Bordeaux : reconquérir des parts de marché, la mission du nouveau président du CIVB Allan Sichel

Vins-Allan-Sichel-nouveau-president-du-CIVB

Lundi 11 juillet, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) a élu son nouveau président, Allan Sichel – qui n’est autre que l’ancien vice-président du CIVB -, pour un mandat de trois ans. Le directeur général de la maison de négoce familiale Sichel succède ainsi à Bernard Farges, qui occupait le poste depuis 2013.

Le magazine Terre de Vins a consacré un entretien au nouveau président du CIVB, Allan Sichel, également co-propriétaire avec la maison Sichel du château Palmer et propriétaire du château Angludet. Elu avec 48 voix pour, un vote nul et un blanc sur 50 votants, il arrive à la tête de l’interprofession viticole bordelaise à une période mouvementée et alors que plusieurs dossiers majeurs sont en cours.

L’un des grands enjeux sur lequel avait commencé à travailler son prédécesseur, Bernard Farges, est la transition vers un modèle de production plus écologique et respectueux de la santé, ce qui passe principalement par une réduction drastique de l’usage des pesticides : « nous ne cesserons pas notre action et avec le même objectif, la diminution forte voire même la sortie de l’usage des pesticides », a-t-il affirmé lors de son discours à l’assemblée générale de l’interprofession. Ce chantier avait notamment été impulsé – ou accéléré – suite aux révélations de l’usage massif des pesticides dans les vignes en Gironde, dans l’émission grand public Cash investigation d’Élise Lucet. Mais, Allan Sichel affirme que ce sujet est déjà largement pris au sérieux par l’ensemble de la filière depuis déjà de nombreuses années, mais que les réponses à ces préoccupations ne devaient pas être assez médiatisées auparavant.

Sur plusieurs autres chantiers, Bernard Fargues s’est félicité des avancées récentes, notamment la reconnaissance par la Chine de 45 AOC bordelaises et le succès de Bordeaux fête le vin qui ne se dément pas.

Mais c’est surtout la reconquête des parts de marché qui semble être la priorité du nouveau président. En Europe et en Amérique du Nord particulièrement, mais aussi dans le reste du monde, tout en veillant à ne pas devenir trop dépendant du marché chinois. Il souligne également l’opportunité que peuvent représenter certains nouveaux marchés en Afrique et en Inde, et la nécessité de « poser les bons jalons pour l’avenir. ». Pour regagner ces parts de marché, il entend notamment améliorer l’image et la lisibilité des Bordeaux sur tous les segments de prix, notamment en mettant en avant les cépages, ou en organisant plus d’actions de dégustation sur des bordeaux de consommation courante, tout en renforçant les partenariats au sein de la filière.

Accéder aux vins de Bordeaux actuellement en vente sur iDealwine

Voir tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

 

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

A table, les Sweet Bordeaux !

Saint Emilion à l’heure du Jazz

Belles enchères sur les bordeaux 2005 et les cuvées rares du Rhône, de Loire, de Champagne et d’Alsace

Les grands crus classés de Bordeaux inaugurent leur bibliothèque

Une visite à la Cité du Vin de Bordeaux

De nouveaux vignobles bordelais pour le milliardaire chinois Jack Ma

Zoom sur le château Haut-Bergey, notre coup de cœur en Pessac-Léognan

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Enchères | 1820-2020 : deux siècles de millésimes

Remontez le temps et les millésimes au cœur des domaines les plus recherchés : Trimbach, Château Lafite Rothschild, Comte Georges de Vogüé…

marie de maupeou

La sélection de Marie de Maupeou, assistante-communication chez iDealwine

C'est au tour de Marie, en stage en marketing et communication chez iDealwine, de nous raconter son coup de foudre avec le vin et de nous proposer ses recommandations dans ...

Château La Clotte

Saint-Emilion : La Clotte vendu au propriétaire du Château Ausone

Alain Vauthier (Château Ausone), par l’intermédiaire de la société Mazières dont il est le gérant, est devenu l’actionnaire principal du Château La Clotte, grand cru classé de Saint-Emilion.