Belles enchères : Mouton Rothschild, Leroy, Rayas, Joguet en route pour une fin d’année brillante

Chateau-Mouton-Rothschild-2000La fin d’année se profile, et avec elle son cortège de grandes ventes. Les catalogues s’enrichissent de flacons rares, proposés lors des ventes classiques ou dans le cadre de la dispersion de collections particulières (ventes consacrées en exclusivité à la cave d’un amateur). Face à une offre qui ne cesse de croître, les amateurs semblent insatiables. Où que l’on tourne le regard, les belles enchères ont été légion durant le mois d’octobre.

A Bordeaux, Château Mouton Rothschild s’affirme dans le millésime 2000 comme l’une des valeurs phare de la cote : son cours s’établit à 1763€ en bouteille et 3506€ en magnum (+7%). Dans le même temps Petrus se stabilise, hormis dans le millésime 1982, mythique et désormais collector. Les seconds vins enregistrent de jolies progressions (Carruades de Lafite 2008 : 237€, +64%, Pavillon Rouge de Château Margaux 1990 : 137€, +20%).

En Bourgogne, les vins du domaine de la Romanée-Conti n’en finissent pas de s’envoler, tout particulièrement le grand cru La Tâche (8147€ pour un magnum 2007, +76%) mais aussi sur le rare Montrachet (13619€ pour le millésime 2008 en magnum, +49%)

Autre star de la Côte de Nuits, le domaine Leroy voit le cours de son musigny s’établir à 11 674€ (+17%). On note le succès des grands formats, rares dans cette région : un jeroboam de clos-de-tart 20008 s’est vendu 1520€ (+31%).

Dans le Rhône, les locomotives continuent à voir leurs cours progresser, Château Rayas au tout premier chef (1990 : 1763€, +61%, 1989 : 1216€, +28%). Là encore le succès des grands formats ne se dément pas : un magnum de la cuvée Les Célestins du domaine Henri Bonneau à Châteauneuf du Pape atteint 1313€ dans le millésime 2010 (+48%), et dans la même appellation un jéroboam 2007 du Clos des Papes est adjugé 523€ (+11%).

Dans la Loire, on note le succès de la cuvée Franc de pied du domaine Charles Joguet ; ce chinon Les Varennes du Grand Clos a atteint 316€ (+141%) dans le millésime 1990. Au chapitre des vins naturels, la cuvée Les Nourrissons du domaine Bernaudeau n’en finit pas de grimper : le 2015 a été adjugé 182€ (+49%) tandis que le 2012 atteignait 170€ (+135%). Et tant qu’on parle de vins naturels, rappelons que le vin jaune du domaine Overnoy continue à voler de records en records : un amateur de Hong-Kong a déboursé 1763€ (+7%) pour acquérir un flacon de 1990.

En Champagne la cuvée Vieilles Vignes Françaises de la maison Bollinger franchit le seuil des 1000€ dans le millésime 1985 (1094€). Jamais en reste, la cuvée R.D. a été adjugée 535€ dans le millésime 1976 (+35%). Beaux résultats aussi pour la maison Selosse dans sa version Extra-Brut (2002 : 523€, Avize Les Chantereines : 438€, +18%, Chemin de Chalons : 413€). Parmi les cuvées un peu rares présentées aux enchères, signalons la Réserve Charlie 1979 de la maison Charles Heidsieck (486€, +72%), ou encore la fameuse Winston Churchill 1985 de Pol Roger (389€, +28%).

A l’étranger, notons la belle enchère sur un grand Riesling sec produit par la famille Keller, en Allemagne. Dans le millésime 2009 la cuvée G-Max a été remportée par un amateur néerlandais pour la somme de 2128€. L’Espagne a aussi les honneurs des enchérisseurs : elle voit les cours des grands noms de la Ribera del Duero  s’envoler : Pingus 2006 : 754€ (+39%), 2001 608€ (+41%), Vega Sicilia Unico 1970 : 669€ (+37%.

Les spiritueux, pour finir enregistrent eux aussi forte demande qui ne cesse de s’étendre. Un whisky japonais Karuizawa 30 ans 1985-2015 (Sherry Butt 1985), acquis par un amateur coréen, a atteint 3891€.

Une chose est certaine : les amateurs ne semblent pas prêts de s’arrêter en si bon chemin, d’autant que les ventes d’iDealwine attirent désormais des enchérisseurs du monde entier (près de 60 pays acheteurs). Les ventes aux enchères de la fin d’année devraient venir confirmer l’engouement que l’on constate sur les grands vins rares, les vins naturels, les grands flacons étrangers et les spiritueux. A suivre !

Si vous souhaitez évaluer vos vins, vous pouvez demander une estimation en vue de vendre votre cave (gratuite) ou bien rechercher leur Cote iDealwine.

En savoir plus sur la vente de vin via iDealwine

A lire également dans le blog d’iDealwine :

BORDEAUX : TOP 20 des vins les plus chers aux enchères (1er semestre 2018)

Placement vin : les 5 conseils d’iDealwine pour investir

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Les Terres Dorées : la finesse et la gourmandise des beaujolais en rouge comme en blanc

Est-il encore besoin de le présenter ? Le domaine des Terres Dorées de Jean-Paul Brun fait partie de l'élite des vins du Beaujolais. Il produit des vins de terroir, dans ...

Où en est la loi Evin ?

Au début du mois (6 août), le Conseil Constitutionnel a rejeté l’amendement à la loi Macron sur la clarification de la loi Evin (pour des raisons techniques de droit). L’association ...

Un plat, une histoire, un vin (5) : le couscous et le côtes-du-rhône Château de Fonsalette 2004

Contrairement à une idée répandue, le couscous, aujourd’hui un des plats préférés des Français, n’est pas arrivé chez nous dans les valises des rapatriés d’Algérie au début des années soixante. ...