Belles enchères : le top des vins à plus de 1000, voire 10 000€ adjugés le 28 octobre

DSC02535La vente qui s’est achevée en ligne le 28 octobre dernier comptait quelque 2000 lots qui ont été adjugés de moins de 10€ la bouteille à … plus de 10 000€ pour une romanée-conti 2002 ! Entre les deux extrêmes, les amateurs de plus de 30 pays se sont disputé des lots rares dans chacune des grandes régions de production, amenant certains d’entre eux à franchir – parfois pour la première fois – le seuil des 1000€. Zoom sur ces bouteilles phares de la cote.

Petrus, star incontestée de Bordeaux

A Bordeaux, c’est évidemment Petrus qui s’échange au plus haut, toutes années confondues. Le fameux Pomerol a inscrit lors de la vente du 28 octobre des prix en augmentation de 10% au minimum par rapport à la cote iDealwine, et ce quel que soit le millésime. Le 2000, particulièrement recherché, a été adjugé 3720€ (+11%). L’autre vin à plus de 1000€ est le château-mouton-rothschild 2000, dont le cours s’inscrit désormais systématiquement au-delà de ce seuil (1260€, +12%). Le caractère  mythique du millésime 2000 justifie d’ailleurs la bonne tenue des cours, château-latour s’établissant à 780€ (+8%).

Parmi les autres grands crus bordelais aux enchères lors de cette vente, on remarque la bonne tenue des vins de Château Lafite : le 1996 atteint 776€ (+10%), le 1995 s’établit à 540€ (+10%) les Carruades 2006 se réajustent à la hausse (144€, +14%).

Quelques belles enchères sont également à noter sur des années plus matures : cheval-blanc 1985 s’échange 390€ (+23%), château-léoville-las-cases 1982 à 320€ (+5%) et de vieux flacons d’Yquem suscitent également l’intérêt des collectionneurs : 840€ pour un 1962 (+71%) et 672€ pour un 1975 (+58%). Le millésime 1999, aujourd’hui parvenu à maturité, enregistre des résultats qui méritent l’attention : le château-margaux inscrit une hausse de 25%, à 360€ et cheval-blanc s’établit à 330€ (+15%).

Dans les années plus récentes, une caisse qui contenait une bouteille de sept des plus grands vins produits dans le millésime 2012 (Petrus, mouton, Lafite, Margaux, Cheval Blanc, La Mission, Haut-Brion) s’est vendue pour la somme de 4320€, soit une surcote de 11% sur les prix à la bouteille.

Romanée Conti et Leroy au sommet

DSC02533En Bourgogne, les vins de la Romanée Conti étaient présentés aux enchères dans de beaux millésimes. Le 2002 a particulièrement brillé, et c’est sans surprise une bouteille de romanée-conti qui a marqué le plus beau résultat de la vente, dépassant le seuil des 10 000€ (10560€ exactement, +7%). Le grand cru la-tâche atteignait quant à lui 1920€ (+5%) le richebourg 1260€ (+21%) et l’échézeaux 1020€ (+81% !) ; la romanée-saint-vivant se situait juste en dessous du seuil  des 1000€, à 960€ (+1%) et les grands-échézeaux à 900€ (+16%). Dans le millésime 2005 un lot de 6 bouteilles également venues du domaine de la Romanée Conti (2 la-tâche, 2 richebourg et 2 échézeaux) franchissait également la barre des 10000€ à 10440€. Outre les raretés issues du domaine Leroy (un chambertin 1961, adjugé 1680€, par exemple), quelques domaines moins régulièrement sous le feu des projecteurs ont vu également leurs cours s’apprécier : c’est notamment le cas de Groffier, Mongeard-Mugneret, dont les vins issus de parcelles prestigieuses méritent d’être suivis attentivement. Les prix ont également grimpé sur les grands chardonnays de Bourgogne, à l’instar du puligny-montrachet Les Pucelles 2006 du domaine Leflaive, vendu 228€ (+46%).

Le millésime 1990 dans le Rhône

Dans la vallée du Rhône, au sommet des enchères, on trouvait deux vins emblématiques qui avait en commun leur millésime, le 1990 : au sud le châteauneuf Château Rayas, adjugé 1140€ (+9%) ; et au nord, un côte-rôtie de collection, issu du domaine Gentaz-Dervieux. La « cuvée de réserve » a elle aussi franchi la barre des 1000€, à 1080€ (+54%).

Cristal Roederer en jéroboam

En Champagne c’est un jéroboam de la cuvée Cristal (Roederer) 2005 qui a défié tous les pronostics, s’envolant à 1620€, soit une explosion de cours de plus de 150% par rapport à cote iDealwine rapportée à la bouteille. Si la vallée de la Loire ne voit pas encore le cours de ses vins dépasser le seuil des 1000€, les vins du Clos Rougeard continuent à faire vibrer les amateurs : le saumur-champigny Le Bourg 2010 reste stable à 360€ mais la même cuvée en 1995 bondit de 134% à 276€ !

Dans les autres régions, les vins de la Grange des Pères se stabilisent, mais ceux de la maison Overnoy dans le Jura, qui avaient déjà défrayé la chronique lors de la dernière vente, continuent sur leur lancée : 146e pour un arbois Pupillin 1999 (+143%) et 120€ pour un vieux savagnin ouillé 1998 (+71%)

 

Consultez les principaux résultats et les belles enchères de la vente du 14 octobre 2015

Vendre son vin avec iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Demandez une estimation de vos vins (gratuite)

Pour gérer votre cave, démarrez son estimation. Cette fonction nécessite de devenir membre du site (gratuit)

Consultez les ventes de vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Trimbach, Trévallon, Emmanuel Rouget, Château Margaux et Petrus recherchés aux enchères le14 octobre dernier

Grands bordeaux à maturité, Montrachet, Noël Verset et Overnoy au sommet des enchères du 30 septembre

Belles enchères : Bordeaux 2000, Coche-Dury, vins du Rhône Nord et grands champagnes plébiscités

Veuve Clicquot, Selosse, Taittinger, Jacquesson : les grandes maisons de Champagne au top des enchères

Château Latour, Dujac, Châteauneuf du Pape et Vouvray au top des enchères on-line d’août 2015

Enchères de vins on-line : un premier semestre 2015 en croissance de 12% chez iDealwine

International Wine Auction, filiale d’iDealwine, classé officiellement n°1 des ventes aux enchères de vin en France

Belles enchères : magnums, jéroboams ou impériale, prime aux grands formats

Belles enchères sur les les 100/100 Parker à Bordeaux, les grands noms de Bourgogne, du Rhône et d’ailleurs

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Offre iDéale : douces saveurs de Noël

Quelques grammes de douceur seront les bienvenus pour passer les fêtes. iDealwine a déniché de grands liquoreux, en remontant le ...

La société MMD distribuera Petrus aux Etats-Unis

Filiale de la maison champenoise Louis Roederer, la société Maisons Marques & Domaines (MMD) ajoute à son portefeuille de distribution quatre châteaux bordelais : Petrus, Certan de May, de Sales ...

Pomerol

« Les bannis de Pomerol » : plusieurs domaines expulsés de l’appellation ?

Depuis 2009, la guerre des décrets et des jugements dans l’appellation Pomerol fait rage. Dans un premier temps les domaines ...