rachat du domaine des Lambrays par LVMH

On s’y attendait depuis quelque temps, mais l’officialisation de la nouvelle a créé l’événement dans le monde du vin : le groupe LVMH de Bernard Arnaud vient de racheter un ...

Romanée Conti : Aubert de Villaine élu Decanter Man of the year

Le propriétaire du domaine de la Romanée-Conti, l’un des vignobles les plus connus au monde, a été élu Decanter Man of The Year 2010 par le journal spécialisé éponyme.

Carte postale de dégustation | Louis Latour : Corton-Charlemagne en verticale

Angélique nous envoie une carte postale de la Tour d’Argent, où elle s’est rendue à la découverte d’une vertigineuse verticale de corton-charlemagne signée Louis Latour.