Alexandre Bain, des pouilly-fumés natures, biodynamiques et authentiques

domaine-alexandre-bainConnaissez-vous Alexandre Bain ? Son nom circule chez les amateurs de vins, même s’il demeure encore relativement peu connu du grand public. Il produit des vins authentiques et qui sortent des sentiers battus, quitte à perdre parfois leur appellation … mais certainement pas leurs fans !

Alexandre Bain n’est pas fils de vigneron, même s’il est bien natif de la belle région viticole de Pouilly. Il s’est pris de passion pour la vigne vers l’âge de 18 ans. Durant ses études au lycée viticole de Beaune, il découvre la mouvance des vins natures qui le séduit d’emblée. Durant ses différents stages et voyages, il enrichit ses connaissances en la matière, rencontre les grandes figures du vin bio, biodynamique et nature en Bourgogne et s’imprègne tant de leur travail que de leur philosophie. Puis, en 2006, une occasion se présente pour lui d’acquérir des vignes à Pouilly-Fumé – plus précisément à Tracy-sur-Loire – et l’aventure commence avec un petit domaine de cinq hectares plantés en sauvignon blanc.

Aujourd’hui, son vignoble s’étend sur 11 hectares, il est certifié en biodynamie, travaillé avec des chevaux et les vins sont vinifiés sans intrants (levures indigènes), ils ne sont ni chaptalisés, ni filtrés et quasiment sans sulfites. Les vins d’Alexandre Bain, biodynamique, sans souffre et issus de raisins récoltés à juste maturité, peuvent parfois étonner tant le côté variétal s’efface au profit du terroir, avec des arômes de buis moins présents que chez la plupart des vignerons de l’appellation et avec plus de minéralité et un côté acidulé plus marqué. Mais millésimes après millésimes, ses vins sont régulièrement recalés de l’appellation lors des dégustations d’agrément, jusqu’à ce qu’il perde complétement l’habilitation à utiliser l’appellation contrôlée Pouilly-Fumé en 2015, pour un « défaut de contrôle », une histoire un peu obscure de rendez-vous manqué avec l’OIVC. Quoi qu’il en soit, avec ou sans appellation, les vins d’Alexandre Bain séduisent de plus en plus les amateurs et professionnels ; ils sont d’ailleurs présents dans de nombreux très grands restaurants (comme L’Astrance, pour ne citer que lui) et désormais, chez iDealwine aussi. 🙂

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ses vins natures se conservent quelques années sans problème, à condition de respecter de bonnes conditions, tout de même. Les vins d’Alexandre Bain expriment avec une franchise rare la typicité de leur terroir, ils sont profonds et généreux, à l’aromatique pure et – ce que l’on aime particulièrement chez iDealwine – d’une remarquable buvabilité.

Les vins d’Alexandre Bain actuellement en vente :

Vin de France Mademoiselle M 2014 :

Un 100% sauvignon issu de sols calcaires du Kimméridgien (marne à petite huître), une terre plus grasse et structurante. C’est une cuvée sans sulfites ajoutés, élevée en foudres durant 18 mois. Il en ressort un vin aux arômes fruités (agrumes, fruits blancs, fruits exotiques) et aux notes minérales. En bouche, l’équilibre est parfait, on ne retrouve pas l’exubérance du nez, mais au contraire une grande finesse, une superbe minéralité, de l’ampleur, de la fraîcheur et une très bonne longueur avec une finale sur les amers. Un très grand vin de Pouilly-Fumé !

Le domaine Alexandre Bain, ce qu’en disent les guides :

  • La Revue du vin de France (une étoile) :

« Natif de Pouilly, de parents promoteurs, Alexandre Bain est né sans vigne. Il s’installe en 2007 sur 5 hectares au lieu-dit Boisfleury (tendance argilo-calcaire) et signe cette même année son premier millésime. Il doit son goût de la terre à son grand-père agriculteur. Il le conjugue à son autre passion, la traction animale, puisqu’il travaille en labour à cheval une partie de son vignoble. Adepte de la culture biodynamique, il récolte des sauvignons mûrs, élevés en fût en sulfitant très peu. Ni levurés, ni chaptalisés, ni filtrés, ses vins se revendiquent naturels et sont dorés, généreux, parfois plus aboutis en bouche qu’au nez. Pouilly-Fumé retire l’appellation à partir de 2014 aux vins d’Alexandre Bain, lesquels, sans doute, détonnent trop au milieu du formatage satisfait, qui sert d’unique horizon à tant de vignerons du coin. Peu importe, une nouvelle étoile est née, dont nous prédisons que la renommée ira grandissante… à l’inverse de celle de l’appellation.

Les vins : les 2014 présentés sont de haute volée. Si le raisin, très doré et surmaturé, est manifeste au nez dans Mademoiselle M, la bouche à l’envergure moelleuse, traversée de saveurs de curry et d’amers vigoureux, se présente sans le moindre sucre résiduel : très original, ce vin stimulant ne laissera pas indifférent. »

Accéder aux vins d’Alexandre Bain actuellement en vente

Accéder à tous les vins de Loire actuellement en vente

Voir les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également sur le blog d’iDealwine :

Charly Thévenet, la forte tête de Régnié

Maison Alex Gambal : un américain amoureux de la Bourgogne

Stéphane Ogier la relève à Côte-Rôtie

La Ferme Saint Martin : un domaine familial et bio à Beaumes-de-Venise

Domaine A. Brunel (Les Cailloux) : « Faire du vin qui fasse plaisir sans être inabordable. »

Domaine des Roches Neuves : au sommet de la Loire

Château Grand Corbin-Despagne, une valeur montante à Saint-Emilion

Domaine Burgaud : des beaujolais de belle facture et de longue garde

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

A bicyclette au domaine Bott-Geyl : une dégustation nouvelle vague

Profitant des ponts de mai, Laurent Weinberg, chargé de web-marketing chez nous, mais surtout passionné de vin, est parti à la rencontre de la fabuleuse équipe du domaine Bott-Geyl à ...

A découvrir : Sancerre et Bourgueil interprétés par les domaines Vacheron, Boulay et Breton

La saison estivale nous offre aujourd'hui le prétexte à une belle échappée vers la vallée de la Loire avec les domaines Vacheron et Gérard Boulay à Sancerre et le Domaine ...

Vol de raisin : 850 pieds de viognier vendangés en une nuit chez Guigal

Insolite. En arrivant dans leur parcelle de Condrieu le matin du 11 septembre, les vendangeurs de Guigal ont constaté qu’un tiers de la parcelle avait été vendangé dans la nuit ...