Château Branaire Ducru – Patrick Maroteaux, la disparition d’un héraut de Bordeaux

chateau branaire ducruLe château Branaire Ducru est endeuillé par la disparition de Patrick Maroteaux, décédé le 19 novembre 2017 à l’âge de 67 ans. Nous souhaitons rendre hommage à un homme qui a consacré une énergie exceptionnelle et beaucoup de talent à porter haut et fort la réputation des vins de Bordeaux.

C’est la passion qui a conduit cet homme à Bordeaux. Issu d’une famille d’industriels sucriers de l’Aisne, Patrick Maroteaux décide de mettre à exécution son désir de s’investir dans le monde du vin. Son regard s’arrête sur le ravissant château Branaire-Ducru, quatrième cru classé de Saint-Julien, qu’il acquiert avec sa belle-famille en 1988. L’ambition consistait à « revitaliser » ce domaine dont le potentiel ne demandait qu’à être exploité. Dès son arrivée, le château connaît une véritable renaissance. Il crée le second vin Château Duluc, et en construit une nouvelle cuverie et un chai. C’était aussi un homme visionnaire : il sera l’un des premiers à utiliser le remplissage des cuves par gravité, une technique qui s’est ensuite répandue. Il est indéniable qu’il a réussi à redonner ses lettres de noblesse à la propriété en produisant un style de vin particulier : un produit racé à l’équilibre remarquable, dont la structure s’allie à une expression fruitée et concentrée. Patrick Maroteaux avait à cœur de produire un vin dont le prix reste suffisamment abordable pour conserver la chalandise d’une clientèle française. Nous avons régulièrement eu l’occasion d’en discuter avec lui, et nous connaissions son engagement envers cette cible d’amateurs fidèles à ses vins. Patrick Maroteaux avait également réussi à fédérer au Château Branaire Ducru une équipe soudée et motivée. Une équipe qui le lui rendait bien. Il nous avait confié son émotion, alors qu’il s’apprêtait à quitter son domaine pour se rendre à Bordeaux afin de débuter ses premiers traitements, de voir l’ensemble du personnel de Château Branaire Ducru réuni autour de lui afin de l’entourer et de l’encourager.

Ce qu’il faut saluer également, c’est son investissement en faveur des vins de Bordeaux. Patrick Maroteaux a piloté de 2000 à 2008 l’Union des Grands Crus de Bordeaux, qui regroupe 132 châteaux. Un vrai défi car les intérêts sont parfois diverses et les conflits ne manquent pas. Patrick Maroteaux a donc parfaitement rempli son rôle de rassembleur à l’échelle de l’Union. Son oeuvre, c’est aussi celle d’un exceptionnel ambassadeur du vignoble à l’étranger. Patrick Maroteaux a été à l’initiative d’également des évènements internationaux qui ont contribué à ancrer les vins de Bordeaux aux quatre coins de la planète. A l’échelle de Saint-Julien, Patrick Maroteaux a également œuvré à travers le monde en acceptant la responsabilité de président de l’appellation pendant 4 ans.

Patrick Maroteaux avait une trempe de leader capable de relever le défi de l’avenir. Très ouvert aux initiatives innovantes en matière de distribution, et suivant de près les travaux d’iDealwine en matière d’analyse des tendances de marché, il a toujours eu une oreille bienveillante et attentive à l’égard de nos équipes. Il restera longtemps une figure inspirante. Nous tenons à adresser à son épouse, à son fils François-Xavier qui reprend le flambeau depuis plusieurs années déjà, et à toute l’équipe de Château Branaire Ducru, nos sincères condoléances, nos pensées très amicales, et tous nos vœux pour continuer à faire briller longtemps le souvenir de Patrick Maroteaux dans l’esprit et le cœur des amateurs.

Voir les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

L’élégance de Saint-Estèphe au château Phélan Ségur

Château Fourcas-Dupré, grand maestro de Listrac-Médoc

Château Suduiraut, le joyau de Sauternes

Le fabuleux destin de Château Lafite-Rothschild

Château Smith Haut Lafitte : une success-story à Pessac-Léognan

 

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Le Château de Gevrey-Chambertin vendu à un investisseur chinois

Après plusieurs mois de négociation, c’est finalement un investisseur chinois, propriétaire de plusieurs salles de jeu à Macao qui a raflé le Château de Gevrey-Chambertin et ses vignes pour la ...

Château Fieuzal gère ses vendanges … par satellite

Au Château Fieuzal à Pessac, il n’est plus besoin de scruter le ciel, des satellites s’en chargent. Stephen Carrier, le ...

IMG04590recadree_pommard_rk

Bientôt de nouveaux grands crus en Bourgogne ?

Faut-il décerner à certaines parcelles de premiers crus à Pommard et Nuits-Saint-Georges l’appellation “grand cru” ? C’est la question à laquelle doit répondre prochainement l’INAO. A Pommard, ce projet concerne ...