Campagne 2016 : stagnation des exportations de vin et hausse des importations

La dernière note de conjoncture de FranceAgriMer concernant les cinq premiers mois de la campagne 2016 fait état d’une situation morose sur le marché du vin, avec des exportations en stagnation et des importations en hausse.

Des exportations de vin en légère hausse sur les cinq premiers mois de la campagne 2016/2017

Pour la période couvrant août à décembre 2016, on constate une très légère hausse des exportations françaises de vin par rapport à la même période l’année passée : +1% en volume comme en valeur, à 6,10 millions d’hectolitres pour 3,88 milliards d’euros. Pourtant, lorsque l’on regarde dans le détail, en volume, seuls la catégorie des vins étrangers hors UE réexportés et celle des vins sans indication géographiques progressent (respectivement de +26% et de +9%). Toutes les autres catégories sont en stagnation ou en recul par rapport à la même période sur l’année passée. La baisse des champagnes et des autres effervescents est notable (-3% et -4%).

En termes de valeur, les vins étrangers réexportés progressent également : +11% pour ceux en provenance de l’UE et +27% pour les autres ; les exportations (toujours en valeur) de vins tranquilles AOP sont aussi en augmentation (+5 % vs 2015), tandis qu’elles sont en recul pour les vins tranquilles IGP (-1 %) et les effervescents (-4 %). Pour ce qui est de la destination des exportations, l’UE recule en volumes par rapport à la même période de l’année passée, alors que le reste du monde progresse, notamment la Chine (+16%) et les Etats-Unis (+13%).

Une hausse sans précédent des importations de vin en France

Selon FranceAgriMer, entre août et décembre 2016, la France a importé 3,08 millions d’hl, un chiffre record, en hausse de 5% en volume par rapport à la même période de l’année précédente. Mais surtout lorsque l’on regarde la valeur des importations que l’évolution est impressionnante : +10%, à 335 millions d’euros. Ces chiffres traduisent surtout le manque de disponibilité de vins d’entrée de gamme en France, puisque 86% de ces importations concernent du vin en vrac – la France demeurant le 2e plus grand pays importateur de vin en vrac au monde derrière l’Allemagne et devant le Royaume-Uni. Le rôle prépondérant de l’Espagne se confirme à nouveau : sur la période d’août à décembre, la part de marché de l’Espagne dans les importations françaises de vins est de 70% (contre 57% en 2012). L’essentiel de ce volume est composé de vin en vrac (à 79%). Faut-il s’en inquiéter ? Ou au contraire se réjouir d’une montée en qualité des vins produits en France ? Ces chiffres traduisent en tout état de cause l’incapacité à rentabiliser une production de vins de « premiers prix » dans l’hexagone.

Focus sur Bordeaux : recul de 3% en 2016

Selon l’interprofession de Bordeaux, les ventes de vins de Bordeaux ont reculé de 3% en 2016, tant en volume qu’en valeur. Un recul qui s’explique selon le CIVB encore par les faibles récoltes entre 2013 et 2015 : « Notre commercialisation est toujours affectée par la petite récolte de 2013, et les récoltes moyennes de 2014 et 2015 », a affirmé le président du  CIVB, Allan Sichel.

Le CIVB a également réaffirmé sa volonté de monter en gamme pour les vins de Bordeaux, une stratégie déjà bien avancée puisque les vins à moins de 3 euros la bouteille représentent aujourd’hui 17% des volumes de Bordeaux contre 41% en 2007. Cette politique a des conséquences directes sur les exportations de vins de Bordeaux à court terme : une chute de 10% en volume et 16% en valeur pour les exportations vers l’Union européenne, ceux-ci se tournant davantage vers les vins espagnols et italiens. A l’inverse, dans le reste du monde, les exportations de bordeaux progressent de 6%, atteignant notamment des niveaux record en Chine. Rappelons que l’UE n’absorbe qu’environ 1/3 des exportations de bordeaux : celles-ci (42% des volumes produits à Bordeaux) totalisent 1,77 milliard d’euros (-3%) répartis à 35% vers l’Union européenne (462 millions) et 65% vers des pays tiers (1,3 milliard).

Pendant ce temps, l’activité d’iDealwine offre un contraste saisissant avec le bilan en demi-teinte des premiers mois de la campagne 2016 : en fin d’année, nos ventes avaient en effet progressé de 19%, et celles à destination de clients étrangers ont même bondi d’un tiers ! La part des ventes réalisées hors de France atteint désormais 30%, une proportion qui s’accroit d’année en année avec une proportion croissante d’amateurs asiatiques. Toutefoiss, nos amateurs en conviendront le type de vins que l’on trouve sur iDealwine s’inscrit, c’est très net, dans une démarche hautement qualitative. 🙂

Voir les vins de Bordeaux actuellement en vente

Voir tous les vins actuellement en vente

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Côte de Nuits : belles enchères sur les grands crus du domaine Dujac

Hong-Kong: comment le vin est-il consommé aujourd’hui ?

Combien coûte un hectare de vigne ?

PARUTION : Baromètre iDealwine 2017, une analyse prospective des ventes aux enchères de vin

Palmarès : le TOP 50 des vins les plus chers en 2016

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Des « faucheurs volontaires » détruisent des vignes de l’INRA à Colmar

Un groupe de soixante militants s’est attaqué à 70 pieds de vignes transgéniques destinés à la recherche sur une maladie virale dangereuse pour la culture de la vigne.

news pernod ricard chine

Pernod Ricard investit en Chine

Pernod Ricard investit doublement en Chine. Le groupe booste sa commercialisation dans la grande distribution et s’implante dans un vignoble du Nangxia.

Château Lynch-Bages

Oenotourisme : le château Lynch-Bages récompensé

Le prix International Best of Wine Tourism 2016 vient d’être décerné au Château Lynch-Bages, qui a déjà reçu le mois dernier le Best Of d’Or Services Oenotouristiques. Ce prix vient ...