Comment se présente le millésime 2015 ?

11111Pour le millésime à venir (2015), plus de 46 millions d’hectolitres de vin devraient être produits en France selon les estimations du Service des Statistiques et de la Prospective, soit une production dans la moyenne (-1% / 2014). Pour autant, rien n’est encore joué, car le stress hydrique pourrait faire baisser ces chiffres s’il venait à se prolonger.

Les premières estimations prévoient une bonne récolte pour le millésime 2015 et jusqu’ici, la vigne se porte plutôt bien dans l’ensemble du vignoble français (excepté la Corse, attaquée par le Xylella Fastidiosa), même si elle commence à souffrir sérieusement de la sécheresse. Ce millésime s’annonce en tous cas très précoce, semblable aux millésimes 2007 et 2011, mais tout de même derrière 2003.

A Bordeaux, la floraison s’est très bien déroulée sur l’ensemble du vignoble, gage de bonnes quantités et de bonne qualité, mais la vigne a désormais un besoin urgent de précipitations, que ce soit sur la rive gauche ou la rive droite. Notamment dans les Graves – où la température est plus élevée que dans le Médoc, du fait que le vignoble soit en pleine ville -, la véraison est très précoce  comme l’explique Jancis Robinson. Tellement précoce qu’au Château Haut-Brion, les vendanges du sauvignon pourraient se faire autour du 20 août. Ce sont surtout les jeunes vignes qui souffrent le plus du manque d’eau (de par la profondeur moindre de leurs racines), mais même des plants âgés de 25 ans commencent à donner des signes de faiblesse. Pascal Baratié, le chef de culture de Haut-Brion regrette ainsi de ne pas pouvoir arroser dans ce cas extrême de sécheresse des vignes, relate Jancis Robinson. Le stress hydrique a engendré des baies de petite taille et a au moins favorisé la bonne santé des vignes (l’humidité étant plus propice aux maladies). Pour les non-initiés, le stress hydrique est une réaction de défense de la vigne qui utilise les maigres ressources offertes par le sol en cas de sécheresse uniquement pour survivre, négligeant du même coup les fruits qu’elle porte qui, en conséquence risquent de ne pas parfaitement mûrir.

En Bourgogne, 2015 semble également être un millésime des plus précoces, avec les mêmes chaleurs et sécheresse qu’à Bordeaux et des symptômes du manque d’eau qui se font sentir dans la vigne : jaunissement des feuilles et flétrissement des baies. Il existe cependant des différences notables selon la nature des sols et l’âge des vignes. Ici aussi on envisage de commencer les vendanges très tôt pour les parcelles les plus en avance, vers le 25 août.

Dans le Languedoc-Roussillon, les perspectives semblent prometteuses selon la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt du Languedoc-Roussillon, qui avance un chiffre de 13,5 millions d’hectolitres pour ce millésime 2015. La vigne semble en bonne santé et ne manque pas trop d’eau grâce à de bonnes précipitations en juin et la forte chaleur laisse supposer que les vendanges seront précoces ici aussi.

La plupart des autres grandes régions viticoles se trouvent face à ce problème du stress hydrique, même si elles ne sont pas toutes touchées de la même manière. En Champagne, la sécheresse n’est pas encore importante, grâce une pluviométrie abondante pendant l’hiver qui a permis de recharger les réserves d’eau.  En Alsace, les précipitions sont aussi trop justes, mais pas catastrophiques, comme pour la vallée du Rhône. La situation est plus inquiétante en Centre Loire ou les fortes températures et la sécheresse ont déjà commencé à faire jaunir les feuilles.

Pour l’ensemble du vignoble hexagonal, il est donc grand temps de pleuvoir … Mais pas trop tout de même, car des pluies en trop grande quantité et en peu de temps favorisent l’apparition de diverses pourritures. Il est en effet vrai que tout peut arriver tant que les raisins ne sont pas rentrés au chai … même si à en croire les derniers millésimes, les années en 51 (comme les années en 0) sont toujours de grands millésimes … !

1 1975, 1985, 1995, 2005

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

Quels sont les (vrais !) millésimes du siècle ?

Les mots du vin : les maux de la vigne, mildiou, oïdium et compagnie

Les mots du vin : le phylloxéra et les maux de la vigne

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Clos Ganda, le “vin de cuisine” produit par une famille Bordelaise

Il y a dix ans, ils plantaient leurs 70 pieds de vigne (40% de cabernet et 60% de merlot), aujourd’hui ils produisent pour la septième année consécutive leur propre vin… ...

Albert Bichot : pleins feux sur un des noms les plus anciens de Bourgogne

La maison Albert Bichot n’est pas seulement le premier acheteur lors de la vente des Hospices de Beaune mais c’est également un nom présent en Bourgogne depuis … 1350 ! ...

Recette de la semaine – Calamars farcis à la sétoise

Une association rare de viande et de poisson pour un plat très méditerranéen, un peu long à préparer, mais délicieusement bon ! Surtout accompagné d’un grand blanc minéral du Roussillon ...