Recettes de confinement de l’équipe (2) | On voyage dans sa cuisine avec Constance

 

Vous commencez à me connaître, j’aime cuisiner pour mes proches. Alors, comme beaucoup d’entre vous j’imagine, je profite de cette semaine de confinement pour peaufiner mes recettes fétiches et parfumer mon cocon familial. J’espère que vous aimez l’originalité, je suis d’humeur exotique !

Ce n’est un scoop ; je ne cours pas après les saveurs doucereuses. Pourtant, en ces temps quelque peu troublés, je ressens l’envie de cajoler nos papilles. Mon choix se porte donc vers un vin liquoreux sud-africain bien connu, le Vin de Constance de Klein Constantia, qui égaiera notre week-end. Je vous propose de l’accompagner de deux recettes : des rillettes de Roquefort aux fruits secs pour l’apéritif ou l’entrée, à votre guise, ainsi qu’un tajine d’agneau épicé aux abricots.

Pourquoi ce vin ? Parce que j’aime les vins qui ont une histoire à raconter. Ce monocépage de muscat de Frontignan témoigne d’un temps révolu grâce à la forme de son flacon. Les littéraires l’ont vu mis en vers dans Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire, ou savent bien sûr que Jane Austen, Charles Dickens et même Napoléon l’appréciaient particulièrement.

Outre cela, j’apprécie l’accord de ce vin liquoreux complexe et persistant avec la puissance aromatique et gustative d’un fromage bleu. Il peut dérouter, certes, mais ne laisse jamais indifférent. C’est aussi le nectar idéal, peut-être l’unique à mes yeux, pour accompagner des épices. Son profil sucré atténue en effet leur sensation de « brûlure ».

Le vin de constance

Quels autres vins ? Tout le monde ne possède pas un flacon du vin de Constance mature dans sa cave, j’en suis consciente ! Penchez-vous donc vers des vins moelleux ou liquoreux. Arpentez- virtuellement, du coup ! – les plus beaux vignobles à la recherche de ces pépites. Bonnezeaux, Vouvray ou Quarts-de-Chaume dans la Loire, Jurançon et Monbazillac dans le Sud-Ouest, Sauternes à Bordeaux, Vendanges Tardives ou Sélection de Grain Nobles en Alsace ou vin de paille dans le Jura… le choix est vaste sur iDealwine.

Allez, trêves de bavardages, en cuisine ! Mais avant toute chose, sachez que ces recettes combleront les papilles des intolérants au gluten et au lactose comme moi, pour qui la recherche d’un met savoureux- et réussi ! – est toujours un calvaire !

Rillettes de roquefort aux fruits secs

Pour régaler 4 personnes, il vous faudra vider vos placards et votre frigidaire de :

  • 400g de roquefort, ou autre fromage bleu
  • 70g de raisins de Corinthe
  • 70g de noix de Grenoble
  • 4 cuillers à soupe de fromage blanc de brebis
  • 1 pincée de muscade râpée
  • 1 cuiller à soupe de cognac
  • 50g de beurre
  • Poivre du moulin

Laissez le beurre à température ambiante et faites gonfler les raisins une dizaine de minutes dans le cognac.

Dans un saladier, émiettez le fromage. Ajoutez le beurre en petits dés, la crème, les raisins au cognac, la muscade et le poivre. Mélangez consciencieusement.

Mettez de côté quelques cerneaux de noix, utile à la décoration. Réduisez les autres en grosses miettes. Petite astuce, vous pouvez les « confiner » dans un sachet en plastique et les écraser à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

Ajoutez-les à la pâte que vous tasserez ensuite dans une terrine et placerez au frais pendant au moins deux heures.

Mon conseil gourmand : servez ces rillettes avec un pain aux fruits secs et, éventuellement, quelques morceaux de poires compotés.

Tajine d’agneau aux abricots

Voici une recette pour 6 personnes. Pas de panique si vous êtes moins nombreux en ce moment, ce plat se garde très bien et harmonisera merveilleusement ses saveurs.

Très bonne excuse pour prendre l’air (bien protégé bien sûr), ce plat réclame que vous achetiez :

  • 750g d’épaule d’agneau désossée, coupée en gros cubes
  • 12 abricots secs
  • 2 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 1 petit morceau de gingembre
  • 2 cuillers à soupe d’amandes
  • 2 cuillers à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuiller à soupe de miel
  • 1 bande d’écorce d’orange séchée
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 pincée de safran
  • 1 cuiller à café de coriandre moulue
  • 1 poignée de feuille de coriandre
  • Sel, poivre

Munissez-vous d’un masque de plongée pour peler et hacher l’ail et les oignons. Nous prenons soin des âmes et yeux sensibles ;). Epluchez et râpez ensuite votre morceau de gingembre.

Dans une cocotte (mon indispensable de cuisine), faites chauffer l’huile d’olive pour y chauffer les amandes qui doivent prendre une teinte dorée. Jetez-y l’ail et les oignons qui, eux, doivent devenir translucides. Ajoutez ensuite le gingembre, le safran, la cannelle et la coriandre.

Faites ensuite revenir les cubes d’épaule d’agneau 2 à 3 minutes en mélangeant bien afin qu’ils s’imprègnent des saveurs épicées. Versez ensuite assez d’eau pour recouvrir la viande et portez à ébullition. Baissez le feu et laissez le plat mijoter une bonne heure à feu doux. Enfin, ajoutez l’écorce d’orange et les abricots secs et poursuivez la cuisson une vingtaine de minutes.

Ajoutez la cuillère à soupe de miel, rectifiez l’assaisonnement si besoin, salez et poivrez. Vérifiez qu’il y ait assez de liquide pour obtenir en fin de cuisson une sauce épaisse qui ait la consistance d’un caramel. Ainsi, ajoutez un peu d’eau si vous le jugez nécessaire. Ciselez la coriandre, ajoutez la moitié de votre poignée dans la cocotte et poursuivez la cuisson une dizaine de minutes.

Il est temps de passer à table : versez le tout dans un plat chaud (que vous aurez réchauffé avec de l’eau bouillante auparavant) et parsemez du reste de feuilles de coriandre.

Vous vous êtes régalés et souhaitez continuer sur cette belle lancée ? Découvrez mes autres accords mets-vins divers et variés (Verrines d’écrevisse sur crème d’avocat et riesling allemand, sancerre rouge et risotto au potiron et lard fumé, pic-saint-loup et cailles aux cèpes en cocotte, noix de Saint-Jacques et muscadet) ainsi que la recette de confinement d’Angélique : les pasta alla norma.

Je compte sur vous pour partager les vôtres ! Pour cela, publiez une photo sur les réseaux sociaux en nous identifiant. Nous les « likerons » et les partagerons !

Voir les vins en vente sur iDealwine

  • Voir les commentaires (1)

  • Elena

    On voyage à travers vos recettes … merci du partage !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Tain l-hermitage

Les coteaux de l’Hermitage classés au patrimoine national

Les coteaux viticoles de l’Hermitage sont classés depuis le 5 juin 2013 au patrimoine national et sont donc protégés en tant que « site classé pittoresque et historique ».

Millésime 2016 : inégal en quantité mais de belle qualité

Il est encore tôt pour dresser de solides affirmations sur le millésime 2016 dont les vendanges des rouges commencent à peine dans certaines régions, mais à la vue de ce ...

Quel vin pour un dîner de filles ?

Les filles, contrairement aux idées reçues, ce n'est pas très compliqué. Un film de Meg Ryan, quelques jolies bouteilles (si si, l'étiquette du vin c'est important, avec ou sans la ...