Adjugé vendu : les dessous d’une vente aux enchères de vins

tajanvente-aux-encheres

J’ai enquêté pour vous dans les coulisses d’iDealwine pour savoir comment se passait une bonne vente aux enchères et quel était le secret (professionnel) des artisans colombiens. J’ai bien bossé, je leur ai piqué tous leurs trucs et astuces. Mais au fond (de la cave), c’est pas si compliqué que ça. Même moi je peux le faire. Pour réussir une bonne vente, il vous faut :

  • Un marteau (sans l’enclume)
  • Un commissaire rigolo (547 lots et cinq heures de litanie, ça soulève pas les foules non plus)
  • Un petit coussin
  • Un stylo ou un crayon de papier bien taillé (Conté HB)
  • Un tableau excel (avec des noms de pipole dedans – tous clients d’iDealwine – pour faire chic)
  • Un porte-voix
  • Une vedette américaine genre Mel Gibson (ou sa doublure) pour vous relayer
  • Un tire-bouchon (restons thématique)

Une fois que vous êtes sur zone, pas de panique, observez. Les forts en thème saisiront tout de suite l’intérêt d’être au premier rang, les comiques préfèreront le fond de cour, retour gagnant. En fait, tout dépend de votre taille. Parce que par exemple, quand on est petit, se placer derrière, c’est idiot. Moi par exemple, je mesure 1,68 mètres (mais souvent je dis 1,70 pour faire classe), vous me direz c’est déjà pas si mal, oui merci j’en suis assez contente, donc dans ce cas, et dans un public largement masculin (ça c’est LE point positif), ça me situe dans les premiers rangs. C’est stratégique la vente aux enchères !
Bon vous voilà installé. Ne prévoyez pas un rendez-vous deux heures après, vous êtes ici pour un bon moment. Vous pouvez sortir votre catalogue, prendre un air entendu (toujours préférable), vous retourner de temps en temps (pour jauger l’état de la concurrence et accessoirement repérer les bons plans pour après mais ça c’est super dur) et surtout la boucler (si on parle en même temps, c’est fou-tu : ça aussi j’ai testé, un vrai chemin de croix). Bien entendu, impossible de se lever comme autrefois en classe pour deux allers-retours en courant, parler à son voisin ou aller faire pipi (là les filles sont largement désavantagées, monde cruel et machiste).
tajanvente-aux-encheres2Vous voilà au cœur du système : écoutez bien ça va aller très vite (le catalogue, c’est pas du luxe, pour pouvoir suivre). Le commissaire priseur commence à énumérer chaque lot. Au début, quand on voit l’épaisseur du recueil (genre Bettane&Desseauve pour ceux qui sont du sérail), on n’y croit pas, on se dit y a un truc, non le gars ne va pas tous nous les faire. Et bien si. Au début, vous ferez comme tout le monde, si si je vous assure : au bout d’une trentaine de lots, vous regarderez votre montre, calculerez la vitesse moyenne par lots de 10, voire unitaire pour les plus pervers, et ferez un rapide calcul estimatif de l’heure de fin (que vous oublierez aussitôt pour ne pas déprimer). Moi non plus je n’y ai pas cru la première fois. J’avais tablé sur minimum 3 heures de silence radio. Mais ma voisine restant assez concentrée (malgré quelques tentatives de décentrage de ma part), je me suis dit que tout était « normal »…
Donc ça avance quand même, les pages se tournent. Pour vous repérer, les numéros sont dans l’ordre, genre 1, 2, 3 etc. Oui ça suppose aussi d’être plus matheux que littéraire.
Quand un lot vous intéresse, ce n’est pas la peine de vous lever et de gesticuler dans tous les sens. Un petit geste de la main (genre give me five) suffit, ou bien levez le doigt. Tous les autres gestes sont interdits parce qu’après c’est confusant, on perd des gens. Vous pouvez aussi crier : c’est beaucoup moins élégant, forcément.

Si vous ne vous êtes pas endormi ou que vous n’avez pas rêvassé et donc que vous avez des lots à récupérer, il vous faudra faire la queue pour signer les papiers ad hoc. Après, vous pourrez encore discuter avec vos collègues, de toute façon l’après-midi est foutue alors autant profiter du temps qui vous reste avant le dîner ! (car il est aussi interdit de manger sinon ça fait des miettes et des scrunch scrunch qui déconcentrent les centrés).
Voilà, la vente aux enchères, ce n’est pas de tout repos. Mais avec un soupçon de second degré, c’est quand même chouette non ?

  • Voir les commentaires (2)

  • VINCENT

    J’adore ton style c trés sympas et frais nature en somme!!
    alors a bientôt (je n’oublierai pas de t’en reparler des que je te vois) bravo pour la detente et merci pour l’information!
    jerem

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Cycle des Enchères iDealwine

NOUVEAU : le rythme des enchères iDealwine s’accélère !

Le changement de deux à trois ventes aux enchères par mois sur iDealwine est une réelle aubaine, tant pour les acheteurs que pour les vendeurs.

Vente on-line : 10 catalogues largement fournis pour un tour du monde des vignobles

La vente on-line qui vient de débuter sur iDealwine vous propose un véritable tour du monde des appellations. Des domaines français aux vignobles du bout du monde, envolez-vous à la ...

Rivesaltes 1935, 1945, 1955, 1965, 1975 et 1985 : une sélection exceptionnelle de vieux millésimes à découvrir sur iDealwine !

Comme chaque année sur iDealwine nous avons sélectionné pour vous plusieurs vieux millésimes de Rivesaltes afin de pouvoir faire plaisir à un de vos proches pour un anniversaire par exemple ...