Bonne adresse : Ecrin de rêve pour le nouveau restaurant de l’Opéra Garnier

Crédit Photo : Totem Studio

L’Opéra Garnier de Paris ouvre son restaurant. Cette table dont l’ambition est à la hauteur du prestige du lieu, est dirigée par Christophe Aribert. A découvrir en photos.

La rumeur courait, c’est enfin officiel : le restaurant du Palais Garnier est inauguré aujourd’hui. Au piano, Christophe Aribert, le chef doublement étoilé des Terrasses à Uriage. Discret, il a su pourtant s’imposer parmi la pléiade de candidats qui se pressaient aux portes du palais. Perfectionniste, il a choisi d’exposer un peu plus au grand jour ses talents culinaires et de les associer à un haut lieu de culture. Ce n’est pourtant pas la première fois que Christophe Aribert sera Parisien : il a déjà officié à la Tour d’Argent et au Crillon. Cette fois-ci, c’est en tant que chef suprême qu’il revient. A ses côtés pour le soutenir dans cette aventure, les chefs Yann Tanneau (Castel Beau Site, Mama Shelter), Didier Quennouelle (Royal Mirage, Fouquet’s) et le chef pâtissier Hervé Moreau passé chez Pierre Gagnaire et Michel Rostang.

Crédit Photo : Totem Studio

Les plats reflèteront l’atmosphère du lieu et son architecture ; aussi bien celles du Palais que du restaurant. Renouvelée quatre fois dans l’année, la carte laissera le choix pour certains plats à une déclinaison en deux temps : une version classique ou plus audacieuse. Quelques exemples qui mettent l’eau à la bouche : la brioche aux poireaux, pomme de terre, girolles et ciboulette, le boeuf côté classique avec la bavette à l’échalote parfumée à l’antésite (un concentré à base de réglisse créé fin 19e par un apothicaire de Voiron) ou sa version contemporaine travaillée crue façon sashimi, le homard à l’américaine au riz poché aux épices ou avec ses frites de fenouilet bouillon aux zestes de citron et d’orange. Notons parmi les produits phares, le homard, le merlan, la truite, la sole, la pintade.

Enfin pour les desserts, ce surprenant entremets Opéra, revisité à partir du miel des ruches du Palais !

La sélection des vins sera elle aussi une ode à la culture française. Des crus bien-de-chez-nous à découvrir sur place, à partir du 27 juin…

L’Opéra

Place Jacques Rouché

75009 Paris

Carte : 40 à 60 € – Formule à midi et brunch à 35 € le week-end

Ouvert tous les jours de 7h00 à minuit

Retrouvez tous nos articles de la rubrique Bonnes adresses

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • vin

    C’est vrai que le menu annoncé donne l’eau à la bouche surtout que c’est un honneur de passer une soirée à l’Opéra avec une pléiade de gourmets à une date aussi importante.

  • tiuscha

    Vous étiez à l’inauguration ?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

22 janvier : Saint-Vincent, patron des vignerons

Fêté le 22 janvier, Vincent de Saragosse est le saint patron des vignerons. Diacre, martyrisé à Valence en Espagne par ...

Table d’été : La Cabro d’Or aux Baux de Provence

"La chèvre d'or que nul mortel ne paie ni ne traie, qui sous le roc de Baumanière, lèche la mousse du rocher". Frédéric Mistral a inspiré le nom de cette ...

La saga des cépages – Episode 4 – Les cépages de la Vallée du Rhône (1ère partie, le nord)

Cette semaine nous nous intéressons à la généalogie et à l’histoire des cépages du nord de la vallée du Rhône. Syrah, marsanne, roussanne et viognier sont les quatre seuls cépages ...