Dégustation : Ces vins blancs qui nous annoncent l’été

Avec l’été et les températures qui remontent, il faut s’hydrater, avec du pimpant, du joyeux, du frais. Des saveurs oubliées, d’autres plus acclimatées, il nous faut du requinquant, des douceurs, bref : des vins de soif pour l’étancher, allègres pour oublier les maux d’hiver et variés, tendres pour éviter de s’énerver (si jamais il pleuvait).

Les blancs ont ceci de fantastique qu’ils s’associent assez facilement avec les nourritures plus légères qui s’invitent à votre table. Et pour l’apéritif, un mâcon de Jean-Marie Guffens ou un blanc de Provence, avouez que c’est quand même le rêve, non ?

Une envie de Sud

Allez, commençons par le Sud donc, haro sur les blancs de Corse, de Provence, du Languedoc. Les aïolis, artichauts barigoules, et autres terrines de légumes y trouveront leur compte. Egalement à servir sur des tartares de poisson blanc, des sushis, des terrines de poisson ou de lapin, un chaud-froid de volaille.

Le Sud-Ouest est aussi un bon créneau, avec des matières saillantes et minérales, comme les pacherencs secs, marqués par des notes d’agrumes et de fins amers. Ou Bergerac et Irouléguy. Mention spéciale pour l’excellent vin de pays du Lot du Domaine Belmont.

Grands classiques

Bordeaux n’est pas en reste, avec ses blancs des graves et ses rares blancs du Médoc – Château Margaux, Palmer, Haut-Brion et La Mission… – ou plus bas, le Y de Château d’Yquem, le S de Suduiraut. Les pessacs blancs sont aussi épatants pour l’été – voyez le Malartic-Lagravière immaculé ! – à l’apéritif, avec des crevettes, des poissons frits, ou pas, des fromages. Et toutes ces salades en pagaille qu’on s’ingénie à imaginer, et qu’on ne sait jamais trop à quoi accorder… Blanc sur blanc rien ne fout le camp. C’est un principe de marin.

Autre destination possible : l’Alsace. Pinot blanc, pinot gris et bien sûr riesling (de préférence sec) ne manqueront pas de s’inviter sur les entrées, les fromages, les terrines, qu’elles soient de poisson ou de viande.

En Bourgogne, c’est le moment d’explorer l’appellation Bouzeron, royaume de l’aligoté, un vin fruité et plein de sève. Ou de découvrir des appellations produisant des blancs et auxquelles on pense moins spontanément : Saint-Romain, Saint-Aubin, Montagny, Viré-Clessé… Dans les fondamentaux, les grands de ce monde tout de blanc vêtus seront aussi bien entendu de la partie : à commencer par le chablis, puis puligny-montrachet et chassagne-montrachet, les beaunes premier cru, les rullys et givrys… Une terrine de lapin, un plateau de fromage (sans pâte persillée) et le tour est joué.

La Loire enfin n’a pas attendu le mercure pour déverser ses grands blancs. Pensez à Reuilly, Sancerre, Quincy, Saumur, Montlouis-sur-Loire et Vouvray bien sûr, deux valeurs plus que sûres. En sec comme en moelleux, sur des desserts pour ces derniers, une madeleine, un blanc-manger aux poires william, une tarte aux fruits rouges.

Et vous, que boirez-vous cet été ?

Consultez l’Offre iDéale en cours sur les vins blancs de Jean-Marie Guffens (Verget et Domaine Guffens-Heynen)

Recherchez les ventes de vins blancs en cours sur iDealwine :

Vins blancs de Bordeaux

Vins blancs de Bourgogne

Vins blancs du Sud-Ouest

Vins blancs de Provence

Vins blancs d’Alsace

En savoir plus sur la vinification des vins blancs

Tags:

Vous aimerez aussi

Left Bank Bordeaux Cup 2017 : l’Emlyon et Sciences Po Bordeaux représenteront la France

Jeudi 20 avril se tenaient les qualifications du concours Left Bank Bordeaux Cup dans l’impressionnante salle Raymond Aron de l’université ...

Dégustez les vins de Glenelly en vidéo, avec Prodegustation

Thomas Cabrol est de retour sur iDealwine avec ses vidéos ! Découvrez les vins de Glenelly avec les mots de ce grand professionnel de la dégustation.

Quels vins pour célébrer le début du mandat de Barack Obama ?

Aucun symbole n’étant laissé au hasard, le déjeuner inaugural de l’ère Obama fut placé sous le signe de l’Amérique. Les ...