Bordeaux 2005 : les 10 valeurs les plus performantes en 2009

ausone-clinetJusqu’à ce que l’on nous annonce des conditions climatiques absolument exceptionnelles pour l’année 2009, 2005 faisait figure de millésime du siècle. La crise est ensuite passée par là… Que sont les 2005 devenus dans les ventes aux enchères ?

2005 a été l’année de tous les superlatifs. L’engouement important suscité par la qualité du millésime avait eu pour conséquence une hausse de prix sans précédent.

Les prix de sortie en primeurs avaient enregistré, par rapport à 2004, des augmentations aboutissant à une multiplication du prix par 4 pour certains crus. Les vins s’annonçaient exceptionnels… Les opérateurs (et les spéculateurs) ont rapidement compris que les prix ne pourraient se maintenir au plus haut lorsque Robert Parker, renotant les vins en bouteille, n’attribua qu’à deux domaines (Ausone et L’Eglise Clinet) la note maximale. La crise financière a fait le reste. Les amateurs ne sont plus prêts à débourser des sommes astronomiques pour les grands crus bordelais, y compris dans un millésime d’anthologie. Pour que la demande soit présente, il faut que l’acheteur puisse espérer, à terme, une valorisation correcte. Une leçon à méditer à la veille des primeurs de Bordeaux 2009…

Sur un échantillon de 39 domaines dont nous avons analysé l’évolution du cours des 2005, il est à noter que, compte tenu du tassement des prix enregistrés au cours de l’exercice 2009, les progressions record se sont faites plus rares. Le nombre de vins dont les performances dépassent les 50% d’augmentation de prix est passé de 13 à 8 en un an. Par ailleurs, 17 domaines enregistrent une performance négative, soit 43,5% des vins. A la fin de l’année dernière, « seulement » 12 domaines (soit 30% de l’échantillon) se trouvaient dans ce cas.

Les grands gagnants de l’année se situent majoritairement sur la rive droite : on y trouve en effet Petrus – mais Petrus fait-il partie des vins réellement accessibles aux particuliers au prix indiqué dans ce tableau ? La rareté du vin, conjuguée à un mode de distribution qui suscite chaque année une véritable bagarre, autorise à en douter. Figurent également dans ce TOP 10 des meilleures performances le Château La Conseillante, qui caracole à plus de 80% de valorisation depuis sa sortie en primeurs. On trouve également les châteaux Pavie-Macquin, Trotanoy, Troplong Mondot et l’Eglise Clinet. Le volume de production, et la rareté des vins sont un facteur qui a largement contribué à protéger ces domaines contre la baisse de prix conjoncturelle à laquelle des domaines plus grands ont eu à faire face. Sur la rive gauche, on trouve sans surprise, le château Lafite Rothschild et son second, les Carruades de Lafite, mais aussi le château Haut Brion, récompensé pour la sagesse du prix de sortie de ses primeurs 2005, comparativement à ceux des autres premiers crus classés.

Bordeaux 2005 : les 10 domaines les plus performants aux enchères

Vin Appellation

Prix de sortie primeur

2005

Cote iDw

31/12/09

variation  /

variation  /

sortie

primeur

31/12/08

Petrus Pomerol

538

2110 292,19% -11,90%
Carruades de Lafite Pauillac

55

120 118,18% 9,09%
Haut-Brion P.-Léognan

340

624 83,53% -7,56%
la Conseillante Pomerol

106

191 80,19% -2,05%
Pavie-Macquin St-Emilion

70

119 70,00% -7,75%
Trotanoy Pomerol

90

147 63,33% -21,81%
Troplong-Mondot St-Emilion

130

203 56,15% -9,78%
Léoville-Barton St-Julien

72

110 52,78% 0,00%
l’Eglise-Clinet Pomerol

186

275 47,85% -2,83%
Lafite-Rothschild Pauillac

490

715 45,92% -10,63%

 

NB : Sortie primeurs : prix moyen de sortie TTC (particuliers)

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Fine Spirits Auction | 3ème vente, grands whiskies et rhums d’exception

Après le succès des deux premières, la 3ème vente Fine Spirits Auction est lancée : The Macallan 1938, Glenury Royal 1953, Yamazaki… et d’autres raretés vous attendent.

Vente de cognac « La Part des Anges » : de nouveaux records

Le 20 septembre 2012 s’est tenue la 7e édition de la vente aux enchères de cognacs « La Part des Anges ». Cette vente caritative a permis de récolter 136800€ ...

Belles enchères sur les grands crus bordelais en magnum et les stars françaises ou étrangères issues de la cave d’un amateur

Les ventes consacrées aux vins issus de la cave d’un seul amateur attirent les convoitises. Celle qui s’est achevée le 4 novembre dernier n’a pas fait exception à la règle, ...