Château d’Armailhac : l’empreinte de la saga Rothschild

armL’histoire du Château d’Armailhac, et surtout l’évolution de son étiquette doit beaucoup à celle des propriétaires successifs du domaine.

Dès la fin du XVII° siècle, les registres signalent la présence de la famille d’Armailhacq sur ce terroir situé au Nord de la commune de Pauillac. Classé 5ème cru en 1855, le domaine qui couvre alors 70 hectares devient propriété du Comte Adrien de Ferrand (gendre de Madame Darmailhacq) en 1878. En 1931 est créée la Société Anonyme du domaine de Mouton d’Armailhacq, dont Philippe de Rothschild devient d’abord actionnaire minoritaire, avant de racheter l’intégralité des parts en 1934.

A l’instar de l’orthographe d’Armailhacq qui a évolué au fil des ans, le nom du vin a été modifiée à plusieurs reprises : le Château Mouton d’Armailhacq devient Mouton Baron Philippe à compter de 1956, puis Mouton Baronne Philippe à partir de 1975. Rebaptisé Château d’Armailhac en 1989 par la propriétaire actuelle, Philippine de Rothschild, il retrouve ainsi en partie son identité d’origine.

Voisin de Mouton Rothschild et de Pontet Canet, le vignoble aux vieilles vignes (46 ans en moyenne) repose sur un sol de graves. Après des vendanges manuelles, l’élevage de 16 mois en barriques de chêne (25% de bois neuf) produit des vins boisés, puissants, gras et riches avec des tannins longs et fondus.

En vente actuellement sur iDealwine :

Château d’Armailhac 1996 : « Le 1996 de d’Armailhac arbore une robe d’un rubis soutenu et libère un doux nez d’herbes rôties et de cassis mâtiné de très opulentes notes de chêne grillé. (…) » Source : Robert Parker (1/99)

Château d’Armailhac 1994 : « Le 1994, élaboré dans un style plus séduisant et plus musclé que le 1993, présente, outre une robe de couleur rubis-pourpre foncé, un nez épicé de viande et de groseille marqué de notes de terre et de cèdre. Modérément tannique, bien gras et bien structuré, il pourra prétendre à une note plus élevée si ses tannins se fondent sans que son fruité se dessèche ». Source : Robert Parker (1/97)

Château d’Armailhac 1993 : « Le 1993 est un vin doux, poivré et herbacé, de couleur rubis foncé. Il révèle un excellent fruité et une texture souple, et se montre rond, agréable et accessible à la fois au nez et en bouche. (…) « Source : Robert Parker (1/97)

Château d’Armailhac 1990 : « Rubis-pourpre de robe, avec un nez expressif de noix fumée, de cassis, de fumé et de chocolat, le 1990 se montre velouté, rond et agréable en bouche, malgré son manque de structure et de persistance. (…) » Source : Robert Parker (1/93)

Château Mouton Baronne 1986 : « Moyennement corsé et séduisant par son caractère souple et riche, [ce vin] se révèle précoce et plaisant pour le millésime. Il est bien marqué d’un doux boisé. » Source : Robert Parker (9/90)

Château Mouton Baronne 1985 : « (…) Le 1985 est un vin onctueux, gras et délicieux, avec un fruité riche et séduisant, un caractère précoce et une faible acidité. » Source : Robert Parker (1/89)

Pour les collectionneurs :

Château Mouton Baron Philippe 1970, 1972, Château Mouton Baronne 1976, 1979, 1980

Voir tous les lots du Château d’Armailhac en vente sur iDealwine

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Domaine André Brunel (Les Cailloux), un des anciens de Châteauneuf-du-Pape

André Brunel s’est imposé comme l’un des vignerons les plus talentueux de Châteauneuf-du-Pape. Encore méconnu du grand public, les amateurs se l'arrachent.

Clos Cibonne et son cépage fétiche, le tibouren

Les rosés du Clos Cibonne, produits aux portes de Toulon, ont une personnalité folle avec leur cépage rare et typiquement provençal, le tibouren. Une cuvée “facile” et une cuvée plus ...

Château de Chamirey | L’expression parfaite de Mercurey

Nous nous sommes entretenus avec Aurore Devillard, propriétaire du Château de Chamirey, l’un des plus grands domaines de Mercurey.