Baromètre 2020 | Provence et Corse, des repères à grands vins de garde

Chers amateurs, comme vous le savez, nous avons récemment publié le baromètre des plus belles enchères réalisées sur iDealwine en 2019. Grande nouveauté cette année, il est intégralement disponible sur notre site, pour y accéder vous avez simplement besoin d’être inscrit. En espérant que vous prendrez autant de plaisir à le lire que nous en avons eu à le faire, voici un avant-goût avec les analyses de la Provence et de la Corse.

La Provence portée par le domaine de Trévallon et d’autres propriétés prestigieuses

Nous constatons avec une grande joie que vous vous intéressez chaque année d’avantage à la Provence. Nous en voulons pour preuve l’augmentation des adjudications qui, en 2019, dessine un palmarès des flacons les plus chers oscillant entre 418€ et 68€ (vs 355€ et 52€ en 2018). Les domaines qui le composent, pour la plupart semblables à l’an dernier, nous confirment votre appétence pour certaines propriétés emblématiques de la région.

Nous retrouvons ainsi au sommet du podium, les domaines Trévallon et Tempier. Trévallon ne quitte pas sa médaille d’or qu’il doit sans aucun doute à son originalité. Son propriétaire a en effet choisi de replanter le cabernet-sauvignon et la syrah sur son terroir calcaire selon l’usage avant que le phylloxera ne sévisse à la fin du XIXe. En les cultivant selon des principes biologiques – sans réclamer de certification pour autant – et en les vinifiant de façon naturelle, cet homme qui n’a jamais étudié l’œnologie s’est affranchi du carcan de l’appellation Baux de-Provence… qu’il avait pourtant contribué à créer.

Provence | Palmarès des flacons les plus chers vendus en 2019

Vous confirmez votre appétence pour les vins de garde de la région, qu’ils soient déjà matures (château Pradeaux 1995) et alors sur de beaux millésimes très prometteurs (2009 et 2010). Le classement donne la part belle aux vins rouges issus d’appellations (Bandol, Beaux-de-Provence, Palette) où des cépages réputés pour leur puissance puisent leur titre de noblesse. Nous retrouvons aussi un vin blanc, palette 1985 du château Simone – considéré par beaucoup comme l’un des plus grands vins blancs des appellations du Sud – dont l’assemblage de muscat blanc, de grenache blanc, de clairette, de bourboulenc et d’ugni blanc lui permet de traverser les âges sans prendre une ride.

Encore une fois, les cultures saines font mouche. Si, par convenance personnelle, certains domaines ne sont pas certifiés, il n’empêche que les méthodes biologiques sont quasiment omniprésentes dans ce classement, et renforcées par quelques convaincus de la biodynamie (domaine Hauvette) et du « nature ». Ainsi, Henri Milan, qui fait son apparition dans ce TOP des flacons les plus chers, renonce à l’appellation Baux-de-Provence depuis 2007 afin d’enrichir sa créativité dans les vignes et poursuivre, hors des cadres, ses vinifications sans intrant.

Outre ces quêtes « classiques », de nouvelles propriétés émergent. Citons ainsi le château d’Esclans qui valorise d’ailleurs l’adjudication de deux bouteilles de rosé (Garrus 2010), les seules de ce palmarès. Acquis en 2006 par Sacha Lichine, ancien propriétaire du margalais Prieure-Lichine (4e Grand Cru Classé de 1855) puis racheté par LVMH en novembre 2019, il entend signer des rosés luxueux qui se rapprochent des grands vins blancs. Ceux-ci sont le fruit d’une vinification soignée conduite par Patrick Léon qui a travaillé trente ans pour le compte de Mme Philippine de Rothschild. Cette cuvée Garrus avait d’ailleurs été conçue pour devenir un des rosés les plus onéreux du marché.

