Château Preuillac racheté à son tour par des investisseurs chinois

Waiter serving Chinese couple wine in fancy restaurantLes rachats se succèdent dans le Bordelais. C’est aujourd’hui au tour de Château Preuillac d’être racheté par un investisseur chinois dont le nom est resté secret. L’attrait des asiatiques pour les châteaux bordelais s’est une fois de plus concrétisé, aidé par les récoltes difficiles de 2013 et 2014 (des grêlons ont abîmé les vignes du domaine) qui ont poussé les propriétaires précédents à la vente.

On sait, il faut bien l’avouer, peu de choses sur le nouveau propriétaire du Château Preuillac, cru bourgeois supérieur du Médoc. Pourtant, selon Decanter.com, l’acheteur n’en est pas à son premier coup dans le bordelais, puisqu’il aurait déjà acheté en 2014 deux autres propriétés et pris des parts dans d’autres domaines. Cette acquisition serait cependant sa première dans le Médoc.

Etendu sur 30 hectares et basé à Lesparre-Médoc, le domaine appartenait auparavant pour 50% à la famille Mau (de la société Yvon Mau, des négociants bordelais) et 50% à la famille Dirkzwager, propriétaires de la société de spiritueux néerlandaise du même nom. La récolte très difficile de 2013, associée aux chutes de grêles qui ont détruit une partie du vignoble cette année, ont assombri les perspectives financières de l’entreprise. C’est pourquoi les propriétaires ont cherché à vendre la moitié de leurs parts, pour renflouer les caisses. Finalement, l’investissement porte sur la totalité du domaine. M. Jean-Christophe Mau restera cependant manager du Château pour au moins un an, histoire d’assurer la transition.

Depuis 2011, une centaine de propriétés bordelaises ont été rachetées par des Chinois. Cet appétit asiatique s’explique entre autres par le prix relativement modéré de nombre de domaines (il faut souvent compter moins de 20 millions d’euros pour une propriété de taille raisonnable) qui sont pourtant, étiquette bordelaise oblige, producteurs de vins considérés comme très prestigieux et luxueux en Chine. L’export étant bien entendu facilité par les compétences de ces investisseurs et, à défaut, par des sociétés chinoises spécialisées dans l’exportation de vins bordelais rachetés par d’autres chinois, on comprend mieux l’intérêt financier de ces acquisitions : comme le rappelait le magazine Challenges en mars dernier, une bouteille vendue péniblement 5 euros en France peut en Chine se vendre jusqu’à 100 euros, pourvu que le marketing soit bien fait !

C’est donc un nombre important de propriétés bordelaises qui intéresse les Chinois qui ne recherchent pas forcément des grands crus, mais plutôt des vins de qualité honorable (comprenez de bons vins) à fort potentiel marketing. A noter cependant que dans tous les domaines qui ont intéressé la Chine depuis les années 1980, la remontée des filières s’est effectuée rapidement. On pourrait donc bientôt voir des domaines plus prestigieux passer aux mains des chinois ces prochaines années, ce qui ne serait pas forcément une mauvaise nouvelle, ces derniers ne rechignant pas à honorer les investissements devenus parfois nécessaires dans ces propriétés…

Millésime Cote iDealwine
Château Preuillac 2010 12 €
Château Preuillac 2009 18 €
Château Preuillac 2008 17 €
Château Preuillac 2007 13 €
Château Preuillac 2006 17 €
Château Preuillac 2005 17 €
Château Preuillac 1990 18 €

Retrouvez notre Vente à Prix Fixe spéciale Bordeaux

Retrouvez tous nos vins de Bordeaux en vente sur iDealwine.com

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine

Quand les domaines chinois achètent des domaines français !

Retour sur l’édition 2014 de Vinexpo Hong Kong

Thé et vin : du terroir au rituel, bientôt une exposition à Paris

Les vins de Bordeaux bientôt protégés en Chine ?

Chine : fin du contentieux sur les importations de vins européens

iDealwine à Shanghai : une Wine Experience en terre chinoise

Le vin à Hong Kong vu par les « Wine Explorers »

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Château de Sours

Le milliardaire chinois Jack Ma (Alibaba) s’offre le Château de Sours à Bordeaux

Le fondateur du géant du e-commerce chinois Alibaba, vient de s’offrir une propriété bordelaise, le Château de Sours à Saint-Quentin-de-Baron (AOC Bordeaux), à l’instar de nombreux autres investisseurs chinois et ...

Le Rouge et le Blanc : un numéro de printemps résolument cosmopolite

Le dernier numéro de la Revue Le Rouge et le Blanc est plus ouvert sur le monde que d’ordinaire : la France n’est pas oubliée, bien sûr, mais les auteurs ...

Grand Tasting : en ligne, un jeu de dégustation à l’aveugle

J-7 pour le début du Grand Tasting au Carrousel du Louvre. En attendant l’ouverture des portes, jouez … et gagnez ...