Auction report février 2020 | Vibrantes enchères pour les vins nature de la Loire

Auction-report-fevrier-2020-Encheres-iDealwineLes amateurs sont de plus en plus nombreux à plébisciter les vins naturels, dont iDealwine se forge, au fil des mois et des ventes, une spécialité. Tour d’horizon des belles enchères du mois de février.

Pas de répit dans les ventes aux enchères quand il s’agit, pour les amateurs, de mettre la main sur des flacons difficiles à trouver… les ventes de février regorgeaient de ces raretés, notamment dans la catégorie « nature ». Pour ces vins produits sans soufre, le plus naturellement possible, les regards se tournent instantanément vers la Loire qui en est l’un des foyers ardents. Précurseur sans l’avoir jamais revendiqué, le Clos Rougeard, à Saumur-Champigny en est l’étendard. Même si les prix s’assagissent, on a relevé en février quelques belles enchères, sur un magnum de la cuvée le Bourg 1995, par exemple, acquis par un amateur suisse pour 1374€ (+17%). Dans le même secteur, le domaine Stéphane Bernaudeau continue à faire vibrer les amateurs. Sa cuvée Les Nourrissons, notamment, issue de vignes âgées de plus de 100 ans, est actuellement la plus recherchée. Elle s’est vendue 195€ (+32%) dans le millésime 2012, tandis que le 2010 et le 2016 atteignaient tous les deux 158€, et le 2015, 142€. Les Onglés, issus d’une jolie parcelle de deux hectares bien exposée (sud-est), se vend 122€ en 2016, et les Terres blancs, 116€… Des résultats qui marquent une forte hausse pour ces vins, toutes commercialisées en « vin de France ». En Anjou toujours, les vins de Richard Leroy font figure de référence, et sa cuvée Les Noëls de Montbenault atteint 182€ dans le millésime 2014 (+19%).

Autre domaine phare de la région, l’incontournable Dagueneau, à Pouilly Fumé, a vu sa cuvée Astéroïde 2015 s’envoler à 912€, prenant la direction du Royaume-Uni (+35%).

Dans le secteur de Bourgueil, notons la percée du Domaine du Bel Air de Pierre Gauthier, dont le Clos Nouveau (un vrai clos, issu d’un terroir de tuffeau, ceint de mur) défraie la chronique depuis quelque temps. Et les prix s’envolent (2014 : 185€, 1015 : 158€). Voilà un domaine à suivre de près…

Dans les autres régions, et dans le Jura tout particulièrement, les vins du domaine Overnoy continuent à attirer de belles enchères, même si les fortes hausses sont pour l’instant derrière nous (Arbois Pupillin Vieux Savagnin Ouillé 2004, 50cl : 395€, +12%). Pendant ce temps, le microscopique domaine des Miroirs vole de record en record : Entre Deux Bleus 2013 se vend 523€, Ja Nai 2014, 462€ et Sonorité du vent 2013, 353€. Dans le même temps, notons qu’en Auvergne, la cuvée Orbs 2016 de la vigneronne Mito Inoué (un gamay) a été adjugée 161€. Des vins particulièrement recherchés par les amateurs du Nord de l’Europe (Danemark, Suède). Autre berceau des vins nature, le Beaujolais est rarement représenté aux enchères (une centaine de lots sur les 8108 adjugés en février), mais on note le joli montant de 219€ atteint par un magnum de la cuvée 3.14 de Jean Foillard, à Morgon, dans le millésime 2010. Un flacon d’exception.

Accéder aux derniers rapports d’enchères

Voir les ventes de vin nature sur iDealwine

Voir toutes les ventes de vin

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Cité du vin : ne manquez pas l’exposition « Géorgie, berceau de la viticulture »

C'est avec l'un des plus vieux vignobles au monde (les premières traces de vin découvertes datent d'il y a 8.000 ans) que la Cité du vin débute le programme des ...

Nouveau Nouveau Monde (du milieu) : où en sont les vins chinois ?

La Chine est tombée il y a quelques années maintenant dans le monde du vin, un monde qui laisse rarement repartir ceux qui en ont goûté les charmes. Maturité des ...

Botrytis, l’or du vin

Compagnons des grands repas festifs, les vins moelleux ou liquoreux issus de raisins atteints par la fameuse “pourriture noble” sont de véritables nectars nés d’une rencontre magique entre un fruit, ...