Chapoutier sélections parcellaires 2012 : une pluie de 100/100 Parker

Dans notre vente en cours, vous trouverez pour la première fois le dernier millésime (2012) des grandes cuvées parcellaires de Chapoutier. Des rouges et des blancs d’Hermitage d’une pureté rare qui ont obtenu des notes exceptionnelles auprès de la critique français et mondiale avec, en particulier, trois 100/100 de la part de Robert Parker !

chapoutier_hermitage

Le domaine s’étend sur 240 hectares de vignes, entièrement convertis en biodynamie ; c’est à ce jour le plus grand vignoble de France à avoir adopté ce mode cultural. Dans la vallée du Rhône Chapoutier possède des vignes dans quasiment la totalité des appellations septentrionales : Hermitage, Crozes-Hermitage, Saint-Joseph, Côte-Rôtie et Condrieu. Chapoutier est également très présent à Châteauneuf-du-Pape. En dehors de la vallée du Rhône, Chapoutier est également présent dans le Roussillon et en Australie.

Le style Chapoutier s’inscrit délibérément dans la recherche d’équilibre, de droiture et de maturité des tanins. Les vins sont en général élevés entre 12 à 18 mois en fûts de chêne dans la recherche de la finesse et de l’élégance. Des vins complexes qui disposent d’une structure tannique puissante et veloutée, leur permettant de défier le temps sur plusieurs décennies.

Dans une gamme d’une superbe régularité, les cuvées parcellaires d’Hermitage sont tout simplement un sommet de ce que l’on peut trouver de plus grand au monde. La critique française et mondiale ne s’y trompe pas gratifiant tous ces vins de notes exceptionnelles, en particulier sur le millésime 2012, particulièrement réussi (voir ci-dessous).

Ce qu’en pensent les guides :

Robert Parker

This was an incredible tasting with Michel Chapoutier and his second hand man, Pierre-Henri Morel. Certainly one of the success stories in wine, which Robert Parker does a fabulous job of detailing in Issue 204, this estate goes from strength to strength in just about every appellation in the Rhone Valley. Looking specifically at Hermitage, Chapoutier owns a massive 64 acres, mostly on the famed Bessards lieu-dit, yet also with significant portions on Le Meal, L’Ermite and Les Greffieux, with smaller portions in the Beaume and Murets lieux-dits. From this he fashions five reds (Monier De La Sizeranne, Les Greffieux, Le Meal, Le Pavillon and L’Ermite) and four whites (Chante Alouette, Cuvee de l’Oree, Le Meal Blanc and L’Ermite Blanc), all of which are brilliant wines, with the best ranking up alongside the top wines in the world. In addition, his Saint Josephs (Les Granits and Le Clos) are some of the leading wines of the appellation (along with Guigal’s Vignes de l’Hospice and a few others), and his Cote Rotie La Mordoree, which comes from his 12 acres (split between the roughly defined Cote Blonde and Cote Brune regions), is always a classic example of the appellation. I was also able to taste through a full lineup of his Languedoc and Roussillon releases, all of which were impressive. I’ll review those wines in my 2014 coverage on those regions. Looking at the 2011 whites, these were all tasted by Robert Parker last year, but since I tasted through the lineup, I opted to include reviews here as well.

100/100 Hermitage L’Ermite Rouge 2012

100/100 Hermitage L’Ermite Blanc 2012

100/100 Hermitage Le Pavillon 2012

99/100 Hermitage Le Méal Blanc 2012

99/100 Hermitage de L’Orée Blanc 2012

99/100 Hermitage Le Méal Rouge 2012

97/100 Hermitage Les Greffieux Rouge 2012

Guide Bettane + Desseauve (*****)

Chantre de la biodynamie dans le nord de la vallée du Rhône, Michel Chapoutier voit le travail méticuleux de ses équipes récompensé depuis de nombreux millésimes. En blanc comme en rouge, on est frappé par la remarquable régularité de l’ensemble, avec des expressions souvent idéales du grand parcellaire que la maison a la chance de posséder. Sur Hermitage, les cuvées parcellaires sont hors d’atteinte. Par leurs prix et leur qualité, elles rivalisent avec les plus grands vins de la planète.

Les vins : encore une fois, la dégustation des 2012 fut l’un des sommets absolus de nos dégustations, toutes régions confondues, avec des vins d’une miraculeuse pureté d’expression du terroir, obtenus par l’alliance d’une viticulture bio exemplaire mais aussi d’une vinification artiste mais intransigeante sur la précision des contrôles. Chapeau bas.

