Cognac | Le roi de l’export a toujours la cote

Cognac

Spiritueux français par excellence, le Cognac a vu – pour la quatrième année consécutive – ses ventes progresser en 2018, avec des exportations en hausse de 3,5% en volume et 2% en valeur. Pas moins de 204,2 de millions de bouteilles ont ainsi été expédiées l’année dernière, pour une valeur de 3,2 milliards d’euros.

Le Cognac est plus consommé à l’étranger qu’en France ; seulement 2% de la production est commercialisée dans l’Hexagone. Les Etats-Unis ont été le meilleur client en 2018, avec 87,4 millions bouteilles reçues, suivis par Singapour (27,2 millions) et la Chine (24,2 millions) qui a connu un léger ralentissement en fin d’année. En Europe, les expéditions ont diminué de 5,3% en volume et 2,2% en valeur. Cette baisse serait due, selon le Bureau national interprofessionnel du Cognac (BNIC), au « contexte économique difficile sur certains marchés de la zone ». Il y a de surcroit eu des progressions notables en Afrique du Sud, Vietnam et les Caraïbes (+10,4% en volume et +7,1% en valeur).

Le vignoble de Cognac représente aujourd’hui 76.243 hectares. Pour anticiper sur le long terme la demande pour ce spiritueux prisé – les négociants ont effectivement eu parfois du mal à répondre à la demande – quelques 3,500 hectares supplémentaires seront bientôt plantés dans la région. L’appellation a reçu une réponse positive de l’institut des appellations d’origine (INAO) et FranceAgriMer (les deux instances de gouvernance nationale de la filière viticole) en janvier 2019. Patrick Raguenaud du BNIC indique que « les professionnels demeurent confiants dans leurs perspectives à venir et se projettent avec ambition et clairvoyance, en s’assurant de la bonne adéquation entre les besoins de leurs marchés et le niveau de leur production ».

Si vous êtes fan de ce spiritueux éminemment exportable, nous vous invitons à consulter notre sélection de Cognacs actuellement en vente.

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Coupe des crus bourgeois : victoire du château Belle-Vue

La coupe des Crus Bourgeois 2016 a consacré la victoire du château Belle-Vue (Haut-Médoc), confirmant sa bonne forme, après avoir déjà terminé finaliste en 2012. Une belle reconnaissance pour ce ...

Vente à prix fixe : la Loire, plaisir maxi pour prix mini

La vallée de la Loire reste le paradis des amateurs éclairés qui savent qu’on peut trouver ici des vins de plaisir immédiat comme de grands vins de garde, en blanc ...

quintus

Les châteaux Quintus et L’Arrosée fusionnent leurs vignobles à Saint-Emilion

Après les récents rachats à Saint Emilion, Château Tertre-Daugay devenu Château Quintus (en 2011) puis Château l’Arrosée (en juin 2013), le groupe Clarence Dillon (Haut-Brion) décide de fondre les deux ...