Belles enchères : franc succès pour les grandes signatures du Rhône

hermitage paul jaboulet aîné enchères

La dernière vente aux enchères iDealwine, au-delà même de la bouteille d’hermitage La Chapelle 1961, a consacré les fleurons de la région rhodanienne. En Alsace, les rieslings du domaine Trimbach se sont démarqués. 

Comme à leur habitude, nos amateurs étaient à la recherche de belles bouteilles qui leur tenaient à cœur. Et dans la vente qui s’est clôturée le 25 mai dernier, chaque région regorgeait de bonnes affaires.

A Bordeaux, plusieurs caisses de grands crus classés dans le millésime 2008 (Latour, Petrus, Haut Brion, Cheval Blanc, Margaux, Mouton Rothschild) ont été adjugées 4 400€ la caisse, soit 21% au-dessus de leur cote. En dehors de ces caisses et d’un lot de 12 château-margaux 1988 (4 032€, +26%), les enchères sont restées relativement raisonnables sur les bordeaux. Seuls les 2000 s’en tirent avec de jolies progressions, à l’image d’un lot de 12 fleur-petrus 2000 (+11%) ou d’une bouteille de lafite-rothschild 2000 (+11%).

Le champion de la Bourgogne dans cette vente est sans conteste le domaine Coche-Dury. Les amateurs se sont bravement affrontés sur les meilleures cuvées de cette pointure. En blanc, une bouteille de meursault 1er cru Les Perrières 2010 a été adjugée pour 1 440€ (+72%), tandis qu’un meursault 1er cru Genevrières 2010 partait pour 780€ (soit +93% de progression !) dans les mains d’un amateur britannique. En rouge, c’est le domaine Armand Rousseau qui a marqué les esprits : un amateur hongkongais a mis la main sur un chambertin grand cru Clos de Bèze 1998 pour 600€ (+57%).

Mais c’est le Rhône qui s’impose comme le grand gagnant de ces enchères : une bouteille d’hermitage La Chapelle 1961 de chez Jaboulet a devancé toutes les autres, et de loin. Ce flacon rarissime, sur un millésime exceptionnel, a été adjugé 13 320€ pour une mise à prix à 12 000€, et une progression de …67% par rapport à sa cote iDealwine. L’amateur autrichien qui s’en est emparé a bel et bien participé à une adjudication extraordinaire. Il faut dire, que la bouteille, récemment reconditionnée, était accompagnée d’un certificat émis par le domaine. Derrière cette véritable star, le vignoble s’est distingué par de nombreuses autres références. Une bouteille de côte-rôtie Côte Brune 1990 de Marius Gentaz-Dervieux a été vendue à 900€ (+41%) à un professionnel américain. Le château Rayas jouit encore et toujours d’un beau prestige, en témoigne ce lot de 2 châteauneuf-du-pape 2008 adjugé 720€ (+36%). Enfin, même en l’absence de sa fameuse cuvée Cathelin, Jean-Louis Chave continue de susciter les passions : un lot de 2 hermitages 2007 a fait le bonheur d’un amateur français pour 432€ (+64%).

D’autres amateurs se sont concentrés sur le reste des régions viticoles françaises… et ils ont bien eu raison. En Alsace, les rieslings du domaine Trimbach ont suscité un intérêt particulier des amateurs de Hong-Kong. Un lot de 2 clos-sainte-hune 2005 a été adjugé 528€ (+31%), tandis qu’un clos-sainte-hune vendanges tardives 1989, se vendait à 504€ (+13%) après une mise à prix à 300€. Autant dire que le domaine Trimbach a de beaux jours devant lui, et pas seulement en France. Dans le Languedoc, le domaine de la Grange des Pères a continué à marquer des points, et pas uniquement sur des « classiques » bouteilles de rouge : un amateur français a acquis un magnum de blanc 2012 pour 432€ (+6%) et un autre de 2011 à 384€ (+7%). Enfin, la région du Jura a également été prisée, à travers le nom de Pierre Overnoy : ses arbois-pupillin étaient convoités par un amateur espagnol, qui a par exemple acquis un savagnin ouillé 1997 (50cl) pour 180€ (+50%).

N’oublions pas la Loire, et son fameux Clos Naudin (de Philippe Foreau) qui a été son meilleur ambassadeur dans cette vente. Un amateur français a jeté son dévolu sur le vouvray Goutte d’Or 2011 du domaine, pour la somme de 780€ (+27%). De manière générale, on note que les acquéreurs des grands vins de Loire restent majoritairement Français… bravo à eux 🙂 . François Cotat poursuit lui aussi sa progression avec ses sancerres Les Monts Damnés 1999 (un lot de 6 bouteilles adjugé 276€, +35%) et La Grande Côte 1994 (la même quantité adjugée 228€, +12%). Mention spéciale enfin, au domaine des Roches Neuves et à sa cuvée « La Marginale » en rouge, qui semble de mieux en mieux se valoriser dans le temps : un lot de 3 bouteilles du millésime 1996 est parti à 120€ (+8%) au profit d’un professionnel américain.

Accédez aux belles enchères de la vente du 25 mai 2016 : voir le rapport

Vendre son vin avec iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Demandez une estimation de vos vins (gratuite)

Pour gérer votre cave, démarrez son estimation. Cette fonction nécessite de devenir membre du site (gratuit)

Consultez les ventes de vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Belles enchères : une intégrale des cuvées du domaine Dagueneau fait la Une

Belles enchères sur le millésime « anniversaire » 1966, les champagnes prestigieux et de vieux yquems Belles enchères : les amateurs se tournent vers la Champagne et les vins du Sud

Beaux résultats d’enchères sur les bordeaux 2005, les grands crus de Bourgogne et quelques raretés

Enchères au sommet pour l’ermitage Cathelin de Jean-Louis Chave

International Wine Auction, filiale d’iDealwine, première maison française de vente de vins aux enchères en 2015

Les indices iDealwine en hausse de 12,17% en 2015

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Champagnes Jacques Lassaigne, un rêve d’initiés

Emmanuel Lassaigne est l’un vigneron-artisans les plus talentueux de Champagne, qui parvient à livrer une sublime expression de son terroir de Montgueux.

Robert Parker, « le nez à un million de dollars », prend sa retraite

Nouveau coup de tonnerre dans le mondovino ! L’éminent Robert Parker a déclaré la semaine dernière qu’il prenait sa retraite.

Henri Jayer, Mouton Rothschild, Côte-Rôtie et Sancerre au top des dernières enchères

La vente qui s’est achevée en ligne le 24 mai dernier offrait une fois de plus une variété de d’appellations, de domaines et de millésime que seul iDealwine peut proposer ...