Dégustation de Bordeaux 2009 : Robert Parker donne la fièvre à Hong Kong !

Dans le cadre de la conférence Wine Future à Hong-Kong, Robert Parker vient de bousculer le mythique classement de 1855 lors d’une dégustation monstre de grands bordeaux face à un millier de spectateurs.

Annoncée le 16 septembre dernier sur le blog d’iDealwine, cette dégustation s’est déroulée dans le cadre de Wine Future, une manifestation qui a succédé à la Hong Kong International Wine and Spirits Fair. Wine Future vient donc de réunir (du 6 au 8 novembre) les grands noms du vin pour les amener à s’exprimer sur les enjeux économiques auxquels l’industrie viticole doit faire face. Tables rondes et dégustations se sont enchaînées pendant ces trois jours, la plus médiatisée étant sans aucun doute la participation de Robert Parker à une dégustation de vingt grands crus de Bordeaux en présence de mille participants ! Une dégustation baptisée “Magic 20” car il s’agissait pour Parker de mettre en avant (dans le millésime 2009) vingt grands crus de Bordeaux dont les qualités gustatives les plaçaient, selon lui, au niveau des 1ers grands crus. Son choix s’était porté sur les vins suivants (sans volonté de hiérarchie) :

1. Cos d’Estournel (Grand Cru Classé de Saint-Estèphe),

2. Château Pontet Canet (Cinquième Grand Cru Classé, Pauillac),

3. Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande (Second Grand Cru Classé, Pauillac),

4. Château Léoville Poyferré (Second Grand Cru Classé, Saint-Julien),

5. Château Léoville Las Cases (Second Grand Cru Classé, Saint-Julien),

6. Château Palmer (Troisième Grand Cru, Margaux),

7. Château Malescot St.Exupéry (Troisième Grand Cru, Margaux),

8. Château Pape Clément (Grand Cru Classé de Graves, Pessac-Léognan),

9. Château Haut Bailly (Grand Cru Classé de Graves, Pessac-Léognan),

10. Château Angélus (Premier Grand Cru Classé B, Saint-Emilion),

11. Château Trotanoy (Pomerol),

12. Château La Conseillante (Pomerol),

13. Château Pichon Longueville (Second Grand Cru Classé, Pauillac),

14. Château Lynch Bages (Cinquième Grand Cru Classé, Pauillac),

15. Château Smith Haut Lafitte (Grand Cru Classé de Graves, Pessac-Léognan),

16. Château La Fleur Petrus (Pomerol),

17. Château Clos Fourtet (Premier Grand Cru Classé, Saint-Emilion),

18. Château Rauzan-Ségla (Second Grand Cru Classé, Margaux),

19. Château Brane Cantenac (Second Grand Cru Classé, Margaux),

20. Château Le Gay (Pomerol)

Toujours aussi enthousiaste et emphatique, le grand critique américain a notamment déclaré : « Il s’agit de la plus grande dégustation de vins jeunes qui se soit jamais tenue à Hong-Kong et nous sommes en présence des plus grands vins de la plus grande région du monde. Ces vins sont meilleurs que n’importe lequel des premiers crus produits au cours des années 50 et 60 et ils sont aussi bons que ces mêmes premiers crus produits aujourd’hui ! » Face à une salle conquise, le gourou américain a donc fait trembler les bases du sacro-saint classement de 1855 !

Un négociant local résumait d’ailleurs assez bien la situation en déclarant que « Le marché des Bordeaux primeurs 2009 commence véritablement aujourd’hui à Hong-Kong ! » On ne peut pas encore dire si cette dégustation aura une influence profonde sur le marché chinois, mais ce qui est certain c’est qu’elle a mis en relief l’ensemble du millésime 2009 à Bordeaux que Robert Parker n’hésite pas à qualifier comme l’un des meilleurs, sinon le meilleur des millésimes qu’il ait jamais goûté à Bordeaux : « Ces vins sont déjà extraordinaires, et ils continueront de s’améliorer pendant soixante-dix ans ou plus. C’est un millésime qui associe l’opulence avec une facilité d’approche et un potentiel de garde incroyable. ».

Sans vouloir évidemment concurrencer Robert Parker, iDealwine était parvenu à des conclusions très similaires lors de la dégustation de l’Union des Grands Crus à Paris début octobre dernier où nous avions, nous aussi, particulièrement apprécié Brane-Cantenac, Rauzan-Ségla, Pichon-Longueville Comtesse de Lalande, Lynch-Bages, Pape Clément, Léoville Poyferré, La Conseillante, Haut-Bailly, Clos Fourtet et Smith Haut Laffite. Sachant que de nombreux crus classés retenus par Parker à Hong-Kong n’ont pas pu être goûtés lors de cette dégustation parisienne (Pontet Canet, Palmer, Angélus, Trotanoy, La Fleur Pétrus, Le Gay).

A lire également

Dégustation du millésime 2009 des bordeaux de l’Union des Grands Crus

Consultez les ventes de vin

Consultez la cote d’un vin

Tags:

  • Voir les commentaires (3)

  • levavasseur

    voila encore des vins qui vont voir leurs côtes exploser et encore léser le consommateur!
    Le vin qui est un produit élitiste ne pourra plus s’adresser qu’aux plus fortunés et l’amateur dont je fais partie ne fera que rêver devant tout ce gachis!

  • Olivier C

    L’amateur averti ira pour 2009 chercher ses vins chez les bons vignerons non classes en 1855 qui selon moi… ont produits des vins bien meilleurs que beaucoups de crus classes dans les annees 50 et 60. Les prix sont restes sages la qualite est vraiment exceptionnelle. Non, il n’y a pas que les crus classes qui produisent d’excellents vin en 2009… Mais Parker n’a plus le temps (le courage ?) de gouter certains « grands inconnus »… alors allez y ! Profitez en, goutez et remplissez votre cave pour toute votre vie a moindre frais. Parker c’est bien si vous debutez dans le vin mais apres il faut apprendre a tracer son chemin soi meme… non ?

  • Jefflegrand

    Intéressant de bousculer la hiérarchie des vins de Bordeaux… Certains sont encore abordables… Mais faut il comparer Rive gauche et rive droite ? Surtout à ce niveau ? Mérite d’être consolidée sur plusieurs années ? et surtout dans la durée (juger un Bordeaux 2009 en 2011 ?) à 7ans, à 15, à 30…

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

jacky blot restaurant

Jacky Blot ouvre un restaurant à Tours !

“Pape” du chenin avec magnifiques blancs de Montlouis et Vouvray et ses rouges de Bourgueil, Jacky Blot vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc en ouvrant un restaurant à ...

OI-233

Rivesaltes et Banyuls 1934, 1954, 1964, 1974, 1984 : toute la magie des vieux millésimes…

Chez iDealwine nous sommes méthodiques : après les millésimes en “1” puis en “2” et en “3”, voici donc les vieux millésimes en “4” de vins doux naturels : une ...

Chateau Olivier

Disparition de Jean-Jacques de Bethmann, propriétaire du Château Olivier

Jean-Jacques de Bethmann, propriétaire du Château Olivier, s’est éteint le 2 juillet dernier. Ce cru classé de Graves est l’un des plus anciens de la région, puisqu'il a été constitué ...