Culture de la vigne, culture du thé : un partenariat entre la Bourgogne et la Chine

Soucieuse de développer ses relations avec l’ex Empire du Milieu, la Bourgogne met en place un partenariat inédit destiné à faire découvrir en France la culture du thé et, en Chine celle du vin de Bourgogne.

La démarche, initiée par le consultant Jean-Pierre Renard, est intéressante, l’objectif étant de réunir les amateurs autour des valeurs culturelles propres à chaque pays. Avec l’objectif affiché d’accroître la présence de la filière viticole Bourguignonne sur le territoire chinois.

Le terroir, comme dénominateur commun de la culture de la vigne et de celle du théier (arbre à thé) ? Cette notion propre aux produits de qualité (et particulièrement ceux issus de la vigne) n’est en effet pas étrangère pour ne pas dire familière aux cultivateurs de thé.

Chinois et Bourguignons devraient se retrouver dans la définition du terroir, véritable alchimie des hommes et de l’environnement ; interaction des sols, du temps, et du travail de l’homme.

Une délégation de viticulteurs Bourguignons se rendra en novembre sur le continent asiatique pour encrer les bases d’un partenariat durable avec la Chine. A la clé, le développement de cours d’initiation à la dégustation, avec l’ouverture d’une Ecole des vins dans la province du Fujian et, en Bourgogne, l’installation d’une Ecole des thés.

Ce partenariat s’avèrera t-il être un pari payant ? Affaire à suivre…

Pour l’heure, les 7 premiers mois de 2011 montrent une hausse des volumes exportés de 93%, par rapport aux chiffres de 2010 pour les vins de Bourgogne, d’après le BIVB (Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne).

Source : AFP

A lire également :

Ventes de vins et spiritueux à l’export : l’embellie

La Bourgogne renoue avec l’export

Exportations en hausse pour les vins de Bourgogne

Consultez les ventes de vins de Bourgogne sur iDealwine.

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • Nicolas

    De la vigne au camélia, la France deviendra-t-elle l’une des patries du thé ? A priori, le climat pourrait s’y prêter, le camellia sinensis (ou Camélia Chinois) requérant des sols acides et des altitudes de 1000 à 2000m, chaudes et humides. Les pinèdes de certaines de nos montagnes pourraient s’y prêter. Et ne doit on pas à l’un de nos plus illustres auteurs (A. Dumas) l’orthographe du camélia (la Dame aux…).

    Néanmoins, tant l’histoire de la vigne que celle du thé sont longues et faites d’apprentissage, de transmission, de culture… Si notre siècle est celui de l’instantanéité, saura-t-il contraindre des traditions séculaires acquises au fil des ans patients ? Une chose est sûre, 100g de thé coûtent pour l’instant moins cher que l’éclat chatoyant d’un Château d’Yquem.

    • Olivier C

      Il y a certains the rouges qui coutent beaucoup plus chers que l’Yquem. 200 Euros le kilo n’a rien d’exceptionnel pour les amateurs et ceci represente le milieu de gamme seulement. Et tout comme Yquem plus les millesimes (car les meilleurs the sont eux aussi millesimes) sont vieux, plus ils sont chers. Le the se conserve tres bien aussi, tout comme le vin. Il y a aussi beaucoup de similitudes a la degustation entre les vieux Sauternes et le the.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Comment juger un vin ? Panorama de la critique du vin

Que l’on soit néophyte ou amateur, particulier ou professionnel, il est toujours rassurant de suivre les commentaires de critiques spécialisés. Aujourd’hui plus encore, nous avons mille moyens pour avoir accès ...

romassan Domaines Ott

Les domaines Ott s’agrandissent à Bandol et en Provence

Le groupe Louis Roederer devient propriétaire de deux propriétés supplémentaires par l’intermédiaire de sa filiale Les Domaine Ott, l’une sur l’appellation Bandol et l’autre en Côtes de Provence.

lafaurie peyraguey

Silvio Denz achète le Château Lafaurie-Peyraguey

Le Château Lafaurie-Peyraguey, premier grand cru classé de Sauternes, a été racheté par Silvio Denz, propriétaire de différents vignobles dans le Bordelais et à l’étranger ainsi que de la cristallerie ...

Partage(s)