Château-Chalon : vers une enchère record ?

L’appellation Château-Chalon, au cœur du Jura, est connue pour produire des vins de très grande garde. Aux enchères, certains millésimes peuvent atteindre des prix très élevés comme ce sera sans doute le cas d’un 1870 qui sera mis en vente le 4 février prochain dans le cadre de la Percée du vin jaune.

La Percée du vin jaune est une grande fête viticole annuelle qui tourne de village en village pour célébrer l’arrivée sur le marché d’un nouveau millésime du célèbre vin oxydatif du Jura. Un vin qui est élevé pendant six années ”sous voile” et sans ouillage (opération qui consiste à compenser l’évaporation naturelle du vin en remplissant périodiquement les tonneaux pour éviter toute bulle d’air).

Cette année, la Percée aura lieu dans le petit village de Ruffey-sur-Seille et sera, comme chaque année, l’occasion d’assister à une grande vente aux enchères de vins régionaux. Et les organisateurs espèrent atteindre de belles enchères avec une bouteille de Château-Chalon (une appellation produisant un vin jaune particulièrement recherché) du millésime 1870.

Bernard Pujol, président de la Commission de la vente aux enchères de la Percée, est parvenu à dénicher cette pépite dans une maison de Saône-et-Loire : « La bouteille appartient à la famille Desprès depuis la fin du XIXe siècle. Elle est l’héritière du patrimoine de la famille Caucal dont le patriarche, Eugène, a fondé une distillerie de cassis et de prunelle. La bouteille a été retrouvée il y a peu de temps dans une cachette de la maison de maître. » Cerise sur le gâteau, il s’agit d’un très grand millésime. Une information confirmée dans la bible de Charles Rouget, grand ampélographe français (scientifique qui étudie la vigne, ses cépages et leurs évolutions dans le temps) originaire du Jura. Il a ainsi qualifié les vins de Château-Châlon de cette année-là de « vins de toute haute qualité ». Pour cette bouteille, du millésime marqué par la défaite de Napoléon III à Sedan, les amateurs vont donc devoir mettre la main à la poche. « Nous imaginons que le commissaire-priseur mettra la bouteille aux enchères autour de 4.000 €. Nous espérons qu’elle sera adjugée à plus de 5.000 €», annonce Bernard Pujol. Bien qu’il s’agisse d’une jolie somme pour un vin du Jura, on resterait loin des 57 000 € atteints l’an dernier pour une bouteille de vin jaune de… 1774 !

Les vins du Jura actuellement en vente sur iDealwine

Trouver la cote d’un vin

Tout savoir sur les vins du Jura

A lire également sur le blog d’iDealwine :

Focus : le vin jaune du Jura

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Enchères d’octobre 2019 | Rarissime whisky

Retour sur nos enchères d’octobre durant lesquelles s’est illustré un flacon de whisky de l’emblématique maison écossaise Glenfiddich… à plus de 28 000€.

Screaming Eagle

Palmarès vins étrangers | Retour sur les enchères du 1er semestre 2020

Le savoir-faire étranger a la cote ! De plus en plus d’acheteurs s’arrachent des vins créés loin de l’Hexagone, parfois à des niveaux de prix n’ayant rien à envier à ...

Belles enchères : la revanche des grands liquoreux

Une belle série de millésimes rares et anciens de château d’Yquem figurait dans la vente qui s’est achevée en ligne sur iDealwine le 12 octobre 2016. Une occasion de montrer ...

Partage(s)