19/20 Hermitage L’Ermite Rouge 2012

18,5/20 Hermitage Le Pavillon 2012

18,5/20 Hermitage Les Greffieux Rouge 2012

18/20 Hermitage de L’Orée Blanc 2012

18/20 Hermitage Le Méal Rouge 2012

17,5/20 Côte Rôtie Mordorée 2012

Guide RVF des meilleurs vins de France (***)

Depuis 2007, nous isolons dans cette adresse les vins provenant des sélections parcellaires (en propriété) des vignes de la maison dirigée par Michel Chapoutier. Malgré ses multiples obligations et diversifications, le cœur de sa maison bas toujours en Hermitage. Elle dispose du plus grand patrimoine foncier sur le cru (30,63 ha) et fait également des achats en raisins et en vins sur l’appellation. Le vignoble maison est cultivé en biodynamie (certifié depuis 1999). En Hermitage, le De l’Orée est uniquement blanc, une marsanne du secteur des Murets, berceau des blancs sur l’Hermitage : un chic, une pureté superbe. Le Greffieux (lieu-dit) n’existe qu’en rouge issu d’un terroir sédimentaire, des alluvions du Rhône, situé derrière la gare sous les Bessards, à gauche du Méal. Un terroir plus argileux qui marque les syrahs par leur générosité, un côté gourmand et friand. Le Méal (rouge et blanc) est un lieu-dit, illustre coteau plein sud, avec des limons éoliens sur le haut du coteau, des galets roulets et sédiments dans le bas. Les syrahs y sont opulentes, suaves ; les marsannes puissantes en alcool et miellées. L’Ermite (rouge et blanc) est un lieu-dit. Les parcelles Chapoutier entourent la Chapelle, l’exposition est dominante, des granites plus décomposés, plus meubles (gore à certains endroits) . L’Ermite est le terroir le plus bourguignon de l’Hermitage, plus Conti que la Tâche. La Tâche serait plutôt le Pavillon (rouge), plus riche. Pavillon n’est pas un lieu-dit cadastré mais la sélection du grand secteur des Bessards : syrahs plantées dans une combe sous la chapelle, sur des micro terrasses exposées sud, sud-est, qui livrent au soleil le moindre cep. Sol granitique, cristallin, il confit au plus patient ses notes de graphite, d’encre de chine, typique des Bessards. Nous touchons ici à ce que la vallée du Rhône produit de plus grand. Les blancs sont encore supérieurs aux rouges dans leur pureté et leur définition précise du travail parcellaire. Hélas, les quantités produites sont infimes et les prix élitistes.

Les vins : les blancs 2012 sont d’une haute pureté aromatique et d’une verticalité qui signe le millésime. Le Coteau de Chéry s’émancipe dans une allonge enrobée et minérale. La vigne continue sa progression. Rien ne vient bouleverser la hiérarchie des hermitages, avec au sommet la précision, l’intensité cristalline de l’Ermite (sa réduction évoque les meursault de chez J.M. Roulot. droit, sec, concentré de granit) porté sur son trône par la générosité prodigue du Méal et un chatoyant De L’Orée, toujours le plus ouvert et précoce. Dans la famille des rouges : arrivée des 2012, un millésime plus léger, de maturité croquante, dans un esprit plus bourguignon et ici sans verdeur. Déjà annoncé l’an passé, la montée en puissance du saint-joseph Le Clos, jeunes vignes à la tension soyeuse, sauvage et sanguine, se confirme. Les hermitages livrent des couleurs assez légères, des tanins anguleux sans dureté, à commencer par les Greffieux naturellement plus argileux qui marque les syrahs par un côté gourmand et friand. Le Pavillon est très chic, racé, aux tanins satinés, le Méal joue en boulle avec une bouche sphérique, sans avoir la force des grands millésimes solaires. L’Ermite survole encore la dégustation par sa densité minérale sans lourdeur, sa maturité en légèreté. Les 2012 seront à boire d’ici 4 à 5 ans.

18,5/20 Hermitage L’Ermite Rouge 2012

18,5/20 Hermitage L’Ermite Blanc 2012

18/20 Hermitage Le Pavillon 2012

18/20 Hermitage Le Méal Blanc 2012

17/20 Hermitage de L’Orée Blanc 2012

17/20 Hermitage Le Méal Rouge 2012

16,5/20 Hermitage Les Greffieux Rouge 2012

Retrouvez les vins de Chapoutier en vente sur iDealwine

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

winedex-logo-blog

Indices WineDex iDealwine : les bordeaux sont repassés dans le vert en septembre

En hausse de 0,21%, l’indice WineDex iDealwine 100 doit sa progression du mois de septembre aux vins de Bordeaux et de Bourgogne. Dans un contexte de forte agressivité commerciale liée ...

Ce qui vous attend au stand iDealwine du Grand Tasting

Petit teasing de ce que nous vous avons préparé pour le Grand Tasting. Nous, on a hâte de vous y retrouver, et vous ?

Offre iDéale : Rivesaltes 1982, 1972, 1962, 1952, 1942 et 1932, introuvables !

Voici l’une des spécificités des Offres iDéales dont iDealwine est particulièrement fier : régulièrement, nos équipes vont dénicher pour vous des flacons d’une extrême rareté, témoins d’une période aujourd’hui révolue, ...