Petit vignoble conduit selon des méthodes traditionnelles par les moines bénédictins, l’abbaye de Lérins s’affirme aussi. Son terroir varié, ensoleillé et soumis aux influences maritimes est ici mis en lumière par la cuvée Saint-Salonius, servie aux chefs d’Etat lors du G20 en 2011 et à l’occasion du Festival de Cannes

Corse, l’émergence des icônes

Descendons plus au sud, explorer l’île de Beauté qui n’a pas fini de nous surprendre. Alors que de plus en plus d’amateurs commencent à s’y intéresser, des signatures jusqu’alors méconnues font leur apparition dans nos enchères. Voilà pourquoi notre palmarès s’agrandit en 2020. Mais que recherchez-vous précisément ? De la nouveauté ? Probablement. De l’exception, accessible ? Assurément. Car, honnêtement, où peut-on trouver de tels vins, fruits d’une culture et d’une vinification soignées, dessinés en grands formats, à des tarifs encore si abordables ?

Corse | Palmarès des flacons les plus chers vendus en 2019

Notre TOP 10 des flacons adjugés en 2019 oscille entre 123€ et 18€. Peu importe la couleur, les blancs comme les rouges sont recherchés à égalité. Seul compte le plaisir de savourer des assemblages de cépages autochtones rares. Une soif d’exotisme récente, comme l’atteste l’adjudication de jeunes étiquettes qui pourraient, pour certaines, vieillir encore quelques années. La prédominance de magnums acquis (8 sur 10) confirme ce fait, montrant qu’en Corse il semble plus aisé de viser l’excellence tout en se montrant généreux !

Si nous retrouvons quelques domaines connus au sein de notre palmarès (le Clos Canarelli caracole encore en tête, suivi du domaine du Comte Abbatucci, réputé pour son travail de réhabilitation de cépages autochtones), de nouveaux noms chantants émergent. Nombre d’entre eux ont été créés récemment, dans la seconde moitié du 20ème siècle. Serait-ce, là aussi, la démonstration d’un engouement récent pour ce terroir de la part des viticulteurs ?

Vous retrouverez donc au sein du classement un emblème de Patrimonio : Antoine Arena, une propriété familiale où le vigneron s’est très vite attaché à promouvoir un encépagement indigène et des vinifications lentes, parcellaires et naturelles… au risque de passer pour un « illuminé ». Il est ici illustré par la cuvée Carco 2011 dont le dernier millésime a été signé en 2013. Une rareté, donc. Le Clos Nicrosi, lui, se distingue par l’adjudication de son coteaux-du-cap-corse 2018 blanc. Notons que ce domaine détient certaines des parcelles les plus septentrionales de l’île. Ses sols de schistes et son exposition aux vents maritimes minéralisent ses blancs de façon spectaculaire. Quant au Clos Venturi, le domaine le plus élevé en altitude, il est soumis à un cocktail étonnant. Celui de l’influence de la mer et du climat continental. Résultat ? Ses crus sont recherchés pour leur caractère, leur puissance.

A ce sujet, reconnaissons que le climat corse, marqué par un fort ensoleillement, des températures élevées et un vent qui assainit les vignes, simplifie l’expansion d’une culture saine. Rien d’étonnant à constater, donc, que la totalité de notre classement des domaines les plus présents aux enchères soit formé de propriétés certifiées bio (Yves Leccia), biodynamiques (Clos Poggiale) ou empreintes d’une philosophie raisonnée (Comte Peraldi), voire nature (U Stilicionu, Clos Nicrosi). Alors, amateurs pointus, si vous êtes à l’affut des stars de demain, vous savez maintenant vers où il faut vous tourner.

Retrouver les autres articles du blog sur le baromètre :

Envie d’investir dans le vin ? Cette page devrait vous intéresser.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

footix2

Les vins du millésime 1998 font-ils de belles enchères ?

1998… pour tous les footeux, c’est un millésime qui fait rêver, mais peut-on en dire autant pour les amateurs de vin ? Si l’équipe de France nous prouve aujourd’hui qu’elle ...

grand tasting Paris 2012

Grand Tasting Paris 2013 : le programme des animations

Le Grand Tasting, c’est « The Place To Be » les 6 et 7 décembre prochains au Carrousel du Louvre à Paris. Un salon incontournable pour les amateurs et les ...

Clasement saint-emilion

Le classement de Saint-Emilion confirmé par la justice… pour combien de temps ?

Le 17 décembre, le Tribunal administratif de Bordeaux a rejeté la requête d’annulation du classement 2012 des crus Saint-Emilion. Mais à peine confirmé par la justice, ce classement va à ...