Enchères : dans chaque région, des prix au sommet pour les trésors vendus aux enchères le 16 novembre dernier

cornas

Sur les quelques 3000 lots proposés aux enchères on-line jusqu’au 16 novembre, on pouvait dénombrer, dans chaque région, de véritables trésors, des flacons rares, issus de domaines ultra pointus, ou produit par des vignerons mythiques et aujourd’hui disparus. Un véritable paradis pour  les amateurs, qui se sont livrés à une véritable chasse au trésor dans le vignoble. Chasse qui a donné lieu à de belles batailles d’enchères : revue de détail, région par région.

Peu de surprises ni de hausses de cours vertigineuses à Bordeaux, dont les vins concentrent tout de même encore la plus grosse part des échanges enregistrés lors de ces enchères on-line (38% des lots vendus pour près de la moitié du produit total de la vente). On note que le marché accorde systématiquement une prime aux grands formats et à la rareté. C’est ainsi qu’un double-magnum de Château Lafite 2005 a pris le chemin de la Chine – oui, la Chine, Lafite s’y vend encore très bien ! – pour la somme de 3360€ (+23%). Rareté qui explique également la hausse de cours de château-ausone 1988, vendu 324€ la bouteille (+37%) à un amateur de Hong Kong.

En Bourgogne, ou de très rares flacons étaient proposés aux enchères, un échézeaux 1990 signé Henri Jayer a été adjugé 4320€ et un richebourg de collection du domaine Noëllat, dans le millésime 1966, trouvait quant à lui preneur à 1440€. Pendant ce temps les vins du domaine de la Romanée Conti proposés à la vente restent activement recherchés : +17% pour le grand cru la-tâche 2006 (2100€) et +19% pour un romanée-saint-vivant 1988 (930€).

En côte de Nuits, toujours, deux domaines se distinguent : celui d’Emmanuel Rouget, héritier d’Henri Jayer tout d’abord. A vosne-romanée, son 1er cru Cros Parantoux 2002 a été adjugé 900€ (+67%) à un amateur de Hong Kong, et le tout jeune 2013 a quant à lui franchi le seuil des 1000€ (1020€, +6%), tandis que  le 1er Cru Les Beaux-Monts partait pour 280€ (+90%). Autre rareté, le domaine Engel (rebaptisé depuis domaine Eugénie), avec un clos-vougeot 1990 vendu 570€ (+43%). On notera en Côte de Beaune la belle performance du domaine d’Angerville, dont le volnay 1er cru Champans 1985 a fait l’objet d’une belle bagarre, finalement remportée par un amateur hongkongais pour 240€ la bouteille (+45%).

Dans le Rhône, c’est également un grand format qui a fait grimper les prix : à Châteauneuf, un jéroboam de la cuvée Deus Ex Machina 2010 du Clos Saint-Jean s’est vendu 1380€ (+50% par rapport au prix bouteille). De belles enchères ont été de nouveau enregistrées sur les vins du domaine Henri Bonneau : 420€ pour la Réserve des Célestins 2010 (+88% !). Au nord de la région, l’appellation Cornas est toujours au cœur des préoccupations des amateurs, qu’il s’agisse des vins du domaine Verset (376€ pour dans le millésime 1985 et 300€ en 1996) ou de celui de Thierry Allemand, qui avait racheté une partie du domaine de ce producteur disparu (208€ pour la cuvée Chaillot 1998, +73%).

Est-ce la fin de l’année qui se profile, l’attrait pour des flacons introuvables ou le millésime « anniversaire » ? Un magnum de la maison Krug, la cuvée Brut Vintage 1966 a atteint la somme de 3840€ lors de cette vente. Recherchés aussi, les flacons de millésimes matures de Dom Pérignon : un 1985 s’est vendu 504€ (+77%). La maison Taittinger a elle aussi toujours autant de succès avec sa cuvée Comtes de Champagne, un flacon millésimé 1979 a franchi le seuil des 400€ lors de ces dernières enchères (408€, +70%). Prisé pour sa rareté et son ancienneté, une bouteille du Champagne Pol Roger Brut Vintage 1953 a vu son prix grimper jusqu’à 252€ lors de cette même vente.

Dans les autres régions, la flambée des cours se poursuit sur les vins du Jura et tout particulièrement ceux du domaine Overnoy (voir notre article à ce sujet). En Alsace le riesling du Clos Sainte-Hune, de la maison Trimbach, se vend à la hausse (384€ en 1990, 324€ en 1989 dans sa version Vendanges Tardives, 168€ en 2007). Dans la Loire, outre les vins du Clos Rougeard, toujours aussi prisés (432€ pour un magnum de saumur Brézé 2005), le succès de la cuvée Clos de la Néore d’Edmond Vatan, à Sancerre, a surpris : son 2010 a été adjugé 420€ à un amateur de Hong Kong ! Autre bouteille mythique, le vouvray Goutte d’Or 1990  du domaine Foreau, qui a pris, lui, le chemin du Canada pour 528€. Signe que la Loire poursuit sa lente, mais néanmoins inexorable progression.

Retrouvez le rapport complet des enchères de la vente du 16 novembre 2016.

Recherchez le prix d’un vin

Demandez une estimation de vos vins en vue de la vente de votre cave

Comment vendre son vin avec iDealwine ?

A lire également dans le Blog iDealwine :

La percée des vins du Jura
Au top des enchères, Haut Brion 1989, Bonneau, Château-Chalon, Overnoy, et les grands champagnes millésimés
Belles enchères : la revanche des grands liquoreux
Enchères du 28 septembre : les vins du Clos Rougeard enchaînent les records mondiaux
Bordeaux, Bourgogne, Rhône, Loire ou Champagne : abondance de belles enchères le 21 septembre
Un point sur les tendances estivales du marché des enchères de vin
Belles enchères : domaines Noëllat et Clair-Daü en Côte de Nuits, des flacons collectors
Belles enchères sur les millésimes matures des grands domaines bourguignons
Enchères : 3 000 lots et une superbe sélection du domaine Lafarge
Belles enchères : franc succès pour les grandes signatures du Rhône
Belles enchères : une intégrale des cuvées du domaine Dagueneau fait la Une
Belles enchères sur le millésime « anniversaire » 1966, les champagnes prestigieux et de vieux yquems

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Zoom sur le domaine Jayer-Gilles en Hautes Côtes de Nuits

Le domaine Jayer-Gilles en hautes-côtes-de-nuits produit de très beaux vins, au style bien particulier : très fruités et marqués par l’élevage à la fois, de grands vins de garde. Gilles ...

Recette de la semaine : salade d’avocat, pamplemousses roses, grenades et crevettes

Voici une recette simple et rapide, très fraiche, parfaite pour commencer un repas en été. Elle se marie très bien avec les vins blancs secs, plutôt jeunes, du type vin ...

La Tache Romanee Conti iDealwine

Enchères | Un air de printemps ? Renouvelez votre cave !

Les jours rallongent et s’adoucissent distillant une sensation de renouveau. Profitez-en pour rhabiller votre cave avec ces flacons hors-norme.