Champagne : les ventes repartent à la hausse grâce à l’export !

flutes of champagne

Après deux années consécutives de baisse, les ventes de champagne, portées par l’export (notamment en Europe et aux Etats-Unis), reprennent le chemin de la croissance.

Les chiffres sont à prendre avec des pincettes car ce ne sont à ce jour que des estimations mais les professionnels du secteur tablent sur une hausse des ventes de champagne de l’ordre de 1% pour un volume total de 308 millions de bouteilles vendues.

C’est surtout le chiffre d’affaires global de la filière qui confirme que 2014 est un grand millésime ! En effet, avec une progression de 3% pour s’établir à 4,5 milliards d’euros, cela représenterait la deuxième meilleure performance de son histoire juste derrière 2007 (4,56 milliards). Cette jolie performance s’explique par le positionnement plus haut de gamme adopté par les marques avec notamment un prix moyen plus élevé à l’export ainsi qu’une croissance des ventes des champagnes millésimés.

L’Europe et le grand export se portent à merveille

Le marché du champagne est notamment porté par une reprise dans ses marchés phare comme le Royaume-Uni (premier marché d’exportation) qui, après deux années compliquées, signe un retour à la hausse grâce aux bonnes performances des cavistes haut de gamme de Londres ainsi qu’aux restaurants et bars de la capitale britannique. L’Allemagne n’est pas en reste tout comme l’Italie qui, après une forte baisse en 2013, retrouve un niveau plus habituel.

C’est surtout le grand export (hors UE) qui tire les chiffres vers le haut avec les Etats-Unis, le Japon et l’Australie comme moteurs de cette dynamique. La hausse des volumes vendus combinée à la hausse du prix moyen va donc certainement permettre d’établir un chiffre d’affaire record en 2014 !

La France, seule ombre au tableau

Dans l’hexagone, pays du champagne et premier marché avec  55% des ventes, les chiffres sont moins bons et l’année 2014 devrait signer une quatrième année de baisse comme le confirme Jean-Marie Barillère, président de l’Union des maisons de champagne : « La France devrait être le seul marché en baisse cette année », évaluant le recul entre 2 % et 3 %.

Le champagne : un produit rare

Le champagne est considéré comme un produit haut de gamme et est limité par son appellation géographique, il a donc tendance à se marginaliser par rapport aux autres vins effervescents produit à travers le monde et son positionnement est donc crucial. Selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) la consommation mondiale de vins effervescents a progressé de 30% durant les dix dernières années (contre 4% pour la consommation de vin) pour s’établir à un peu plus de 15 millions d’hectolitres soit environ 2 milliards de bouteilles !

Les vins effervescents comme le Prosecco (Italie) et le Cava (Espagne) sont aujourd’hui perçus comme des alternatives au champagne qui est relativement plus cher que ses voisins. La concurrence de la production du nouveau monde s’accroit également fortement ces dernières années notamment aux Etats Unis (+25% de volume en dix ans) et en Argentine où les volumes ont triplés en une décennie. Face à cette concurrence, le champagne poursuit son positionnement haut de gamme et joue sur sa rareté et son excellence ainsi que son histoire vieille de plusieurs centaines d’années !

De grands noms champenois misent désormais sur la production à l’étranger

Quel est le point commun entre Moët & Chandon, Louis Roderer, Taittinger ou encore Mumm (Pernod Ricard) ? Toutes ces maisons produisent un vin effervescent « sparkling » en Californie à partir des mêmes cépages que le champagne et selon la méthode traditionnelle champenoise ! Moët & Chandon notamment y nourrit de grandes ambitions et y a installé la marque Chandon après le Brésil, l’Argentine et l’Inde mais également la Chine cette année. L’histoire ne dit pas si un jour on importera en France un vin effervescent français produit en Californie …

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de champagne sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Champagne : millésimé… ou pas, quelle différence ?

Déguster sans complexe : pourquoi dit-on d’un champagne qu’il est vineux ?

Quels accords à table avec du champagne ?

Le saviez-vous : le champagne peut-il se conserver ?

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

vente en salle iDealwine

Vente en salle : Haut-Brion, Beychevelle, Armand Rousseau, Trévallon

Découvrez la sélection de notre nouvelle vente en salle, qui regroupe aussi bien des noms prestigieux comme Lafite, Latour et Guigal, que des vins plus accessibles, avec par exemple à ...

pave vente on line 31 mai

Vente on line : 4000 lots qui font rêver !

Difficile de prendre en défaut les 14 catalogues de cette vente : que l’on recherche un grand vin de Bordeaux, de Bourgogne, du Rhône ou de Champagne, ils sont tous ...

Vins Romanee St Vivant

Trésors de la maison Louis Latour : la Romanée Saint-Vivant en quatre millésimes

Angélique de Lencquesaing vous raconte la grande dégustation annuelle de la maison Louis Latour, merveilleuse occasion d’explorer le grand cru de la Romanée Saint-Vivant.