Crus Bourgeois : une espèce en voie de disparition ?

Nouveau rebondissement dans l’affaire des Crus Bourgeois : en février dernier, la Cour administrative de Bordeaux annulait l’arrêté de juin 2003 qui homologuait le classement des Crus Bourgeois.

Cette fois-ci, c’est une autre instance, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) qui vient d’interdire purement et simplement l’utilisation de la mention « Cru Bourgeois » sur les étiquettes des vins de Bordeaux.

Cette distinction, créée en 1932, concernait à l’origine plus de 400 domaines. A l’issue de la sélection opérée en 2003, seuls 247 pouvaient encore se prévaloir du titre, jusqu’à ce qu’une action menée par plusieurs recalés vienne annuler le classement. Le texte ne stipule pas à partir de quel millésime cette interdiction doit prendre effet.

Menacée au premier chef par la concurrence des vins étrangers, cette catégorie de vin peine à trouver preneur sur les marchés étrangers. Il apparaît donc urgent de relancer la procédure de classement, afin de permettre à nombre des domaines concernés de retrouver une distinction qui les différencie de l’ensemble des crus de Bordeaux.

Voir tous les Crus « Bourgeois » en vente actuellement
Voir tous les Bordeaux rouges en vente actuellement

Laisser un commentaire