Bientôt de nouveaux grands crus en Bourgogne ?

IMG04590recadree_pommard_rk
crédit photo: office du tourisme de Côte d’Or

Faut-il décerner à certaines parcelles de premiers crus à Pommard et Nuits-Saint-Georges l’appellation “grand cru” ? C’est la question à laquelle doit répondre prochainement l’INAO. A Pommard, ce projet concerne les climats Les Rugiens, Les Epenots et Le clos des Epeneaux (monopole du Comte Armand). A Nuits-Saint-Georges, le premier cru Les Saint-Georges a également déposé une requête similaire.

Pour Laurent Gotti (de la revue Bourgogne Aujourd’hui), il s’agit de réparer un « oubli de l’histoire ». Selon lui, Henri Gouges, qui fut en 1936 à l’initiative des appellations d’origine contrôlée tout en étant propriétaire sur ce climat, aurait élégamment choisi d’omettre de promouvoir Les Saint-Georges. De même, le marquis d’Angerville n’aurait demandé aucune reconnaissance de grand cru à Pommard.

« Les recherches ont mis en évidence que ces parcelles ont toujours été identifiées comme les meilleures de l’AOC dans les différents classements établis ces 250 dernières années », note Aubert Lefas, vigneron à la tête de la commission qui mène le projet. De plus, sur les cinquante dernières années, les différences de prix sont nettes : les Rugiens coûtent 50 à 60% plus cher que les autres premiers crus de Pommard, les prix des Epenots sont 40% supérieurs.

Cependant, cette démarche provoque des remous dans le monde bourguignon car certains acteurs de la filière craignent que l’entrée de nouveaux membres diminue la notion d’excellence liée au terme de grand cru…

Consultez les ventes de vins de Bourgogne

En savoir plus sur la revente de vos vins

Nos conseils pour investir dans le vin

Consultez les ventes de vin

Recherchez la cote d’un vin

En savoir plus sur l’indice WineDex:

A lire également dans le Blog iDealwine :

Claude Chevalier et Louis-Fabrice Latour élus à la tête du Bureau Interprofessionnel des vins de Bourgogne

Vers une pénurie des vins de Bourgogne?

Vente des Hospices de Beaune 2013 : encore une année de tous les records !

Du 14 au 22 décembre la Maison Louis Jadot ouvre sa cuverie pour une exposition

Stabilité des indices iDealwine en novembre, +0,77% depuis début 2013

Une bouteille de Romanée Conti 1990 vendue 12620€ en vente on-line sur iDealwine

41 279€ pour une caisse panachée 1990 du domaine de la Romanée Conti

Nos conseils pour bien choisir les vins que vous allez vendre

 

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

encheres bonneau rayas

Belles enchères à Châteauneuf du Pape : Château Rayas – Henri Bonneau, match au sommet

Vins rares et flacons collectors issus de domaines disparus ou de producteurs qui se sont retirés de la scène : les catalogues des enchères iDealwine en regorgeaient lors des dernières enchères ...

Les vins grecs au sommet de leur forme

Puisqu’on entend énormément parler de la Grèce ces temps-ci, on aimerait alimenter les discussions avec une note plus joyeuse, en vous parlant de ses vins … Les Grecs peuvent en ...

Domaine des Croix : la petite perle bourguignonne

Les vins du domaine des Croix, adulés (à juste titre) par la critique aux Etats-Unis, sont aujourd’hui presque impossible à trouver en France. Un nombre extrêmement restreint de cavistes en ...