Belles enchères on-line sur les Bordeaux 1959 et les vins de Rousseau, Coche-Dury, Méo-Camuzet et Beaucastel

Les amateurs ne comptent pas quand il s’agit de vieux millésimes de Bordeaux, ainsi qu’on a pu le constater lors des enchères portées sur la vente on-line du 12 novembre. En Bourgogne, la hausse se poursuit sur les vins de la côte de Nuits et sur les blancs du domaine Coche-Dury. De beaux succès sont également enregistrés à Châteauneuf, dans la Loire et sur les vins étrangers.

A Bordeaux une fois encore, les enchères les plus remarquables enregistrées lors de la vente on-line qui se déroulait sur iDealwine jusqu’au 12 novembre dernier concernaient les vieux millésimes. 1959 a particulièrement marqué les esprits : 1500€ (+7%) pour La Mission Haut Brion, 330€ (+17%) pour Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande et194€ (+16%) pour Château Léoville Las Cases. Petrus continue à s’apprécier dans les (beaux) millésimes des années 1980 et 1990, à l’instar du 1995, adjugé 1440€ (+15%). Vieux millésimes toujours, mais à Sauternes, un flacon de château d’Yquem 1947 a atteint 1920€.

Les Bourgognes continuent d’attirer une clientèle cosmopolite non seulement en Europe (Belgique, Royaume Uni), en Russie mais aussi et surtout en Asie (Chine, Hong Kong, Singapour). On note le rattrapage de prix qui s’opère sur les vins du domaine Armand Rousseau dans les millésimes des années 1990, parfois sous-cotés par rapport aux années plus récentes qui continuent elles aussi de progresser. Le Chambertin 1997 bondit de 57% à 452€ tandis que le Chambertin Clos de Bèze 2006, vendu 480€, enregistre une hausse de 20%. Si le cours des vins du domaine de la Romanée Conti se stabilise au plus haut niveau, des domaines tels que Méo-Camuzet, Emmanuel Rouget ou Anne Gros enflamment les enchères. Les propriétés moins médiatisées, qui exploitent des parcelles dans des appellations prestigieuses voient eux aussi leurs prix s’envoler, à l’instar du Chambertin Clos de Bèze 2006 du domaine Perrot Minot, vendu 192 (+111%).

Un rare Meursault-Charmes

Parmi les blancs, un meursault 1er cru Charmes 1983 signé Coche-Dury a atteint 528€ aux enchères. Le prix de la rareté pour ce vin issu d’une parcelle exploitée par Jean-François Coche jusqu’à l’expiration du contrat de fermage, intervenue en 1984.

coche

Dans la vallée du Rhône Châteauneuf du Pape continue à mener la danse, avec un Château Rayas toujours star des enchères (+21% pour le 2005 à 426€), mais aussi certaines cuvées de prestige telles que Hommage à Jacques Perrin du château de Beaucastel, dont le millésime 1999 s’est vendu 576€ en magnum (+55%). Au nord, en Côte Rôtie, le 2010 de La Landonne de Guigal s’inscrit en hausse de 15% à 372€. Beau résultat également pour la cuvée Côte Brune du domaine Jamet dans le même millésime, vendue 204€ (+11%).

Dans la vallée de la Loire on retrouve invariablement, au sommet, les vins du Clos Rougeard : la cuvée le Bourg 1995 a été adjugée 228€, soit une hausse de près de 100% sur la cote iDealwine ! En blanc, le saumur Brézé dépasse systématiquement le seuil des 100€ : le 1996 s’est vendu 112€, et un rare 1995 SGN a quant à lui atteint124€. En Champagne de beaux résultats ont été enregistrés sur les cuvées de la maison Selosse : « Le bout du Clos » et « Les Carelles » Extra Brut ont toutes deux été adjugées 258€. Parmi les vins étrangers soulignons la belle enchère enregistrée à 1230€ sur une bouteille de Screaming Eagle 2011, un vin emblématique de la Napa valley.

Consultez les principaux résultats de la vente aux enchères on-line qui s’est déroulée sur iDealwine jusqu’au 29 octobre dernier.

Recherchez la cote d’un vin

Vendre son vin avec iDealwine

Demandez une estimation pour vos vins

En savoir plus l’investissement vin

Consultez les ventes de vin

Pas encore inscrit ? Devenez membre d’iDealwine pour débuter la gestion de votre cave

A lire également dans le Blog iDealwine :

Succès aux enchères des bourgognes blancs, de Château Rayas et des grandes cuvées de Champagne

1988, et les grands millésimes des années 1980 et 1990 activement recherchés aux enchères

Le cours des vins de Bourgogne surpasse les performances du CAC 40

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Trophée du vin 2013 : Hubert de Boüard à Angélus et Gérard Perse à Pavie consacrés hommes de l’année

Trophée du vin 2013 : Hubert de Boüard à Angélus et Gérard Perse à Pavie consacrés hommes de l’année

Mercredi 10 janvier se tenait à Paris la remise des Trophées du vin 2013. Cette manifestation organisée par la Revue du vin de France récompensait cette année onze professionnels du ...

Seconds vins : la hausse est-elle finie ?

Les seconds vins des grands crus classés figuraient parmi les valeurs qui avaient enregistré les plus belles performances en 2010. Activement recherchés sur les marchés internationaux en raison de la ...

Achat direct : près de 3000 grands vins de Loire et une sélection en bio / biodynamie

Chinon, Saumur-Champigny, Cheverny, Touraine, Bourgueil, Sancerre, Anjou, Vouvray, Montlouis, Coteaux du Layon, Savennières, Pouilly Fumé, Saumur, Muscadet … A vous les plus beaux vins rouges, blancs, liquoreux et effervescents produits ...