Chablis en partie dévasté par la grêle

Dans la nuit de lundi à mardi, le 1 er septembre vers 1h30, de violents orages de grêle ont éclaté dans l’Yonne, causant d’importants dégâts dans le vignoble de Chablis et d’Irancy. En plus d’avoir endommagé les vignes, ces intempéries les laissent très humides alors que le soleil et la chaleur reviennent, obligeant les viticulteurs à vendanger plus tôt que prévu …

Les intempéries et orages qui ont touché plusieurs régions françaises dans la nuit du lundi 31 août au 1er septembre, ont notamment traversé le vignoble de Chablis, lui causant des dégâts notables avec une partie des récoltes détruite (feuilles trouées, raisins tombés ou éclatés). Le président de l’appellation des producteurs de Chablis, Frédéric Gueguen, a expliqué qu’« à 1h30, de gros grêlons sont tombés pendant près de dix minutes, avec beaucoup d’eau. » Près de 300 hectares seraient impactés. « Les principaux villages touchés sont Courgis, Chablis et Fyé. Sur ce secteur, les dégâts sont très importants, avec en moyenne entre 70% et 80% de la récolte endommagée. En périphérie de ce secteur, on enregistre quelques impacts » précise Frédéric Gueguen. Malheureusement, il semble que ce soit la partie la plus qualitative du vignoble qui a subi le plus de dommages : « C’est très localisé, c’est une minorité du vignoble qui est touchée, soit 10 à 15%, mais malheureusement, sur le Chablis, c’est la belle partie avec les grands crus et quelques premiers crus », a précisé le président de la commission BIVB Chablis (Bureau Interprofessionnel des vins de Bourgogne), Louis Moreau. Les premiers crus « Montée de Tonnerre » et « Montmains » et les grands crus « Les Clos » et « Blanchot » sont particulièrement impactés. A Courgis, des domaines de renom comme Thomas Pico ainsi que Alice et Olivier de Moor ont été sévèrement touchés.

Ces orages sont tombés environ une semaine avant la date prévue des vendanges. En plus des grêlons (qui n’ont pas duré longtemps, mais qui étaient violents), il a plu une énorme quantité d’eau : entre 90 et 100 mm. Certains viticulteurs concernés ont donc décidé d’avancer la date de la récolte, craignant de voir se développer des maladies sur les vignes (pourriture et champignons). « Il faut sauver la récolte et agir tout de suite », confirme le président de l’appellation de Chablis, Frédéric Gueguen, d’autant plus que le beau temps est revenu dès mardi après-midi et que « le soleil chaud, c’est très mauvais », puisque cela favorise encore plus les maladies sur des vignes humides.

Dans les vignobles voisins d’Irancy et de Saint-Bris-le-Vineux, « la totalité du vignoble a été touchée, soit environ 220 hectaresLes vignes sont détruites à des degrés divers, de quelques feuilles et grains percés à 70% de dégâts. Mais heureusement, aucune exploitation n’est touchée à 100% ! », confie Christophe Ferrari, de l’ODG d’Irancy. En 2002, des épisodes de grêle s’étaient déjà produits dans des conditions similaires, à deux jours des vendanges.

Frédéric Gueguen explique que désormais « la solidarité va se mettre en marche pour les viticulteurs indemnes aidant leurs collègues à sauver leur récolte », ce que confirme un viticulteur de la région, Guillaume Michel : « Il y a une solidarité : les viticulteurs qui vont vendanger plus tard peuvent prêter du matériel et les vendangeurs se disent prêts à venir donc ça se passe plutôt bien mais il faut prévoir toute la logistique derrière.  […]Il est trop tôt pour dire si la qualité sera impactée mais on va tout faire pour produire du bon vin : il y aura beaucoup de tri, beaucoup de précautions en cuverie et en vinification », poursuit-il.

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Les mots du vin : les maux de la vigne, mildiou, oïdium et compagnie

Les mots du vin : le phylloxéra et les maux de la vigne

La polémique Giboulot : peut-on obliger un vigneron à traiter ses vignes ?

Les promesses du millésime 2015

Tags:

  • Voir les commentaires (3)

  • Manon Reverdy BIVB

    Bonjour,

    Voici les derniers chiffres à date concernant le chablisien, suite à l’orage de grêle du 1er septmebre :

    Chablis : 5 % (200 à 300 ha / 5 400 ha) du vignoble touchés. Quelques Climats de Chablis Premier Cru et Chablis Grand Cru sont partiellement endommagés.

    Irancy : 100 % de l’AOC touchée, mais de façon très hétérogène. Selon les parcelles, la perte de récolte serait de 5 à 60 %.

    Saint-Bris : seuls 40 ha au sud de l’appellation ont été impactés, avec 20 à 50 % de perte.

    http://bit.ly/Bourgogne2015

    • Rédaction iDealwine

      Merci beaucoup pour ces précisions venues des meilleures sources !

  • Benjamin

    C’est toujours rageant pour nos chers viticulteurs de subir ce genre d’évènement, qui plus est si proche de la consécration des vendanges ! Il ne reste plus qu’à espérer pour eux que cette solidarité paie, et que les pertes n’impactent que modérément les domaines.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Vente on-line : 3000 lots, deux siècles de millésimes, un rêve éveillé

On vous le dit, on vous le répète : dénicher pour vous les plus belles bouteilles est notre priorité ! Et cette vente ne fait pas exception à la règle ...

Laurent Roumier, l’élégance de la Côte de Nuits

Découvrez la nouvelle allocation de la semaine, le domaine Laurent Roumier, signature discrète de la Côte-de-Nuits, offrant des vins gourmands, fins et élégants.

2007 : Premières impressions de vendanges

Avec une prévision de 49,9 millions d’hectolitres, la récolte 2007 sera la plus petite de ces dix derrières années, exception ...