Belles enchères sur les bordeaux 2005 et les cuvées rares du Rhône, de Loire, de Champagne et d’Alsace

Auction Report 29062016Les enchères qui se sont achevées le 29 juin ont révélé quelques progressions mesurées à Bordeaux et en Bourgogne et des croissances beaucoup plus franches sur quelques cuvées rares du Rhône, de Loire et d’Alsace.

Les acheteurs étrangers et notamment asiatiques ont été particulièrement actifs lors de cette dernière vente aux enchères.

A Bordeaux, on constate une très légère hausse sur plusieurs grands crus classés. Une caisse Prestige 2005 (Petrus, Mouton Rothschild, Lafite Rothschild, Latour, Cheval Blanc et Margaux) s’est particulièrement bien valorisée, adjugée à 6300€, soit une hausse de 11% par rapport à la cote iDealwine cumulée des différents vins composant cette caisse. Le millésime 2005 dans l’ensemble poursuit sa progression : le Château le Cheval Blanc 2005 affiche une augmentation de 10% (576€), tout comme le Smith Haut Lafitte 2005 (108€), et le Château Pape Clément 2005 s’apprécie de 8% (156€). Petrus apparaît relativement stable, surtout sur les millésimes à maturité, un peu moins dans les millésimes récents qui continuent de grimper, comme le 2013 qui signe dans cette vente une hausse de 11% (1500€).

Les vins de Bourgogne ont déchainé un peu plus de passions et les progressions sont plus nettes qu’à Bordeaux. Le Domaine de la Romanée Conti demeure une valeur phare des enchères : une bouteille romanée-conti 2007 a été adjugée 8760€ (+6%) et un flacon de la-tâche 2009 s’est quant à lui envolé à 2640€ (+12%). Les chambertins du domaine Armand Rousseau sont eux aussi omniprésents sur le podium des plus belles enchères et enregistrent de sérieuses performances. Certes, le chambertin Clos de Bèze 1990 se stabilise à 1620€ (au plus haut !), mais dans le même temps de nombreuses autres cuvées enregistrent des croissances à deux chiffres : +17% pour le chambertin 1999 et le 2011, +24% pour le chambertin Clos de Bèze 2007 et même 27% pour le 2006. Les vins du domaine Leroy semblent toujours aussi recherchés, notamment auprès de la clientèle asiatique, et les cours sont en légère hausse (+4% pour un romanée-saint-vivant 1964 et 6% pour un marc de Bourgogne). En blancs, les domaines Raveneau et Coche-Dury concentrent les apppétits des amateurs, et affichent des hausse de cours supérieures à 25%, à l’instar du Chablis Montée de Tonnerre 2005 (Raveneau) et le meursault 2009 du domaine Coche Dury, tous deux en hausse de 28%. Les domaines Ducs Lafarge et Dugat-Py ont également été plébiscités, enregistrant des prix bien supérieurs à leur cote. Enfin, on observe une tendance notable chez la clientèle asiatique : le nouvel attrait pour les domaines moins célèbres et plus pointus que d’accoutumé, comme le domaine Moine Hudelot, dont un chambolle-musigny Les Amoureuses 1999 a été acquis pour 228€ par un amateur de Singapour.

Comme souvent dans les enchères de vins du Rhône, une bouteille sort du lot. Après la cuvée Cathelin 2000 de Jean-Louis Chave et l’hermitage La Chapelle 1961 de chez Jaboulet, il s’agit ce mois-ci de la rarissime Réserve des Célestins 1989 d’Henri Bonneau (Châteauneuf-du-Pape), adjugée 792€ (+22%) pour le compte d’un amateur hollandais. Les vins du domaine du Pegaü ont séduit un amateur belge qui s’est offert un magnum de la cuvée Da Capo 2010 pour 720€ (+26%) et un de 2007 pour 588€ (+7%) ainsi qu’une cuvée Laurent 1998 pour 120€ (+33%). Dans la même appellation, le château Rayas, toujours aussi recherché, affiche une croissance insolente autant que régulière en termes de prix, jusqu’à 23% pour le 2000 et 22% pour le 1998.

Au nord, si les vins de Stéphane Ogier ont fait l’objet de belles enchères, on a pu observer que les. prix des vins de Jean-Louis Chave, Auguste Clape et Jamet se stabilisent (enfin !).

Du côté de la Loire, le Clos Rougeard est toujours en pole position, mais ses prix commencent à plafonner sur les millésimes matures, mis à part Les Poyeux qui conservent une marge d’appréciation, notamment le 2006 à 192€ (+23%). A Pouilly-Fumé, les derniers millésimes du domaine Dagueneau sont très recherchés, à l’instar de la cuvée Pur Sang 2012, adjugée 78€, en hausse de 15%. A Sancerre, ce sont les vins de François Cotat qui enregistrent les plus belles progressions : +59% pour Les Culs de Beaujeu +42% pour Les Monts Damnés 2010 et +33% pour Les Monts Damnés 2012.

En Champagne, Selosse suscite toujours autant d’intérêt et les prix continuent de grimper, toutes cuvées confondues. Recherchée aussi pour sa rareté, la cuvée Belle Epoque Réserve spéciale 1978 de Perrier Jouët voit son prix s’apprécier de… 81% (192€). Les stars du Sud, Trévallon et La Grange des Pères poursuivent sereinement leur parcours haussier. Certains amateurs pointus ont accordé d’importantes primes à des domaines rares tels que Overnoy, en hausse de 138% pour le 2005. Enfin, certains crus alsaciens de Zind-Humbrecht, Marcel Deiss (gewurztraminer Sélection de Grains Nobles Altenberg de Bergheim 1994) et du Clos Saint Landelin tirent leur épingle du jeu, et voient leurs cours s’apprécier.

Accédez aux belles enchères de la vente du 29 juin 2016 : voir le rapport

Vendre son vin avec iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Demandez une estimation de vos vins (gratuite)

Consultez les ventes de vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Belles enchères sur les millésimes matures des grands domaines bourguignons

Belles enchères : franc succès pour les grandes signatures du Rhône

Belles enchères : une intégrale des cuvées du domaine Dagueneau fait la Une

Belles enchères sur le millésime « anniversaire » 1966, les champagnes prestigieux et de vieux yquems

Belles enchères : les amateurs se tournent vers la Champagne et les vins du Sud

Ventes aux enchères de vin 2015 : iDealwine confirme sa première place

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Côte de Nuits : belles enchères sur les grands crus du domaine Dujac

Un peu plus de 6000 flacons étaient proposés aux enchères lors de la dernière vente, qui s’est déroulée en ligne sur iDealwine jusqu’au 15 mars dernier. Un tiers d’entre eux ...

Marché aux vins d'Ampuis

Côte Rôtie : millésimes, styles et terroirs au Marché d’Ampuis

Une journée au très traditionnel Marché aux vins d’Ampuis permet de se faire une idée précise de l’appellation Côte Rôtie, de la hiérarchie des derniers millésimes, du style des différents ...

Accords-mets-vins-barbecue-une

Barbecue : à vous les meilleurs accords vins-brochettes

Aujourd’hui, nous vous prouvons à travers quelques suggestions gourmandes que tous les types de vins se marient à ces repas conviviaux !