Belle performance des grands crus du Médoc dans les ventes aux enchères

zzzIgnorant les sirènes du « Bordeaux bashing » ambiant, les amateurs ont réservé un accueil fervent aux grands crus bordelais qui figuraient au catalogue des dernières enchères on-line. Il faut dire qu’on y trouvait en nombre des vins pleinement matures, des bouteilles à ouvrir sans attendre.

Les clients – en grande partie français – ont plébiscité les grands crus du Médoc proposés dans des millésimes à maturité lors des dernières enchères on-line qui se déroulaient sur iDealwine jusqu’au 10 juin dernier. Le Château Lafite Rothschild, par exemple, a été adjugé 504€ la bouteille dans le millésime 1999 (+11%). Star des ventes, le Château Mouton Rothschild 2000 atteignait quant à lui 1260€ (+18%) tandis que le 1982 franchissait le seuil des 1000€ (1020€ exactement), soit une hausse de 13% sur sa cote habituelle. 2001, millésime délicieux et souvent modéré en termes de prix, est lui aussi très recherché. Le château Haut-Brion, traditionnellement le 1er cru classé le plus attractif de la cote, se vendait 280€ (+11%), le Château Léoville Las Cases partait à 120€ tandis que le Château Brane-Cantenac, qui a le vent en poupe depuis quelques années, voit son prix grimper de 15% à 55€ la bouteille.  Parmi les grands crus pleinement matures, la demande reste soutenue pour les vins de Château Margaux : 570€ pour le millésime 1982 et 300€ pour le 1985. Cette vente proposait également une jolie verticale des vins du Château Pontet-Canet. Malgré la demande qui ne cesse de s’élargir pour ce cru classé de Pauillac, certaines années demeurent particulièrement attractives (64€ pour le millésime 1989 par exemple, +9%), d’autres franchissent désormais le seuil des 100€ : le 2000 se vend 105€ (+14%) et le 2005 118€ (+4%). A noter également, parmi les prix plus doux, la jolie performance du Château La Lagune 1996 à 58€ (+18%). Les vins de la rive droite étaient moins nombreux dans cette vente, mais au premier plan on retrouvait bien sûr Petrus, dont une bouteille millésimée 1982 s’est vendue 3360€. Le 2005 atteignait quant à lui 2400€ (+9%).  Signalons aussi la présence, rare, du Château Pavie 1995, adjugé 106€ (+18%) ou du Château Valandraud 2000, qu’un amateur de Singapour a remporté pour 128€ (+12%).

En Bourgogne, ce sont deux bouteilles signées Henri Jayer qui ont enflammé les enchères : un Echézeaux 1986 s’est envolé à 2220€ (+43%) tandis qu’un amateur japonais enchérissait jusqu’à 1440€ pour un Vosne-Romanée 1994. Dans la vallée du Rhône, un rare Château Rayas 1978 voyait sa cote s’apprécier de 27%, à 1140€. En Côte Rôtie, un amateur autrichien remportait La Turque 1995 de Guigal à 336€ (+24%). Mais c’est surtout le fameux domaine Gentaz-Dervieux (aujourd’hui disparu, ses parcelles ayant été récupérées par le domaine Rostaing) qui, une fois de plus, remportait la palme, un acheteur de Hong Kong ayant jeté son dévolu sur la cuvée Côte Brune 1988, adjugée 900€. Dans la vallée de la Loire, dans le sillage de la hausse de cours sur la cuvée « Le Bourg » du Clos Rougeard (330€ pour le 2005, +33%), c’est maintenant sur Les Poyeux que les amateurs se battent : 210€ pour le 2005 (+28%) et 156€ pour le 2009 (+30%). Le blanc du domaine n’est pas en reste, le saumur Brézé 2005 se hissant à 156€ (+15%) au profit d’un acheteur brésilien. Parmi les vins étrangers la Ribera del Duero a le vent en poupe : il faut désormais débourser 540€ (+15%) pour mettre la main sur la fameuse cuvée Pingus 2006. Notons aussi la belle performance de l’américain Screaming Eagle 2012, adjugé 1860€.

 

Accédez aux rapports mensuels d’iDealwine sur les ventes aux enchères de vins.

En savoir plus sur l’investissement dans le vin

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

Les belles enchères de la vente du 27 mai 2015 : Petrus, Rousseau, Jamet, Salon, Huet…

Les vins du domaine Leflaive dominent les enchères on-line du 12 mai 2015

Enchères on-line : les Bordeaux 1990, Rousseau, Rayas et vieux armagnacs sur le podium

Dopés par l’attractivité de l’euro, Les indices iDealwine progressent de 2,23% en avril

Succès aux enchères des vins du domaine Roulot à Meursault

Clos Rougeard : sa cote a explosé en quelques années

Belles enchères sur les Bourgognes du domaine Clair-Daü, les hermitages de Chave et les vins du Clos Rougeard

Les bourgognes blancs des domaines d’Auvenay et Coche-Dury au top des enchères le 11 mars

Belles enchères sur le Clos de Tart, les vins de Côte-Rôtie et grandes cuvées de Champagne

Belle enchère : envolée des prix en Côte-Rôtie sur les vins du domaine Jamet

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

iDealwine.com pour les nuls : petit guide de navigation dans les ventes – Episode 2, les ventes en salle

Les ventes aux enchères en salle sont des ventes organisées par les principales maisons d’enchères de France et d’Europe. Compte tenu de l’intérêt qu’elles présentent pour l’amateur de vin, iDealwine ...

Jacques Thienpont du Château Le Pin acquiert des vignes à Saint-Emilion

Le propriétaire du Château Le Pin à Pomerol, Jacques Thienpont, a récemment fait l’acquisition de 6 hectares de vignes sur l’appellation Saint-Emilion.

Réchauffement climatique : le vignoble français est-il menacé de disparition ?

Même si sa réalité reste controversée, le réchauffement climatique agite régulièrement les esprits. Avec pour nous, les amateurs de vin, quelques menaces à la clé pour nos grands crus favoris. ...