Accords mets et vins : quels vins (français !) emporter pour vos vacances en Asie ?

RestauPrésentation

Troisième volet de notre saga estivale sur les accords mets et vins : quels vins français emmener avec soi quand on se rend en Asie, que ce soit au Japon, au Vietnam, en Thaïlande ou en Chine ?

Difficile de trouver des points communs aux différentes cuisines asiatiques, car la plupart des pays ont une forte culture gastronomique spécifique. C’est pourquoi cette semaine nous évoquerons plus des pays que des produits “transversaux”.

Au Japon

Sushis et sashimis se marient plutôt bien avec le champagne (surtout peu dosés et de préférence des blancs de blancs) et avec des vins blancs très secs et peu boisés, aux matières plus cristallines qu’opulentes. Dans ce genre de vin on trouvera ceux de Sancerre, de Chablis (génériques ou 1er cru), de Vouvray ou de Montlouis (en les choisissant bien secs) et quelques vins de Corse (cépage vermentino) ou du Roussillon dont les arômes de “pierre à fusil” sont particulièrement adaptés à ceux du poisson cru.

On pourra poursuivre avec les mêmes bouteilles pour accompagner une tempura de légumes ou de crevettes. Les plats de poissons (mais aussi de poulet ou de porc) cuisinés avec du miso ou une sauce au soja omniprésente dans la cuisine locale, sont plus difficiles à associer à un vin à cause de leur saveur particulière et surtout très salée (les mets fortement salés ne sont pas des amis du vin). L’accord sera tout de même moins difficile avec un vin blanc sec ou peut-être un rouge léger et épicé (poulsard du Jura, pineau d’Aunis de la Loire) ou un rosé un peu vineux de Provence, du Languedoc ou de Tavel.

En Thaïlande

La cuisine de se pays s’apparente plus à la cuisine indienne que japonaise ou chinoise avec des saveurs épicées assez puissante que l’on retrouve dans de nombreux plats avec des épices proches du curry indien, de la citronnelle et du lait de coco. Ce genre de plats se marient merveilleusement bien à tous les vins légèrement sucrés, sans excès, comme les demi secs de Vouvray ou de Montlouis ou un gewurztraminer alsacien avec un peu de résiduel. Mais aussi, dans un genre très différent, avec un vin jaune du Jura ou un Château-Chalon, vins qui offrent souvent eux-mêmes des notes tirant sur le curry et qui s’adaptent fort bien aux épices thaïlandaises (ou indiennes).

Au Vietnam

Sur quelques entrées très courantes comme les nems (qu’ils soient au porc ou au crevettes), on peut essayer des blancs très minéraux, par exemple un chablis ou un sancerre, mais on peut tenter aussi un vin avec un peu plus de “gras” comme un village de la Côte de Beaune. La cuisine vietnamienne propose également de nombreux plats qui sont en fait des sortes de bouillons comme la soupe phô à base de légumes frais, de bœuf et de nouilles. Ici on peut passer au rouge, mais surtout pas un vin trop structuré ou boisé. On peut imaginer un vin vif et fruité comme doit l’être un beaujolais ou même un cru local, mais plutôt délicat, comme un fleurie ou un chiroubles. Certaines cuvées de Loire, les plus légères et les plus jeunes, plus particulièrement de Saumur-Champigny ou de Bourgueil devraient se marier agréablement à ce type de plats.

En Chine

Dans cet immense pays, il y évidemment des types de cuisines très différents selon les régions. Pour ne parler que des plats que tout le monde connaît à peu près car on les trouve facilement en France, par exemple une des entrées les plus populaires est souvent constituée d’un assortiment de dim-sums, sorte de raviolis qui peuvent être fourrés au porc, au bœuf ou aux crevettes. Un peu comme avec les nems, l’accord le plus facile se fera avec un blanc très sec (Sancerre, Chablis). Mais on peut essayer aussi, avec le moelleux de la pâte de ces dim-sums, des vins un peu différents comme des blancs du nord de la vallée du Rhône (Crozes-Hermitage, Saint-Joseph) à condition qu’ils ne soient surtout pas trop boisés. On peut imaginer aussi un rouge frais et fruité comme un beaujolais ou un vin de Loire (Sancerre rouge).

Sur des préparations passées en friture, assez courantes dans la cuisine chinoise, comme le poulet croustillant, on pourra aller, soit vers des blancs possédant un peu de gras comme certains bourgognes de la Côte Chalonnaise (Rully, Montagny, Mercurey, Givry) mais on peut aussi marier ce type de préparation à des rouges un peu légers comme un vin du nord du Rhône (Crozes-Hermitage, Saint-Joseph), un pinot noir d’Alsace, un sancerre rouge ou un cru du Beaujolais.

Sur l’emblématique canard laqué, on peut imaginer des rouges plus structurés, par exemple du sud du Rhône (Côtes-du-Rhône Villages, Cairanne, Rasteau), idéalement avec une petite patine donnée par quelques années de garde.

 

Suite de notre voyage dans les semaines à venir !

 

Tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

 

Recherchez le prix d’un vin

A lire dans le Blog iDealwine :

Accords mets et vins : quels vins (français !) emporter pour vos vacances en Norvège ou en Suède ?

Accords mets et vins : quels vins (français !) emporter pour vos vacances en Italie, Espagne, Grèce, Croatie ?

Accords mets et vins : la tomate dans tous ses états

 

Accords mets et vins sur les tapas et autres recettes d’ibères-marchés

 

Quels accords mets et vins sur les salades composées ?

 

Quels accords mets et vins sur les poissons grillés ?

 

Les accords régionaux de vos vacances : la cuisine de Bretagne

 

Les accords régionaux de vos vacances : la cuisine de Savoie

 

Les accords régionaux de vos vacances : la cuisine du Pays Basque

 

Les accords régionaux de vos vacances : la cuisine de Provence (1)

 

Les accords régionaux de vos vacances : la cuisine de Provence (2)

 

Les accords régionaux de vos vacances : la cuisine d’Auvergne et du Massif Central

 

Les accords régionaux de vos vacances : la cuisine de Normandie

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Enchères | Trésors signés Coche-Dury et pépites de toutes les régions

Mettez la main sur LA bouteille qui manque encore à votre cave, parmi une cette sélection irrésistible qui balaie toutes les régions viticoles.

Recette de la semaine : rôti de veau à la cocotte

La chair délicate du veau se marie merveilleusement bien à des rouges peu tanniques à la texture elle aussi délicate et peu extraite. Comme un bourgogne de la côte chalonnaise ...

Loi Evin, suite et fin : le choix de la clarification (en demi-teinte)

La semaine dernière (mardi 16 juin), le Premier ministre et l’Assemblée nationale - qui n’a pas voté la motion de censure - ont intégré à la loi Macron un nouvel ...