Croisière sur le Rhône | Les domaines phares de la région

Embarquez avec nous pour une croisière sur le Rhône pour découvrir de grands vignerons ainsi que leurs vins bien évidemment…

Côte Rotie

Appellation la plus septentrionale de la vallée du Rhône, les coteaux abruptes de la Côte Rôtie ont longtemps été délaissés car trop difficiles à travailler. Certains vignerons s’y sont quand même risqués présageant d’un potentiel énorme pour la syrah en raison d’un taux d’ensoleillement hors norme. Aujourd’hui, cette appellation fait rêver les amateurs du monde entier. Les raisons de ce succès sont nombreuses : ce sont des vins taillés pour la garde avec un potentiel d’évolution hallucinant et ils séduisent ensuite grâce à des tanins puissants et une superbe texture qui leur procurent une identité forte, difficilement imitable.

La vaiaillière 2017 en est un parfait exemple. Son vigneron, Yves Cuilleron, nous livre ici un vin difficile d’accès dans les premières années mais qui révèle tout son potentiel après cinq ou six ans en cave, le temps d’assouplir quelque peu ses tanins. Nous apprécions également beaucoup le travail de l’un de ses amis, Philippe Villard. Avec sa cuvée du gallet blanc (disponible sur l’excellent millésime 2017), il produit un vin d’un très bon rapport prix plaisir qui ne cesse d’être plébiscité davantage chaque année par la critique. Enfin, il est compliqué de parler de la Côte Rôtie sans évoquer le domaine Guigal, véritable institution locale. Nous vous proposons sa cuvée de la mouline 2014, membre du fameux trio des la-la-la (avec la turque et la landonne). Issue d’une parcelle achetée en 1966 par la famille Guigal, cette cuvée est la quintessence de ce que l’on peut faire dans le nord de la vallée du Rhône. Inutile de préciser que les quantités en vente sont très limitées…

Autres appellations du Rhône Nord

Allons au peu plus au sud, à Condrieu, terre de prédilection du viognier, cépage blanc d’une grande gourmandise, développant des notes de miel après quelques années de vieillissement. C’est ici qu’il prend sa plus belle expression, grâce à un climat chaud qu’il affectionne tout particulièrement. Nous ne pouvons que trop vous recommander les terrasses de l’empire 2017 de Georges Vernay qui est un parfait exemple de ce dont est capable le viogner. La Revue du Vin de France est même allée jusqu’à déclarer que ses « condrieux étaient les plus beaux de l’appellation en 2017 » !

A Saint Joseph, la syrah récupère la lumière des projecteurs. On y trouve des vins plus abordables que dans d’autres appellations mais tout aussi intéressants. Prenez par exemple le clos de cuminaille 2018 de Pierre Gaillard. L’exemple typique d’un vin qu’il ne faut pas acheter à l’unité mais par caisse de douze. Avec les années, ses tanins s’adoucissent pour laisser place à une pure élégance et une matière superbe !

Traversons à présent le Rhône pour passer sur la rive droite à Crozes-Hermitage, une appellation qui produit généralement des vins plus délicats qu’ailleurs. Alain Graillot le prouve avec son très réussi crozes hermitage 2017 qui, même s’il vieillira très bien, est un pur délice dans sa jeunesse.

Terminons à Cornas où Matthieu Barret s’impose depuis quelques années comme figure de proue de l’appellation avec son domaine du coulet. Grâce à une belle compréhension de son terroir, il réussit chacune de ses cuvées dans un style bien à part. Nous vous proposons de le découvrir sur celle des billes noires, millésime 2016 qui un véritable travail d’orfèvre.

Châteauneuf-du-Pape

Nous arrivons à présent dans la partie méridionale de la vallée du Rhône. Terminé le règne solitaire de la syrah, elle doit désormais apprendre à partager. Ici, on l’assemble avec de la grenache, du mourvèdre, du cinsault et plein d’autres cépages locaux. Certains domaines tirent leur épingle du jeu comme celui du Vieux Donjon avec son châteauneuf-du-pape 2005, actuellement à son apogée ! Avec « trois étoiles à la RVF », le domaine est une référence incontestée de l’appellation, malheureusement trop souvent méconnu… S’il y a un vigneron qui lui ne souffre pas d’un manque de notoriété, c’est évidemment Michel Chapoutier. Brillant négociant-vigneron, il réussit à transformer en or tout ce qu’il touche comme sa cuvée croix de bois 2014, une grande réussite ! Sur le même millésime, nous vous proposons une cuvée spéciale du château de Beaucastel, hommage à Jacques Perrin, qui, composée de plus de 60% de mourvèdre est d’une précision et d’une classe incroyable…

Autres appellations du Rhône Sud

Nous ne pouvons pas aborder le Rhône sans évoquer Emmanuel Reynaud, propriétaire des célébrissimes château Rayas et château des Tours. Le niveau d’excellence de ses vins est tel que les amateurs ne s’y trompent pas, faisant de lui le vigneron rhodanien le plus prisé aux enchères…et de très loin. Nous vous proposons de découvrir une perle très rare, son rosé parisy qui est une bombe de fruit et de gourmandise.

Un peu plus au sud, le domaine Gramenon travaille des vins dans le plus grand respect de l’environnement en complète biodynamie. Si quelques cuvées sans soufre ont par le passé gêné certains dégustateurs, les vins ont à présent gagné en précision et ne souffre plus d’aucune critique. La sagesse 2018 est une cuvée très intéressante pour découvrir ce domaine prometteur.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Prowein-Singapour

Salon ProWein de Singapour : iDealwine est de la partie !

Vous devez le savoir maintenant : iDealwine, qui a essaimé à Londres et Hong Kong, est très actif lors des salons et dégustations organisés en Asie. Après Shanghai le mois ...

Baromètre 2020 | Prestige et dynamisme en Champagne

Comment la région champenoise a-t-elle performé aux enchères de 2019 ?

pessac

Les châteaux de Pessac-Léognan ouvrent leurs portes les 7 et 8 décembre

Avis aux amateurs de la région bordelaise : si vous ne pouvez pas vous rendre au Grand Tasting à Paris les 6 et 7 décembre, pas de panique, Pessac-Léognan vous ...