bourgogne cru rare

Entre Meursault, Gevrey-Chambertin, Pommard, Chablis… ce sont les plus beaux crus de Bourgogne que nous souhaitons vous faire (re)découvrir à travers cette vente. iDealwine s’est appliqué à vous sélectionner de magnifiques flacons, récents (de 2017 à 2020) ou plus matures, issus de domaines phare du vignoble ou d’étoiles montantes. Les nouveaux millésimes du domaine de la Vougeraie sont de retour, ainsi que l’Abricot du Roulot. Et, puisque nous aimons aller toujours plus loin, nous sommes fiers de vous présenter nos cinq nouveaux domaines, Vincent Bouzereau, Hoffmann-Jayer, Charles Van Canneyt, ou encore les maisons Edouard Delaunay et Vin Noé. Aucune hésitation, remplissez joyeusement votre cave avant les années plus maigres à venir.

Gevrey-Chambertin ou Pommard ?

Vous êtes plutôt Côte de Nuits ou Côte de Beaune ? Nous vous proposons de vous concentrer sur deux villages réputés de ces vignobles que sont Gevrey-Chambertin et Pommard.

Gevrey-Chambertin est l’une des plus grandes appellations de Côte de Nuits, reconnue mondialement, avec ses 400 hectares de vignes – 100% en pinot noir, c’est la commune de rouge la plus vaste de toute la Côte d’Or -, ses neuf grands crus et ses 26 premiers crus. Les vins sont appréciés pour leur puissance (en raison des argiles) qui leur procure notamment une capacité de garde incroyable (10 à 20 ans), leur élégance et leur structure. Pour en connaître plus sur ce village, lisez ce guide ! Partez sur le chambertin grand cru 2019 de Jean et Jean-Louis Trapet, le gevrey-chambertin 1er cru La Perrière 2018 de Lucien Boillot & Fils ou encore le gevrey-chambertin 1er Cru Les Cherbaudes 2019 du domaine Rossignol-Trapet.

Bienvenue au royaume des nectars éternels ! Réputée, en effet, pour produire des vins au potentiel de vieillissement inégalable, l’AOC Pommard compte 313 hectares, dont 125 classés en premiers crus. Parmi ces derniers, qui sont au nombre de 28, le Clos des Epeneaux peut se prévaloir d’être – avec les Rugiens – l’un des deux plus beaux terroirs de l’appellation. Nous vous proposons pour mieux découvrir ce joli village au clocher carré caractéristique à travers le pommard La Levrière Vieilles Vignes 2018 de Dugat-Py, le pommard 1er cru Les Bertins 2019 de Chantal Lescure et le pommard 2018 de Philippe Pacalet.

Les millésimes récents de Bourgogne

2017, 2018, 2019, ou 2020… Ce sont les quatre millésimes qui font la majorité de l’offre que nous vous proposons. C’est une très bonne nouvelle puisque, vous n’êtes pas sans le savoir, les années à venir seront plus maigres en raison des différents aléas climatiques qui ont touché toute la Bourgogne. Ces nectars déjà naturellement rares le seront encore davantage demain, alors faites votre petit écureuil et veillez dès aujourd’hui à remplir joyeusement vos caves. Un conseil ? Prenez un peu de chaque année, afin d’en comprendre les singularités !

  • Certains pensent que le millésime 2017 n’est pas de grande qualité, car c’est le cas à Bordeaux. FAUX ! Après une succession de millésimes peu généreux, soit à cause d’une année très solaire comme 2015 ou du gel en 2016, les vignerons bourguignons ont retrouvé le sourire. Et la qualité est au rendez-vous, encore davantage pour les blancs.
  • En Bourgogne, le millésime 2018 s’est globalement plutôt bien déroulé avec de bonnes pluies en hiver, un printemps sans excès et un été chaud, parfois même très chaud et assez sec. Penchez vous notamment vers les rouges de l’Yonne et d’Irancy qui vous réservent de belles surprises, et vers le Maconnais pour les blancs.
  • En Bourgogne, l’année 2019 n’a pas été de tout repos pour la grande majorité des vignerons. La faute, une fois de plus, à une année climatique capricieuse, voire parfois hostile. Dans leur globalité, les rouges semblent légèrement supérieurs aux blancs.
  • En 2020, la Bourgogne a battu des records de précocité, les raisins destinés aux crémants ayant commencé à être rentrés à partir du 12 août ! « Le résultat est, pour de nombreux vignerons, absolument exceptionnel et remarquablement classique ! » conclue le site du BIVB (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne).

Les vins issus des plus beaux négoces bourguignons

Si la première maison de négoce bourguignonne, la maison Champy, est née à Beaune en 1720, d’autres maisons dont vous connaissez également le nom apparaissent tout au long du 18ème siècle : Bouchard en 1731, Chanson en 1750, Louis Latour en 1797, Louis Jadot en 1850 etc. Ces négociants historiques qui ne cessent de chercher à améliorer la qualité de leurs crus font partie de notre précieuse sélection : Bouchard, Leroy SA (maison de négoce de Lalou Bize-Leroy), Louis Jadot, Albert Bichot, Louis Latour. Nous sommes également fiers de vous présenter deux nouveaux acteurs incontournables de la région. D’abord, Vin Noé qui est l’œuvre d’un américain qui produit des vins à 100% nature, une tendance nouvelle pour la région, également portée par le domaine Chanterêve. De même, découvrez la prestigieuse maison Edouard Delaunay rachetée en 2017 par Laurent Delaunay, arrière-petit-fils de son fondateur.

Du nouveau sur iDealwine ?

Ne manquez pas ces vins que vous aimez tant et qui sont de retour : l’Abricot du Roulot, les nouveaux millésimes des domaines des Perdrix, Chamirey et du domaine de la Ferté, la magnifique cuvée monopole de clos-de-tart grand cru en 2018 & 2019. Craquez pour les nombreux millésimes de clos-de-la-roche grand cru Vieilles Vignes du domaine Ponsot : 2002, 2004, 2016, 2017 et 2018, l’occasion d’une verticale inoubliable pour les plus curieux d’entre vous.

iDealwine ne cesse de se dépasser pour vous dénicher de nouvelles pépites et vous présenter ses nouveaux domaines partenaires. Commençons par le domaine Hoffmann-Jayer (anciennement Jayer-Gilles), dont la réputation est née du grand vinificateur Gilles Jayer. La qualité des vins s’avère d’une régularité exemplaire et offre un grand potentiel de garde. Avec ses prix restés très raisonnables, c’est sans conteste l’une des excellentes signatures de la Côte de Nuits, reprise en 2017 par l’homme d’affaire suisse André Hoffmann. Un mouchoir de poche que le domaine Charles Van Canneyt, dont le vigneron n’est autre que celui du domaine Hudelot-Noëllat, guidé par la volonté de réaliser des vins qui lui ressemblent et tombé sous le charme de la petite exploitation. Et enfin, direction le cœur de Meursault, où Vincent Bouzereau gère d’une main de maître le domaine familial, aux côtés de sa femme Aline. Une dizaine d’hectares répartis sur huit villages d’où sourdent des vins de belle facture, signés avec talent, passion, tradition et respect.

Tous les vins de Bourgogne en vente

Laisser un commentaire