Belles enchères : vieux bordeaux, bourgognes blancs et châteauneufs en tête d’affiche lors de la vente du 14 janvier

Pas de répit pour les ventes aux enchères de grands crus ! Si les Bordeaux débutent l’année sous le signe de la stabilité des cours, les vieux millésimes continuent à attirer les amateurs, de même que les grands chardonnays de Bourgogne.

VO

Les Bordeaux ont pour la plupart trouvé preneur à des niveaux de cours en ligne avec la cote habituelle de ces vins, même si quelques lots de millésimes anciens (et prestigieux) ont inscrit de beaux résultats : une caisse de Château Mouton Rothschild 1982 s’est vendue 10992€, soit 916€ la bouteille. A noter également, le joli résultat obtenu pour un millésime mythique : la Mission Haut Brion 1961, adjugée 1380€ (+22%). En Bourgogne également l’heure est à la stabilité, même si les vins du domaine de la Romanée Conti continuent à faire recette auprès des amateurs européens et chinois. Belle performance aussi du rare Corton-Charlemagne du domaine Coche-Dury, qui atteint 1680€ dans le millésime 2005 (+25%). Les bourgognes blancs sont d’ailleurs particulièrement prisés, qu’il s’agisse des autres cuvées de ce domaine (Meursault Perrières, Puligny-Montrachet les Enseignères) ou les chablis du domaine Raveneau (360€ pour le grand cru Les Clos 2007, +28%). Dans la vallée du Rhône de beaux résultats ont été enregistrés, tant au nord de la région (432€, +10% pour l’Hermitage La Chapelle 1990 de Jaboulet) qu’au sud, avec, entre autres, des châteauneufs du pape particulièrement recherchés (172€ pour un magnum de Vieux Télégraphe 2010). Parmi les champagnes, la cuvée Cristal de Roederer se distingue. Proposée en magnum dans plusieurs millésimes elle a crevé les plafonds : 660€ pour un magnum 2002, 612€ pour le même format en 1999 et 600€ en 1996. A l’étranger, la cuvée américaine Opus One sort du lot, à 162€ pour le millésime 1990.

Accédez aux principaux résultats de la vente on-line du 14 janvier et aux analyses du marché des enchères de grands crus

Consultez les indices WineDex iDealwine

En savoir plus sur l’investissement dans le vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Enchères mondialisées pour les Bordeaux 1990, les flacons d’Henri Jayer et les vins du domaine Roumier

Belles enchères sur les grands Bordeaux 2010, la DRC, les vieux Champagnes et les blancs du Rhône

Succès aux enchères des chardonnays de Bourgogne, des hermitages et des vieux millésimes de Champagne

Indices vins d’iDealwine : +0,40% en novembre, +9,77% sur un an

Belles enchères on-line sur les Bordeaux 1959 et les vins de Rousseau, Coche-Dury, Méo-Camuzet et Beaucastel

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Vente à prix fixe : 4000 lots vous attendent !

La vente à prix fixe qui s’est ouverte sur iDealwine est une mine pour l’amateur avec ses neuf catalogues, ses références à prix tout doux qui côtoient les flacons mythiques… ...

La vente à prix fixe est ouverte : les plus belles signatures du vignoble ont rendez-vous sur iDealwine !

Les plus grands noms du vin se sont invités dans les dix catalogues de cette vente à prix fixe, ouverte ce matin et en ligne jusqu’au 6 janvier prochain.

Mas de Daumas Gassac : le « grand cru » languedocien

Plus d’un an après la disparition d’Aimé Guibert, les vins du Mas de Daumas Gassac n’ont pas perdu de leur superbe et continuent de valoriser le Languedoc vinicole. Il faut ...