Belles enchères | Selosse, Edmond Vatan, domaine des Miroirs et stars du Piémont

Quelles sont les tendances d’enchères de cette fin d’année ? Arrêtons-nous quelques instants sur le mois d’octobre et ses records : les vins de Selosse, ce domaine si confidentiel de Champagne, le fameux Clos La Néore, unique cuvée du domaine Edmond Vatan, les nectars piémontais des domaines Angelo Gaja, Giuseppe Rinaldi et Giuseppe Mascarello ainsi que les secrets les mieux gardés du domaine des Miroirs, dans le Jura.

Selosse, un écrin en Champagne

En octobre, certains commencent-ils à faire leurs achats de bulles pour les fêtes de fin d’année ? C’est en tous cas la célèbre maison Selosse, véritable écrin de la région avec ses huit hectares de vignes, qui voit ses cours monter. Le 13 octobre exactement, un grand passionné de Hong Kong appuyait sur sa souris d’ordinateur pour porter à 860€ le prix d’adjudication du lot de deux bouteilles de Carelles blanc de blancs. La cuvée parcellaire en provenance du terroir éponyme du Mesnil-sur-Oger présentait alors une hausse de 53% par rapport à sa cote. Quelques jours auparavant, le 6 octobre, c’était alors un américain qui remportait sa mise : 860€ également pour un lot de deux bouteilles de brut rosé, champagne d’assemblage à la robe saumonée, une hausse de 34% cette fois-ci. Il faut dire que les bouteilles de la maison se sont imposées parmi les plus belles références de la région, atteignant une perfection rare. Et par rare, entendez aussi que les flacons de chez Selosse le sont : le domaine produit moins de 60 000 bouteilles par an, ce qui explique ces jolies hausses.

Le Clos La Néore, cuvée confidentielle de Sancerre

Connaissez-vous le domaine Edmond Vatan à Sancerre ? C’est l’un des plus recherchés de toute l’appellation, avec son fameux Clos La Néore au sud des Monts Damnés, cinq hectares de vignes que le vigneron a conservé de son ancienne activité. La seule cuvée du domaine est produite à hauteur d’environ 4 000 flacons par an, un vin absolument confidentiel, apprécié pour ses arômes de fruits blancs, d’agrumes, d’ananas, ainsi que des notes caillouteuses, herbacées et anisées. Trois bouteilles du millésime 2016 ont été adjugées à 860€, une hausse de 37% par rapport à la cote, et les millésimes 2006 et 2007 ont affiché une hausse de 15%. Une référence qui tend à devenir une petite rareté maintenant que le domaine ne produit que des magnums.

Les secrets piémontais les mieux gardés

Comme au mois de septembre 2021, le mois d’octobre est marqué par de beaux chiffres pour les vins étrangers, à commencer encore une fois par le domaine Vega Sicilia, cette icone ibérique. Direction le Piémont, avec trois noms qui ressortent. Un magnum de langhe DOC Costa Russi 2004 d’Angelo Gaja, considéré comme l’un des plus grands vins d’Italie, a été adjugé pour 395€. Jolie hausse de 9% également, pour la cuvée de barolo DOCG Tre Tine du domaine Giuseppe Rinaldi (conjointement dans les millésimes 2014, 2015 et 2016), une exploitation qui bénéficie d’un savoir faire forgé par cinq générations de vignerons. Beau succès également sur les vins du domaine Giuseppe Mascarello, et notamment sur la cuvée Monprivato, les premières vignes de la famille acquises en 1904 et l’un des terroirs d’exception de Barolo. Aujourd’hui détenue en quasi-monopole par le domaine, cette parcelle en représente la quintessence, la bouteille de 2010 ayant été adjugée à 289€ le 13 octobre dernier

Trois succès sur les trois hectares du domaine des Miroirs

Le nom du domaine des Miroirs est déjà à lui seul plein de secrets… Il s’agit d’une jeune exploitation jurassienne située non loin du célèbre Ganevat qui, malgré sa taille confidentielle et sa discrétion, fait de véritables émules et attire les amateurs pointus du monde entier. Issus des trois hectares de pentes, les vins (classés en vins de France) ne cessent de battre des records, à l’image de la cuvée Le Berceau 2015 adjugée à 860€ (une hausse de 29% par rapport à sa cote), Mizuiro 2016 adjugée à 798€ (38% de hausse) et Sonorité du vent 2013 adjugée 702€ (24% de hausse).

Consultez les derniers résultats de ventes aux enchères de vin

En savoir plus sur la vente de votre cave via iDealwine

Demandez une estimation pour votre cave

Voir les ventes de vin sur iDealwine

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Vente de cognac « La Part des Anges » : de nouveaux records

Le 20 septembre 2012 s’est tenue la 7e édition de la vente aux enchères de cognacs « La Part des Anges ». Cette vente caritative a permis de récolter 136800€ ...

Record de prix pour un Château d’Yquem 1811

75000£, soit 85000€ : tel est le montant déboursé par un amateur français pour acquérir une bouteille de château d'Yquem 1811, un record.

Les amateurs s’arrachent les seconds vins dans les ventes aux enchères

Les puristes snobent les seconds vins ? Qu’importe, le marché asiatique commence à faire la pluie et le beau temps sur un nombre croissant de références bordelaises. Et, depuis quelques ...