Château Belle-Vue : le royaume du petit verdot

Chateau Belle-VueLe château Belle-Vue, un des rouges du Haut-Médoc les plus réputés, se caractérise, entre autre, par un encépagement original qui fait la part belle au petit verdot, tout comme ses “frères”, le Château de Gironville et le Château Bolaire. Les explications de Jean-Michel Marle, le directeur d’exploitation.

 Jean-Michel Marle est en poste depuis février 2012. Avec Isabelle Mulliez, qui a repris le flambeau depuis la disparition prématurée de son mari, Vincent, qui avait racheté le domaine en 2004, il poursuit la volonté de ce dernier de porter le château Belle-Vue au plus haut niveau de son appellation et même un peu plus haut encore… Un objectif qui réclame beaucoup de travail pour toute l’équipe, l’implication de celle qui travaille les vignes étant évidemment essentielle pour obtenir des raisins de qualité avec lesquels les vinifications sont forcément plus faciles.

Mais ce travail repose aussi sur le passé de Belle-Vue, la famille Mulliez et son équipe ne partant pas d’une feuille blanche, loin s’en faut. Ils se sont appuyés en particulier sur une particularité propre à l’assemblage : une proportion inhabituelle de petit verdot (20%), un cépage absent de nombreux vignobles bordelais ou qui y dépasse rarement les 5%. Une caractéristique également présente dans les deux autres domaines possédés par la famille Mulliez puisque le Château de Gironville (Haut-Médoc) comprend lui 10% de ce cépage et le Château Bolaire (Bordeaux Supérieur) monte même à 40% ! Le petit verdot étant classiquement complété par du cabernet-sauvignon et du merlot.

« Ce sont les propriétaires précédents qui avaient fait ce choix original il y a parfois vingt ou quarante ans selon les parcelles » précise Jean-Michel Marle. « Un choix original car ce cépage historique, qui a toujours été présent dans la région, était de plus en plus délaissé en raison de difficultés récurrentes à le travailler. Son caractère tardif l’empêchait en particulier d’atteindre facilement une maturité optimale avant que les pluies d’arrière-saison n’amènent la pourriture dans les vignes. Mais aujourd’hui, avec une meilleure gestion de la culture des vignes, plus respectueuse de la nature (des sols travaillés et une bonne gestion du végétal facilitent la maturité des raisins) et sans doute aussi grâce à une évolution climatique plus favorable, le petit verdot nous pose peu de problèmes. Et il apporte ses grandes qualités aux assemblages : couleur profonde, jolis tannins et bonne acidité pour une longue garde, ainsi que des notes épicées et réglissées qui apportent de la complexité à nos vins. »

Une caractéristique qui différentie les vins de Belle-Vue des autres rouges du Haut-Médoc, sans que ce soit une simple image marketing ! Cet encépagement et les qualités qu’il apporte au vin du château constitue sa singularité et renforce sa reconnaissance par les amateurs et, accessoirement, les critiques professionnels.

 

Un superbe vin à prix très raisonnable à découvrir très vite dans notre vente privée de vin en cours !

 

Accédez à notre vente privée du Château de Belle-Vue

 

vignettes belle vue

 

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

 

A lire dans le Blog iDealwine :

Un cépage à la loupe : le cabernet sauvignon

Le merlot, un cépage enchanteur

Du carmenère dans le vin de Château Brane-Cantenac

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Jurançon : Clos Joliette ou l’élixir des dieux

Son nom ne vous évoque peut-être rien. Et pourtant les 1500 bouteilles du domaine de Jurançon produites sont recherchées par ...

domaine leflaive bourgogne montrachet grand cru

Le mythe à Puligny : le domaine Leflaive

Star du Puligny-Montrachet – et de la biodynamie -, Anne-Claude Leflaive a repris le domaine familial en 1989 pour le porter au sommet de la qualité, une qualité plébiscitée par ...

Grand Tasting 2014 : un parterre d’exposants au sommet !

Mesdames, Messieurs, chers amateurs de vin, le Grand Tasting 2014 organisé par Bettane et Desseauve et qui se tiendra les 28 et 29 novembre prochains sera pour vous l’occasion de ...